Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 avril 2006

CPE - La ruse !

Rappel des episodes precedents:

Apres avoir echoue a faire passer le CPE en force, d'abord par le 49.3 puis par une promulgation hative, le gouvernement essaie maintenant de la jouer sournois.

Il faut dire que passer en force apres les manifestations historiques du 28 mars et du 4 avril cela pourrait devenir dangereux ...

Episode actuel:

Le scenario utilise deux acteurs : le mechant et le gentil. (comme dans les films policiers, mais la en realite ils sont trois, le bon, la brute ... et le truand :)

Le mechant affirme bien fort que le CPE est bon pour l'emploi, doit etre applique et qu'il "ira jusqu'au bout !", d'ailleurs il lance aussitot "trois nouveaux chantiers" !

Tandis que le gentil, chef des CRS dans le civil, nous la joue cool et paternaliste en reconnaissant que, peut etre, des amenagements s'imposent.

Et pour nous prouver sa bonne foi, le gentil envoie ses potes organiser des seances de brain storming avec tous ceux qui acceptent de venir.

Ensuite la manoeuvre est toute en finesse.

Acte 1 - le CPE est abroge en avril. (ou "remplace" :)

Acte 2 - une nouvelle loi retablit le CPE en juillet. (eh oui c'est les vacances :)


En fait le rapport de force actuel suggere un "Acte 2" bis dans lequel la nouvelle loi retablit un CPE sans maintenir les derogations au Code du travail. Le choix entre les deux options va dependre de nombreux facteurs, notamment du "potentiel" estime de mobilisation etudiants-salaries et du niveau de collaboration des partis politiques et des syndicats ...


Cette sortie de crise aura tout de meme de gros inconvenients pour les salaries puisqu'elle ne remet pas en question le CNE qui concerne pres de 90% des salaries. Elle ne permet pas de remettre sur le tapis toutes les attaques recentes contre les droits sociaux.

Dans mon esprit il subsistera toujours un sentiment "d'occasion manquee" !


Mais il faut avouer que les obstacles au progres social sont nombreux et solides.

Certes la droite est politiquement minoritaire mais elle beneficie du soutien implicite de toutes les organisations politiques et syndicales.


1 - Une "goche" opportuniste et complice, qui entend bien profiter des retombees electorales du mecontentement populaire mais qui refuse de soutenir activement le mouvement.

Surtout ne pas appeler a la demission de Villepin, ne pas creer de crise politique, attendre 2007 ! Et ce sera un festival de "petites phrases" assassines et de grandes declarations pre-electorales !

Tout de meme le PS aura fait un geste concret, un tract commun avec petition (!), mais surtout pas de meeting unitaire !

Il faut dire que sur le fond du probleme, c'est a dire le demantelement du Code du travail et la precarite, les sociaux-liberaux du PS, des Verts et du PCF n'ont pas vraiment de divergences profondes avec le MEDEF-UMP ! Et il faudra s'en souvenir en 2007 :)



2 - Des syndicats complices qui auront tout fait pour limiter l'extension du mouvement social. Avec des methodes bien connues. Garder une unite de facade tant que le mouvement est ascendant afin de le controler.

Et surtout ne rien proposer d'autre que le minimum syndical : un temps fort toutes les semaines en esperant que les manifestants finiront par se fatiguer de defiler sans resultats.

Pas de campagne serieuse de mobilisation et d'explication dans les entreprises.

Pas de centralisation des luttes, ni entre salaries, ni entre etudiants et salaries.

Le mot d'ordre de "greve generale", qui est la seule arme susceptible de faire reellement ceder le patronat, n'est meme pas evoque !

Et derriere le dos des salaries, des contacts permanents avec le gouvernement pour etudier la meilleure facon de liquider le mouvement.

Soyons clairs je ne critique pas le syndicat. L'association des salaries pour se defendre est une necessite. Mais les directions syndicales actuelles sont profondement corrompues, cela creve les yeux !


Voila ou nous en sommes. Et ce week end ou lundi gouvernement, patronat et syndicats nous presenteront leur solution.

La solution la plus avantageuse. Surtout pour eux :)

15:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

je la sent mal la fin moi aussi

Écrit par : pierrot le zygo | 07 avril 2006

C'est peut-être plus vicelard que ça:
- Galouzeau (le méchant) reste raide avec son balai dans l'oignon - les jeunes continuent mais la collaboration syndicale, comme tu le dis, s'effrite - les jeunes se font déborder par des "éléments" incontrôlés (en fait des voyous téléguidés par Sarconard pour jouer les provocations), - les flics tapent, il y a de la casse, - la "France profonde" prend peur, comme en juin 68, et...- fait passer Sarconard, "garant de l'ordre" les doigts dans le nez...
Et on l'a denouveau dans le cul.
Donc il vaut peut-être mieux la jouer fine pour pouvoir se débarrasser de la clique en 2007. Bien sûr, la mère Ségo, c'est pas Louise Michel, mais c'est toujours mieux que Sarconanard, non?

Écrit par : Victor | 07 avril 2006

Entre Ségo et Sarko, pas photo ! Je partage bien souvent l'analyse du "Corbeau" qui est plus que réaliste concernant le CPE . Juste lui dire que ça fait plaisir d'être sur la même longueur d'onde!...
CPE, CNE : même combat !
A bientôt.

Écrit par : alexandra | 07 avril 2006

Franchement en 2002 j'ai vote Chirac (si !!) parce que sinon Le Pen ... enfin voila quoi ;(

En revanche demain si je dois choisir entre Sarko et Royal, il est probable que j'irais pecher a la ligne

La raison s'appelle BLAIR dont la candidate Royal fait un eloge touchant recemment

Je vous met au defi de trouver qui de Blair ou de Sarko a fait le plus de degats dans les lois sociales !!

Écrit par : touriste | 07 avril 2006

touriste dis moi ou tu vas à la pêche , je viendrais t'amener la bière

Écrit par : pierrot le zygo | 07 avril 2006

Tu as raison camarade. Tous les syndicats ouvriers sont corrompus. Il n'y a que les syndicats des patrons qui soient propres. Comme j'en ai assez de lire tes conneries je vais me coucher. Allez bon soir.

Écrit par : ROBIN DES BOIS | 11 avril 2006

Les commentaires sont fermés.