Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 septembre 2007

Le doute.

Après son élection en mai 2007 la cote de popularité de Sarkozy avait atteint un maximum en août.

Il est vrai qu'on demandait aux personnes "Etes vous satisfait de l'action du gouvernement" alors que celui ci n'avait guère fait que de la communication jusqu'en juillet et que le paquet des lois passées fin juillet n'avait pas encore produit ses effets ... délétères.

La situation commence a être différente aujourdhui quand une multitude d'informations - même soigneusement maquillées - commencent à être connues du public !

Et voila le résultat : Extrait d'un article Nouvel Obs.

Selon un sondage IFOP dans Le Journal du Dimanche du 23 septembre.
Un total de 61% des personnes interrogées indiquent être très ou plutôt satisfaites de Nicolas Sarkozy, contre 69% en septembre, alors que 36% s'en déclarent plutôt ou très mécontents (+7%).
François Fillon a lui aussi subi un très net repli avec 56% de personnes très ou plutôt satisfaites, contre 63% en août. Dans le même temps, 36% des personnes interrogées se sont déclarées plutôt ou très mécontents (+6%) du chef du gouvernement et de son action.

(Sondage de l'IFOP réalisé du 13 au 21 septembre auprès d'un échantillon de 1.865 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).


Il faut dire que l'élection de Sarkozy s'est faite sur un double malentendu: d'une part la gauche a présenté le même programme que la droite ce qui a brouillé les cartes, d'autre part Sarkozy lui même s'est présenté comme porteur d'idées de gauche (!)

Confusion soigneusement entretenue lors de la constitution du gouvernement qui a vu une grande quantité de responsables de gauche (PS, PC, Verts, alternatifs ...) courir pour essayer de faire partie du dit gouvernement !

Maintenant on s'éloigne un peu de la politique politicienne et on passe aux choses sérieuses.

Ou il apparaît nettement a tous les Francais que Sarkozy entreprend de réaliser un programme anti social, dirigé contre les salariés et au profit d'une poignée de nantis - qui sont sans surprise tous les grands amis de Nicolas -

Les projets en cours sont sans ambigutes : cadeaux pour les plus riches, destruction des droits des travailleurs, rétablissement de l'ordre moral et de l'autoritarisme, démantèlement des retraites et de la sécurité sociale, rétablissement de force du Traite européen rejeté par le vote, et en bonus un alignement sur les dirigeants militaristes israelo americains qui va inexorablement nous entraîner dans une guerre !

A ce stade la popularité encore importante qui reste à ce gouvernement ne s'explique que par l'absence de propositions alternatives portées par la gauche (tout occupée a magouiller pour les municipales 2008 !)

Même la LCR, le seul parti de gauche dans ce pays, connaît un moment de flottement avec l'évocation maladroite de son autodissolution pour fonder un parti virtuel ... dont on ignore encore a la fois le programme et les forces constituantes ! (et la déformation malicieuse des propos de Besancenot n'a pas aidé :)

Il n'en reste pas moins que la destruction du Code du travail, des services publics gratuits et du système social en général risque d'indisposer de plus en plus de monde ...

Le grignotage de notre régime de retraite - cette année on démantèle celui des électriciens et des cheminots -, le grignotage de la Sécu en asséchant son financement, les attaques contre les chomeurs, etc ... sera sans doute facilité par la complicité des syndicats (déja ils ergotent pour ne pas agir tous ensemble !)

Mais la population salariée a déjà montré dans le passé qu'elle n'envisageait pas d'aller a l'abattoir sans se rebiffer ...

C'est d'ailleurs l'obsession de Sarkozy qui hait jusqu'au souvenir de 1968 ....

13:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Autant de simplisme et de manichéisme, c'est proprement confondant.
Vous n'êtes absolument pas crédibles.

Écrit par : Volpe | 23 septembre 2007

Manichéisme c'est le mot qui convient ... pour Sarkozy !

Tout ce qui est patronal est sacre, situe au dessus des lois ("dépénalisé" pour employer le mot meme de Sarkozy) et le patronat constitue l'alpha et l'omega de la société !!

Tout ce qui concerne les travailleurs est constitue de droits archaïques a supprimer, de fraudeurs, et de depenses insupportables pour la société !

Une vision binaire de la société, celle des nantis ... et de leurs larbins diplômés ...

C'est en effet assez peu crédible et il faut utiliser des tonnes de démagogie et des fortunes en propagande pour que cette vision ne s'écroule pas d'elle meme

PS
On appelle ceci une réponse argumentée, ce qui est très différent d'un commentaire idiot pour dire "pauvre tare je ne suis pas de ton avis"

mdr :)

Écrit par : touriste | 23 septembre 2007

Les commentaires sont fermés.