Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 août 2007

Incitations fiscales.

Le concept d'incitation s'est beaucoup développé depuis les années 80. C'est particulièrement vrai des incitations fiscale et il ne se passe plus une année - que dis je un mois ! - sans qu'une nouvelle mesure fiscale ne soit annoncée pour inciter les gens a faire telle ou telle chose, à acheter tel ou tel produit, etc.

Alors voila une anecdote qui devrait faire réfléchir et dont je suis le héros (ou la victime c'est selon :)

En 2004 je fais appel a l'entreprise X pour installer un élément de mon ordinateur. L'employé se déplace, effectue le travail et me facture le déplacement et la main d'oeuvre soit au total 35 euros.

En 2007 bis repetita je fais appel a la même entreprise pour installer exactement le même élément de mon ordinateur. L'employé se déplace, effectue le même travail et me facture déplacement et main d'oeuvre pour un total de 94 euros.

Ce qui revient a dire que pour exactement le même travail, la même société a plus que doublé son tarif entre 2004 et 2007 !!


Etant d'un naturel curieux j'ai pose quelques questions et voila la réponse.

Entre 2004 et 2007 la société de réparation a modifie sa forme sociale de manière a entrer dans le champ de la réduction fiscale pour travaux a domicile.

Ce changement permet désormais au client de récupérer 50% de la dépense sur ses impôts de l'année N+1.

En conséquence de quoi l'entreprise a tout simplement double ses taris et tient au client le discours suivant :

"oui c'est cher mais les impôts vous en remboursent 50% !"


La morale de cette historiette c'est que la réduction fiscale soit disant accordée aux particuliers pour les "travaux a domicile" est intégralement détournée par l'entreprise de réparation !!

Et on peut raisonnablement supposer qu'il en va de même pour un grand nombre de déductions fiscales dont les particuliers sont supposés être les bénéficiaires.

En ce moment c'est le grand boum médiatique du "Sarkozy Circus" sur la réduction d'impôt accordée aux particuliers qui achètent un logement à crédit. (déduction des intérêts de l'emprunt immobilier)

Mais réfléchissez deux minutes.

Vendeurs, promoteurs et professionnels de l'immobilier ont déjà intégré l'idée de la réduction fiscale et ils vont calculer exactement le montant de la réduction du prix d'achat dont bénéficiera le particulier, disons x%.

Et donc logiquement ils vont majorer les prix de x% afin d'empocher la déduction fiscale des particuliers !

Et connaissant les tensions sur le marché de l'immobilier on imagine mal l'acheteur imposant sa loi et refusant de subir cette combine ... qui est d'ailleurs difficilement décelable.


Alors il serait tout de même plus juste de changer les termes et de parler de "réduction d'impôt pour les entreprises" plutôt que de dire faussement "réduction d'impôt pour les particuliers"

Évidemment "réduction d'impôt accordée aux particuliers" c'est mieux du point de vue électoral :)

Mais c'est encore un mensonge !!

10:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.