Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 décembre 2005

Quelques mensonges.

Après les évenements de novembre 2005 dans les banlieues, il n'est pas inutile de revenir sur les declarations du ministre de l'interieur.

Avec un aplomb incroyable et avec la complicite de la quasi-totalite des medias M. Sarkozy s'est permis d'assener une serie de contre-verites et de mensonges. En voici une liste, non exhaustive:


1 - Le drame de Clichy sous bois faisait suite a une tentative de cambriolage ?

A ce jour aucun debut de preuve n'a ete apporte. Et pour essayer de se disculper le ministre fait etat d'un appel telephonique. Anonyme bien entendu.

La verite est sans doute moins glorieuse. Une bande de jeunes jouant au foot dans un terrain proche d'un chantier, une ronde de police, un controle de routine ...


2 - Les deux jeunes victimes n'auraient pas ete poursuivies par la police ?

Malheureusement pour la these de M. Sarkozy il existe un survivant qui vient de tout raconter. La parole d'une victime -sans casier judiciaire- contre celle d'un politicien retors et ruse ...

Car il s'agissait bien d'un controle de police, avec gyrophare, policiers armes de flashball, ... et course poursuite.


3 - Les emeutes de novembre ont ete organisees ?

Un recent rapport de police provenant des RG aneantit la these de M. Sarkozy. Il confirme le caractere spontane des emeutes:

"les jeunes des cités étaient habités d'un fort sentiment identitaire ne reposant pas uniquement sur leur origine ethnique ou géographique, mais sur leur condition sociale d'exclus de la société française"


4 - 80% des emeutiers etaient des delinquants ?

Ce chiffre fantaisiste provient de la confusion volontaire entre "connu des services de police", ce qui signifie avoir fait l'objet d'un controle d'identite de routine, et "avoir un casier judiciaire" ce qui est le cas de moins de 25% des jeunes interpelles.

...

Sans meme juger sur le fond du probleme, il y a quelque chose d'insultant pour les Francais quand un ministre de la Republique se permet autant d'ecarts avec la verite ...

Et apres la "racaille" et le "karcher" ce sont des propos qui detruisent definitivement l'image de ponderation, de serieux et de reflexion, laborieusement et mediatiquement mise en avant par ce personnage !!

13:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Je ne suis pas sarkozyste, pas du tout. Mais je pense que quand on accuse quelqu'un d'avoir dit des choses, comme vous le faites, on doit citer ses sources. Où avez-vous lu que Sarko a dit tout ça???

"""connu des services de police", ce qui signifie avoir fait l'objet d'un controle d'identite de routine,""

Ca c'est drôle, si on contrôle mes papiers, je vais être "connue des services de police" :-))

Sarko n'a jamais dit que tous les jeunes des banlieues étaient de la racaille. Ce sont ses opposants politiques, et les medias qui ont "poussé" à la généralisation. Je crois me souvenir (je veux bien chercher mes sources :-) que c'est même une dame d'origine maghrebine qui lui a demandé de "les débarrasser de la racaille" au cours d'une visite dans une cité de banlieue.

Tous les jeunes de banlieue, de quelque origine qu'ils soient, ne sont pas des voyous. Mais des voyous, ou racailles, il y en a parmi eux. Et ces voyous sont des dangers pour les autres jeunes. Et pour la société en général.

Écrit par : Marie | 19 décembre 2005

Je me suis limite a citer les declarations publiques de M Sarkozy, celles qui ont ete reproduites par la presse ...

Je ne tiens pas specialement a me voir accuser de diffamation ou de calomnie ...

Vous trouverez donc les declarations du ministre dans votre journal habituel, le karcher en juin 2005, la racaille en aout et les reste en novembre ...

Et une petite precision lexicale en passant.

Au sein de l'UMP il existe quelques "brebis galeuse" qui ont des proces en cours ... ou meme des condamnations judiciaires. Certains sont connus: M. Juppe, M. Breton, M. Balkany, etc

Maintenant que diriez vous si j'affirmais publiquement qu'il faut debarasser l'UMP de la "racaille" des delinquants financiers ?

Nul doute que cela choquerait !

Et pourtant vous n'hesiteriez pas a evoquer la "racaille" des cites pour evoquer la petite delinquance de banlieue ...

Et pourtant si l'on y reflechit un peu, quelle difference entre ces politiciens corromptus qui "etouffent" 5 ou 10 millions d'euros en profitant de leurs fonctions et les petits voyous qui cassent une voiture et volent un autoradio a 50 euros !!!

