Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 février 2006

Religions ou libertés ?

On nous refait le coup du voile. Mais a l'envers.

Aujourdhui ce sont les religions qui jouent les accusateurs et les défenseurs des libertes qui se retrouvent au banc des accusés !

Il y a pourtant urgence a donner un coup d'arret au renouveau des mouvements sectaires ou religieux et a leurs insuportables pretentions a diriger nos vies selon leurs "dogmes".

Si dans un religion la femme est rabaissee au rang de sous etre humain pourquoi n'aurait-on pas le droit de le denoncer ?

Et meme pourquoi serait-il interdit de s'en moquer ?

Si telle ou telle autre religion impose aux enfants des mutilations physiques pourquoi serait-il interdit de s'en offusquer ?

Serons nous condamnes en justice pour denoncer ces abominations ??

La je crois qu'il faut reagir massivement.

En attendant je vais afficher sur mon blog le dessin litigieux et j'invite tous bloggeurs a faire de meme.

Les libertes ne s'usent que quand on ne les defend pas !!



http://permanent.nouvelobs.com/cgi/edition/aff_photo?cle=20060202.OBS4859&offset=1



Demain il sera peut etre trop tard pour dire: on ne savait pas ...

14:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Allez! Roulez! Gueulez! Comme moi d'ailleurs...

Tiens voilà:

Voltaire, Descartes, au secours ! Nom de Dieu !

« La volonté, c’est de ne pas être d’accord, de ne pas se soumettre. »

Ces évidences sont du plus célèbre condamné à mort du monde, Salman Rushdie. Souvenez-vous, il a été condamné à mort il y a maintenant bien des années par un bourreau que nous avons nous-même engraissé. Par un schizophrène qui brandissait son coran saignant comme une guillotine par delà les frontières. C’était le sinistre Khomeiny.
Et voilà que ça recommence avec l’hystérie schizo qui se déchaîne en terres d’Islam contre quelques caricatures parues dans un journal danois ! On croit rêver, mais en fait on cauchemarde…
Peut-on se laissez aller à de telles extrémités pour ça ? Pour des choses si futiles ?
Les religions ont été inventées par l'Homme lorsqu'au sortir d'une mutation, un grand singe a pris conscience de sa mort ! Et qu'est-ce qu'une religion sinon une secte qui a réussi ?
Que l’Homme soit l'infime parcelle consciente d'un Tout éternel qui englobe tout l'univers est une évidence. Qu'on appelle ça Dieu, pourquoi pas. Libre à chacun de nous se chercher sa voie. Mais les religions, et en premier lieu les monothéistes, portent en elles le germe de l'oppression puisqu'elles se réfèrent de manière aveugle à un Livre, donc à une compilation humaine de préceptes soit disant révélés. Qui n'est pas d'accord est mécréant. Qui est mécréant doit se convertir ou mourir. Les grands inquisiteurs, les as du barbecue d'où monte le bon fumet de tous les hérétiques et cathares que l'on grillât allègrement pour la Gloire de Dieu, sont toujours là, tapis sous leur calotte ou planqués derrière leur barbe, attendant le moment propice pour resurgir, bible ou coran d'une main et lance-flammes de l'autre!
Facilité, paresse intellectuelle que de se référer, pour tous les actes de la vie, face à tous les problèmes de l'existence à un mode d'emploi soi-disant d'essence divine - bible, coran, tora, upanihads.
L'Homme Libre reconnaît le droit d'exister, de penser, de prêcher à ceux qui se réfugient dans le cocon confortable d'une religion ou d'une idéologie - cette religion laïque - face à leur angoisse existentielle. Et il se battra pour faire respecter ces droits. Mais il revendique haut et fort son droit à la différence, son droit à la Raison. Il a le droit de penser qu'au sortir de cette brève existence il ne sera que charogne putride, ossements blanchis au soleil. Il a le droit de penser qu'il a quinze milliards d'années et l'éternité devant lui car les milliards de molécules, d'atomes et de quarks qui le constituent ne disparaissent pas avec lui. Ils continuent d'être et se reforment en structures simples qui évolueront peut-être de nouveau vers la complexité biologique et la conscience.
Pas besoin de ratichons pour çà !
Je respecte la liberté de conscience des autres. Je respecte toutes les fables, élucubrations, inventions souvent poétiques qui fleurissent sur les religions. Marie vierge et mère? Pourquoi pas. Jésus ressuscité? Pourquoi pas. La Mer Rouge qui s'ouvre devant Moïse? Pourquoi pas. La barbe du Prophète? Pourquoi pas. Les vaches sacrées? Pourquoi pas. La pomme d'Eve ? Pourquoi pas. Mais je revendique le droit de douter. Et d'exprimer mes doutes. Et je refuse à quiconque le droit de m'interdire de critiquer ce que les dogmatiques appellent vérité révélée.
La liberté implique la remise en cause de tout. Je revendique donc le droit au blasphème. Toute loi qui réprime le blasphème tue la Liberté. Toute idéologie qui réprime le sacrilège et le blasphème est totalitaire.
Au secours Voltaire! Au secours Descartes ! Au secours Omar Kayham ! L'obscurantisme est de retour.
En cette année du centenaire de la loi sur la laïcité, faut-il rappeler que la Liberté n'a pu naître que parce que des esprits éclairés, bravant au péril de leur vie les interdits "sacrés" ont su renvoyer dans leurs sacristies les ayatollahs ensoutannés de leur époque ! Faut-il rappeler que cette Liberté à vocation universelle est née chez nous! Qu'elle a apporté à l'humanité en deux siècles plus de progrès, plus d'égalité, plus de bonheur, qu'elle a généré plus de connaissances, qu'elle a ouvert plus d'espoirs que la chape de plomb des dogmatismes de tous poils en vingt siècles!
« Le vingt-et-unième siècle sera mystique, disait Malraux, ou il ne sera pas... » Un mysticisme déformé qui ressuscite le spectre des guerres de religions. On va revenir des siècles en arrière. Nos enfants et petits enfants risquent de s'étriper joyeusement au nom de superstitions d'un autre âge...
Sur un plan plus prosaïque, les vociférations haineuses, les appels au meurtre de quelques centaines de fanatiques, combinés au laxisme tremblotant de nos institutions risquent de réduire à néant tous les efforts d'intégration des communautés musulmanes. Khomeiny, Ben Laden, Le Pen, même combat! L'amalgame est trop facile pour qu'il ne soit pas exploité : maghrébin = musulman = fanatique...
Mais c'est aux musulmans modérés de balayer devant leur porte. C'est à eux de mettre au pas les chiens enragés du fanatisme. A eux de faire comprendre à leur communauté d'accueil qu'ils adhèrent aux principes de liberté, de respect et de tolérance qui sont les fondements de notre culture. Faute de quoi on va revenir trente ans en arrière.
Omar Khayam, ce grand poète persan, en pleine période du mahométisme triomphant avait le courage de dire: « Si je fais le Mal, Dieu me fait le Mal pour me punir. Entre Lui et Moi, où est la différence? »

Jean-Victor Joubert

Écrit par : Victor | 22 mars 2006

Les commentaires sont fermés.