Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 mai 2007

TCE : Le Retour !!

Immediatement apres les elections Sarkozy a entrepris de contacter les partenaires europeens pour relancer le projet de Constitution europeenne sous une forme pretendument "soft" et pouvant etre adoptee sans referendum.

Car les commanditaires de Sarkozy qui sont des groupes internationaux, financiers et industriels, (dont en France les sieges sont souvent a Neuilly ou a la Defense - le monde est petit pour ce petit monde :) sont tres presses !!

C'est que la liberalisation de l'Europe pourrait susciter des profits colossaux. Songez par exemple aux centaines de milliards provenant de la liquidation des retraites par repartition transformes en fonds de pension juteux ou encore aux enormes marches des services ou de l'education !

Et donc on comprend bien qu'une fois elu Sarkzoy doit renvoyer l'ascenseur a ses sponsors !


En 2005 le projet de traite europeen ultraliberal, le TCE, avait ete massivement repousse par les electeurs neerlandais et francais. Malgre une propagande intensive, qui avait envahie meme dans les ecoles, les populations ont refuse de voter ce traite ultraliberal et antisocial.

Alors cette fois plus question de vote. Avec un Sarkozy la democratie connait ses limites !

On va reecrire un texte plus concentre, le munir d'une declaration d'intention bien pompeuse et le faire voter en catimini par les deputes d'une chambre bleu horizon !

Exit le vote populaire. Bienvenue dans la nouvelle europe ultraliberale.

Liberale oui, mais pas democratique au point de faire voter directement ses sujets :)


Nous allons donc bientot entendre parler du TSE (Traite simplifie europeen)

Quel va etre le nouveau TSE ? Eh bien nous n'en connaissons que des bribes puisque le TSE est actuellement negocie secretement. Voir par exemple Le Monde.

Ce processus rappelle un peu celui de l'elaboration du TCE qui s'etait effectue clandestinement pour plus de 90% du texte. Puis le texte avait ete volontairement redige sous la forme d'un pave juridique incmprehensible par les non juristes, puis diffuse aux electeurs 15 jours avant le vote !

Tandis qu'une campagne mediatique intense nous vantait, de droite et de gauche, le monde merveilleux et ultraliberal qui nous etait promis !

Ca n'a pas marche car l'Europe capitaliste sevit deja depuis des decennies et les gens commencent a se mefier. C'est que la propagande aussi connait ses limites.


Malgre le secret prudent qui l'entoure le TSE est savamment "fuite" par les autorites.

Et l'on sait maintenant que l'emballage promotionnel qui entourera ce traite pourri sera base sur la Charte des droits fondamentaux qui figurait en preliminaire du TCE original. On reprendra probablement le meme texte, c'est toujours du temps de gagne !

Alors j'invite donc tout le monde a relire la Charte du TCE. C'est un catalogue edifiant de bonnes intentions et voeux pieux sans aucune portee concrete ...

Exemples :

Art II-69. Tout le monde a le droit de se marier (OK pas de souci :)

Art II-75. Tout le monde a le droit de travailler (OK mais il n'est pas ecrit "tout le monde a droit a un travail" ce qui est tres different juridiquement !!)

Art II-95. Tout le monde a le droit de se soigner (OK pas de souci, mais il n'est pas ecrit "les soins sont un droit", ce qui est un droit c'est de payer le medecin si on a de l'argent !!)

etc.

Et une parodie de democratie : si un million de personnes signent une petition, eh bien le Conseil et le Parlement europeen .. ont le droit de ne pas en tenir compte :)

Bref cette "Charte", qu'on va tenter de nous refourguer, sent le foutage de gueule a plein nez !!


Mais le TCE avait un deuxieme volet, bien plus interessant pour les industriels et les financiers.C'est celui qui organisait le fonctionnement economique, social et monetaire de l'Union.

Et la il ne s'agisait plus de vagues souhaits. C'etait des mesures claires, precises et imperatives.

On rappellera sommairement quelques perles.

En matiere monetaire la BCE se voyait confier le soin d'encadrer les politiques des Etats qui ne seraient pas conforme avec les exigences du "marche": stabilite des prix, baisse du cout du travail, deficits strictements limites, interventionnisme reduit, etc.

Les services publics, devenus SIEG (services d'interet economique general), etaient strictement soumis a la logique du marche. C'est a dire en pratique virtuellement liquides par les articles III-6, 122, 166, 167 notamment.

Les politiques sociales etaient subordonnees aux lois du marche. Et meme l'article III-172 faisait interdiction de toute avancee sociale europeenne telle que SMIC, reduction temps travail, etc

La defense de l'environnement se voyait transformee par l'article II-97 en "developpement durable", au sens ultraliberal, et soumis a la regle de l'unanimite. Autant dire liquidee.

Pour les details voir les archives: Europe.


Et bien c'est ce traite pourri qui va degrader nos conditions de vies, nos conditions de travail, nos services publics et notre systeme social - trop avance au dire du patronat - qui fait son retour par la fenetre apres avoir ete ejecte par la grande porte !

Outrageusement maquille et impose sans vote.

Citoyens circulez il n'y a rien a voir !!


S'il subsistait encore quelques doutes sur la "rupture" sarkozyste en matiere de democratie et de societe ultraliberale cela devrait ouvrir les yeux de ceux qui n'ont pas encore tout compris !!

11:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.