Je me demande qui merite le mieux les termes de "racaille" et de "nettoyage au karcher" ... dans l'interet de la societe ?!

Écrit par : touriste | 19 décembre 2005

Oui ! Il me semble que touriste et Marie disent la même histoire.


Marie se trouve, donc, oui, dans la situation d'une personne qui réalise qu'un contrôle de police suffit à ficher une personne présumée coupable, puisque sujette à contrôle.. Et innocente, puisque relachée..

A qui profite le crime ? Je crois que Marie et touriste connaissent la réponse.
La réalité.. La sécurité pour en haut par la surveillance des en bas..

Quant aux canailles et crapules, et le karcher et tout le reste.. Je crois profondément que sarckosy est un individu parfaitement capable si ce n'est de les dires, puisque la est la polémique entre touriste et Marie, d'au moins trés sérieusement les penser..

Merci.

Écrit par : Cercalmon | 19 décembre 2005

Touriste, je sais bien que Sarko a prononcé les mots racaille et karcher, mais encore une fois il n'a jamais dit que TOUS les jeunes de banlieues étaient des racailles.

Je vous demandais les sources de vos "points" successifs :

"""2. Les deux jeunes victimes n'auraient pas ete poursuivies par la police ?""

Même si la police les poursuivait, ce n'est pas elle qui leur a conseillé de pénétrer dans un transformateur électrique ! Je n'ai jamais vu la police poursuivre des gens sans raison. Dans mon quartier, la police, on aimerait bien la voir un peu plus souvent (agressions régulièrement, et même un meurtre il y a quelques années).

"""3 - Les emeutes de novembre ont ete organisees ?""

Elles n'ont peut-être pas été organisées au départ mais il y a eu des tas de sites et autres blogs qui ont encouragé les émeutiers à poursuivre leurs actions.

"""80% des emeutiers etaient des delinquants ?""

Eh bien il me semble que quand on met le feu aux voitures, on devient un délinquant, même si on ne l'était pas au départ. Je doute aussi, comme vous, du chiffre de 80 pour cent de délinquants au départ. Mais à l'arrivée tous les pyromanes ont été des délinquants !

Je serais bien incapable de dire quel pourcentage des jeunes de ma cité la bande de voyous représente. Mais ce que je peux affirmer c'est que tous les voyous qui la composent, cette bande, sont des délinquants (drogue, vol, agressions de toutes sortes).

Il faut aider tous le jeunes à s'en sortir, même ceux qui ont fait des bêtises, mais il faut aussi pouvoir appeler un chat un chat et prendre conscience qu'il y a de graves problèmes dans ce pays.

Bien cordialement.

Écrit par : Marie | 20 décembre 2005

PARIS, 7 déc 2005 (AFP)

Les trois semaines d'émeutes urbaines que le France a connues de fin octobre à mi-novembre ont correspondu à une "forme d'insurrection non organisée", selon une analyse des Renseignements généraux (RG) dont l'AFP a eu connaissance mercredi.

Dans un rapport daté du 23 novembre, révélé par le quotidien Le Parisien de mercredi, ces émeutes, qui ont suivi la mort accidentelle par électrocution de deux jeunes gens qui s'étaient réfugiés dans un transformateur à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ont abouti à une "insurrection urbaine".

Toutefois, estiment les RG, leurs différentes manifestations, nuit après nuit, ne reposaient sur aucune "organisation".

"La France a connu une forme d'insurrection non organisée avec l'émergence dans le temps et l'espace d'une révolte populaire des cités, sans leader et sans proposition de programme", indique le rapport.

Cette affirmation va à l'encontre de certains propos du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, qui avait notamment souligné le 3 novembre que les violences urbaines de la nuit précédente n'avaient "rien de spontané" et étaient "parfaitement organisées".

En fait, selon le rapport des RG, "les jeunes des cités étaient habités d'un fort sentiment identitaire ne reposant pas uniquement sur leur origine ethnique ou géographique, mais sur leur condition sociale d'exclus de la société française".

Le même rapport exonère totalement les islamistes qui, selon les RG, n'ont non seulement joué "aucun rôle dans le déclenchement des violences et dans leur expansion", mais ils avaient en outre "tout intérêt à un retour rapide au calme pour éviter les amalgames", relèvent les RG.

