Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 octobre 2006

La bavure.

Après de semaines de "chauffage" par les medias sur le theme de l'anniversaire des evenements de novembre 2005 et des provocations diverses et variees, ce qui devait arriver arriva !

Un jeune vient de perdre un oeil.

La presse et la police reveleront bientot qu'il etait "connu des services de police", formule traditionnelle pour dire qu'il n'avait pas de casier judiciaire mais qu'il etait suspect tout de meme, etant jeune ...

Nous sommes tous des suspects en puissance. Question de circonstances et de malchance, rencontrer une patrouille nerveuse un peu tard par exemple

Si j'etais cynique je dirais que le gouvernement vient de perdre tout le benefice du lache attentat de marseille, en montrant que les forces de repression peuvent faire "aussi pire" que des voyous !

Mais la verite c'est qu'il faut que les cites "sensibles", c'est a dire pour parler clairement, les quartiers pauvres, cessent d'etre des zones de "non droits de l'homme" !

Il faut savoir par exemple que la culture de l'impunite denoncee par les autorites europeennes s'exprime a fond dans ces quartiers.

Recemment une meme compagnie de CRS a vu simultanement deux series de mises en examen de policiers : les uns rackettaient des taxis, les autres violaient les prostituees ...

On imagine ce que ca pouvait donner dans les "cites". Parfois les jeunes sont controles dix fois par jour sans motif autre que la volonte d'humilier.

Certains controles ont lieu "pantalon baisse" (sic), soit disant pour empecher le jeune de s'enfuir !

Je serais curieux de savoir combien de lecteurs de blogs supporteraient d'etre controles dix fois par jour et les fesses a l'air ... avant de devenir fous furieux et de peter un plomb ?!

Nos jeunes des banlieux sont des calmes, si on voit les choses sous cet angle :)


En attendant il faudra bien retablir le droit dans les cites, y remettre des services publics et des postes de police par exemple !!

Et faire le contraire de la politique spectacle de Sarkozy.

Les commentaires sont fermés.