Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 février 2007

Sarko mange son chapeau !!

Paris (AFP) - Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a confié récemment une mission sur la police à un groupe d'experts dont plusieurs membres ont indiqué qu'elle visait à jeter les bases d'une "police de quartier"
Selon des informations recueillies auprès de plusieurs membres de ce groupe, l'idée est de réfléchir aux moyens de mettre en place une "police de quartier"

Bien entendu le ministre dément formellement sa conversion soudaine a la police de proximité ! D'autant que sa rivale socialiste l'a inscrite a son programme électoral. Mais ca ne trompe personne.

Le credo de la bourgeoisie française, imitant servilement une mode née aux USA, c'est de résoudre les problèmes de sécurité par le tout répressif : sanction des la première infraction ("tolérance zéro"), alourdissement des sanctions (prison), justice expéditive, etc..

On connaît le résultat de cette politique aux États Unis : 1500 prisons et 2 millions de prisonniers, sans compter les centres clandestins de détention et de torture. Et aussi la regression des libertes et des droits de l'homme. Sans que la délinquance ne baisse significativement ...

Et c'est ce modèle la que Sarkozy veut introduire en France. Retour sur quelques années d'esbroufe politique et de mensonges médiatisés.

En 2002 Sarkozy est nomme ministre de l'intérieur. Pour le futur candidat aux présidentielles il s'agit de rompre avec la politique "laxiste" des socialistes. Finie la prévention, désormais ce sera le tout répressif. Avec quelques idées simplistes empruntées au Café du Commerce et aux neoconservateurs américains :

- suppression de la police de proximité
- multiplication des interpellations
- culture du résultat statistique
- emprisonnement systématique des délinquants
- justice expéditive

Comme toujours avec Sarkozy il sort une "invention" mediatisable. Ce sera la création des GIR en 2002, qui s'avèrent parfois utiles, mais qui sont devenus un gadget sans aucun intérêt pour la sécurité publique.

Autre coup médiatique en février 2003 a Toulouse, une déclaration fracassante du ministre :

«La police n'est pas là pour organiser des tournois sportifs, mais pour arrêter des délinquants, vous n'êtes pas des travailleurs sociaux»,

Et pour bien marquer le coup le directeur de la DDSP de Toulouse est mute d'office. Pas assez répressif !

Inutile de préciser qu'après quelques exemples de ce type, dans toute la France, la police s'est mise a bosser ... ses statistiques !!

Ce sera le règne de la chasse au "crâne", des quotas d'arrestations imposes. Et si un jour il manque du délinquant c'est pas grave on arrête deux trois vendeurs a la sauvette, quelques immigres en situation irrégulière et quelques jeunes que l'on provoque (motif: "outrage et rébellion")

On pourra se faire une idée des meilleurs procédés en écoutant ce témoignage effrayant : Temoignage.

Sarkozy étant parti sévir dans les finances publiques en 2004 (remerciements au passage pour les petits arrangements financiers avec les bons amis :), c'est a partir de juin 2005 que l'agite de la répression reprend du service.

On se souvient tous de ses nouvelles provocations médiatiques.

- Argenteuil : ou il traite ouvertement les jeunes de "racailles"

- La Courneuve : ou il se propose de "nettoyer" la cite des 4000 au "karcher"

Ces injures et ces provocations, volontaires et calculées, ont pour but de rétablir la posture "securitaire" du candidat Sarkozy en vue des présidentielles.

Objectif rate. Car en octobre 2005, lors du drame de Clichy sous bois, le ministre de la République montre son vrai visage en n'hésitant a mentir effrontément aux Français.

Aujourd'hui les faits sont connus ; les jeunes victimes n'étaient pas des délinquants, il n'y a jamais eu de tentative de cambriolage, il y a bien eu une course poursuite a l'issue fatale ... et Sarkozy était un menteur !

Au final la politique securitaire appliquée par Sarkozy depuis 2002 s'est révélée un échec patent. Un échec que les émeutes urbaines de novembre 2005 ont souligne d'une manière spectaculaire. Segolene Royal faisait justement remarquer que sur certains postes la delinquance a augmente de 80% ...

Car le tout répression est une imbécillité. Les sociologues, les policiers, les travailleurs sociaux, savent que la prévention est nécessaire. Mais pas Sarkozy. Au passage on notera que cette politique imbécile se traduit par une augmentation impressionnante des bavures.

D'ou la déclaration de Sarkozy a Marseille en juillet 2005 : « l’augmentation des plaintes (pour des bavures), ça ne veut pas dire qu’il y ait une augmentation des bavures » Ben voyons !!
( et alors la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'aluminium ... :)

En ce moment Sarkozy essaye de se refaire une image dans les banlieues. Il faut dire que le flot des inscriptions electorales dans les "quartiers" doit commencer a lui faire peur. Le staff de Sarkozy avait envisage une visite symbolique a Argenteuil. Helas quelques jours auparavant la police découvrait un stock de cocktail molotov !

Sarkozy a donc renonce a Argenteuil. Pour un candidat dont la simple présence déclenche une émeute c'est un trop gros risque électoral. Le plus discrètement possible Sarkozy s'est donc invite dans une cite calme de Perpignan, ou même la, il a été pris a partie par la population ... c'est dur parfois d'être un neoconservateur borné :)

Aujourd'hui la police de proximité apparaît comme une nécessité. A la fois pour des raisons de sécurité - faire reculer la délinquance - et pour des raisons sociales - casser les ghettos, promouvoir l'égalité des chances -

Il faudra donc remettre en place un volet prevention en parallele avec le necessaire travail de repression.

Et reparer les conneries de Sarkozy qui a tout faux, une fois de plus !!


PS.
Et il faudra aussi remettre du service public dans les quartiers, retablir les commissairiats et les effectif de la police et de l'education nationale que Sarkozy a supprime ... au nom d'un liberalisme economique ("moins d'Etat") qui cree toujours plus d'anarchie ... mais c'est un autre sujet.

Les commentaires sont fermés.