Ils confirment ainsi globalement tout ce qui a déjà été écrit sur ces émeutes, en particulier d'après les éléments fournis chaque matin à la presse par les directeurs généraux de la police nationale, de la gendarmerie et de la Sécurité civile.

Selon eux, "rien ne permet (tait) de penser qu'une personne ou un mouvement soient à l'origine des émeutes ou les organisent", avaient-ils affirmé à plusieurs reprises lors de leurs points de presse quotidiens.

Enfin, les RG soulignent que la France s'était montrée davantage "préoccupée par la montée de l'islamisme radical et du terrorisme religieux" et qu'elle en a "négligé le problème complexe des banlieues".

Écrit par : touriste | 20 décembre 2005

Le Monde - 25/11/2005 - La majorité des mineurs présentés aux juges étaient "inconnus" des tribunaux

Le Monde - 15/12/2005 - Crise des banlieues : le jeune brûlé à Clichy-sous-Bois affirme que la police l'a poursuivi

PARIS, 28 nov 2005 (AFP) - Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a assuré lundi devant les préfets que "70 à 80 %" des 4.500 personnes gardées à vue pendant ou après les émeutes pour leur participation présumée, avaient des "antécédents judiciaires".

"Près de 4.500 individus pour lesquels des indices graves et concordants ont été réunis, ont été placés en garde à vue, que ce soit pendant la crise ou après (...) 70 à 80 % avaient d'ailleurs des antécédents judiciaires. Près de 800 sont à ce jour écroués", a déclaré Nicolas Sarkozy selon un discours transmis à l'AFP.

Le ministre de l'Intérieur s'est à nouveau félicité du "parfait fonctionnement de la chaîne pénale et l'engagement personnel des magistrats du siège et du parquet".

Selon les chiffres qu'il a donnés, en trois semaines d'émeutes "10.000 véhicules ont été détruits, plus de 200 bâtiments publics incendiés, des milliers de mètres carrés de bâtiments commerciaux dévastés".

Quant à l'état d'urgence, "nous l'avons appliqué avec mesure et discernement", s'est-il félicité devant les hauts fonctionnaires.

Écrit par : touriste | 20 décembre 2005

Je pourrais multiplier les citations. Il en ressort regulierement que M Sarkozy a dit n'importe quoi, ce qui est facheux pour un ministre responsable, et encore plus facheux pour un futur presidentiable ...

1 - pas de poursuite. mensonge

2 - cambriolage. quasi mensonge.

3 - 80% de delinquants. mensonge demagogique.

4 - emeutes organisees. completement faux.

Sur toute la ligne c'est faux, menssonger, demagogique ...


A propos des controles en banlieues ils sont tres differents des prestations de securite offertes dans les beaux quartiers.

A Neuilly, fief de M Sarkozy, la police est abondante, omnipresente et generalement courtoise ...

A Saint Denis les effectifs de police sont minces, les interventions sont brutales, genre BAC, et pour comprendre ce que je veut dire je vous conseille de lire ce temoignage:

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3232,36-710389,0.html

Il y a un probleme de misere dans ce pays et plus particulierement dans les cites ghettos qui regroupent les plus pauvres ...

M Sarkozy n'y voit qu'un probleme de delinquance. Une telle myopie est grave. Confondre pauvre et delinquant c'est tres inquietant dans une democratie !

A propos, mon article ne pretend pas faire le tour de la question des banlieues mais simplement protester contre un politicien qui nous prend visiblement pour des c... sous informes.

Ouvrez donc dans votre blog un article sur le "mal des banlieues" et je viendrais vous apporter une contradiction energique :) mais c'est un tout autre debat, autrement complexe aussi !

Écrit par : touriste | 20 décembre 2005

Cher touriste, je vois que vous ne venez plus sur votre blog, ce qui est bien dommage. C'est bien dommage parce que vous avez des idées, ce qui n'est pas si fréquent......

J'ai déjà une catégorie sur "le mal des banlieues" dans mon blog. Je n'ose pas tout dire par peur des représailles des voyous et des "autorités plus ou moins compétentes" :-)))

Allez, revenez donc écrire sur votre blog.......

Et bonne année à vous.

Écrit par : Marie | 11 janvier 2006

vous devriez savoir (je paele aux gens qui font les comm) que les corbeau ne dévoilent jamais leurs sources et leur idenditées.

Écrit par : pierrot le zygo | 13 février 2006

Les commentaires sont fermés.