Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 novembre 2007

Arche de Zoe.

L'affaire de l'association Arche de Zoe pose une nouvelle fois le problème des dérives "humanitaires". Et une fois de plus, quand l'émotion l'emporte sur la raison tout peut arriver, même le pire. Récit d'une manipulation "humanitaire".

Pour comprendre le mécanisme de cette affaire il faut s'intéresser a la personnalité du principal instigateur : Eric Breteau. Cadre commercial de 37 ans, secouriste, pompier volontaire a Argenteuil. Un profil sympathique car pour être pompier il faut etre sportif, courageux et dévoué. C'est vrai. Mais cote mentalité, comme l'écrirait Audiard, "il y aurait a redire" !

Présenté par ses connaissances comme un "leader charismatique" on pourrait plutôt traduire par "grande gueule", voire manipulateur et sans trop de scrupules.

Sa grande passion, en plus de héros sauveur de l'humanité, c'est le 4x4 de tourisme ou de randonnée. Un milieu qui réunit des bourgeois friqués (les "bobos") qui se la jouent aventuriers en roulant en 4x4 (dont le moins cher vaut plusieurs années de SMIC).

Outre les nuisances en villes (encombrement, pollution au CO2) les 4x4 s'attaquent aussi a nos campagnes et nos montagnes. Eric Breteau est l'un de leurs militants. En janvier 2001, il participe à la création de la Fédération des clubs 4x4 dont il devient président. Puis en mai 2001 il réussit à regrouper une cinquantaine de clubs pour fonder la Fédération Francaise de 4x4 dont le premier président est ... Eric Breteau !

La principale revendication de la FF4x4 c'est d'obtenir le droit de défoncer les chemins sans restrictions et de saccager la nature avec leur gros véhicules. Comme l'écrit Eric Breteau dans un texte publié sur l'internet :
"Les chemins, je vous le rappelle, sont avant toute chose des voies de circulation pour les véhicules et non des sentiers pour piétons" (les randonneurs apprécieront !)

On retrouve dans ce milieu et dans son "combat" pour la déréglementation tous les ingrédients qui seront à la base de l'affaire tchadienne : mépris des autres (moi j'ai toujours raison), irresponsabilité (tant pis pour les conséquences), agressivité et absence de scrupules (mentir, dissimuler, manipuler ...)

En suivant l'exemple "humanitaire" du Paris Dakar, qui distribue des cadeaux aux villageois pour faire oublier l'étalage indécent de leur fric (et le fait qu'ils écrasent parfois un enfant africain avec leurs bolides), la FF4x4 s'est lancée à son tour dans l'humanitaire.

En 2003 lors des inondations du Gard une association SOS 4x4 est fondée. Honnêtement je ne sais pas si leur aide fut décisive, mais j'en doute. Quoiqu'il en soit ce fut une occasion de passer a la télé pour montrer que les gentils 4x4 sont des sauveteurs héroïques :)

Dans la même veine une association Solidarité 4x4 est fondée pour aider les plus démunis et surtout montrer (si possible a la télévision) que le milieu 4x4 a du cœur !

C'est dans ce contexte que Breteau décide de passer a la vitesse supérieure. En décembre 2004 un tsunami dévaste la cote indonésienne. Provoquant en retour une immense vague de solidarité internationale. (Ce qui n'est pas en soi une mauvaise chose !)

Or le 1 janvier 2005, Guillaume Catala lance un appel pour fonder un orphelinat à Medan en Indonésie. Pour supporter son projet il fonde l'association Zoes Ark Foundation (ZAF) déclarée auprès du gouvernement australien en février 2005. (Catala dirige une école de pilotage en Australie et connaît très bien l'Indonésie)

Son appel est reçu 5/5 par Eric Breteau qui s'associe au projet et qui fonde l'association Arche de Zoe (ADZ) déclarée a la préfecture de Paris en janvier 2005. L'association constitue la branche française de ZAF. (le site de ZAF a d'ailleurs ferme suite a l'affaire tchadienne, ZAF ne veut pas être impliquée dans l'affaire ADZ)

Le projet d'orphelinat échouera mais les sauveteurs francais conduits par Breteau, environ une vingtaine de personnes, participeront aux actions de secours menés de façon assez désorganisées par des centaines d'ONG présentes sur le terrain : construction d'abris, premiers soins, etc. Le récit complet se trouve sur le site ADZ.

Fin 2005 on les voit dans divers journaux en train de promener un enfant indonésien qu'ils ont ramené en France pour le soigner. En 2006 il semble que l'association ait continue a participer a des projets en Indonesie. Le compte rendu sur le site ADZ est un peu precis. (Mais le projet initial d'installer un complexe touristique ou les 4x4 pourraient venir s'ébattre en toute liberté n'a pas eu de suite, ouf :)

En 2007 Eric Breteau se lance dans le sauvetage des enfants au Darfour. Mais pourquoi avoir choisi spécialement et uniquement le Darfour ? Mystère !

Car le Darfour n'est pas le meilleur choix. Puisque depuis 2005-2006 la guerre civile au Soudan a fortement diminué à la suite d'accords politiques entre les protagonistes. Il reste seulement une partie des rebelles au Darfour qui s'opposent encore au régime officiel. Et comme dans toutes les guerres, c'est la population civile qui trinque. Mais il y a sans doute moins d'orphelins au Darfour que dans certaines régions d'Irak ou du SriLanka entre autres ...

En revanche le Darfour a été la cible favorite de nos grands penseurs humanitaires genre Kouchner ou BHL qui ont réussit également à mobiliser quantité de "people" pour dénoncer la guerre au Darfour. Tout cela a sans doute marqué les esprits.

Soit dit en passant cela a créé un business humanitaire autour du Darfour avec des associations comme "Sauvez le Darfour" qui font de grandes publicité avec des chiffres complètement loufoques : selon eux ,chaque mois 10.000 enfants meurent au Darfour.

D'accord même un seul c'est encore trop. Mais la propagande a ses limites. En GB une association soudanaise a fait condamner, par l'ASA (le BP anglais), la coalition "Save the Darfour" pour publicité mensongère : leurs affiches annoncaient pas moins de 400.000 morts !

Mais enfin, quand on est sauveteur de l'humanité, on ne va s'abaisser a de vulgaires querelles de chiffres. Et c'est ainsi qu'en avril 2007 Eric Breteau décida de sauver 10.000 orphelins du Darfour menaces de mort imminente !

Une campagne de recrutement de famille d'accueil est menée sur internet, notamment sur les sites fréquentés par des parents souhaitant adopter un enfant. Officiellement l'association ADZ propose uniquement un accueil.

Mais aux familles concernées Breteau et son équipe expliquent qu'il s'agit en réalité d'adoption. Et que le projet consiste à contourner la loi francaise. Une page juridique sur le site ADZ explique ce mécanisme tordu : une fois l'enfant accueilli il est considéré comme réfugié et demeure indéfiniment chez la famille d'accueil, jusqu'a ce qu'une opportunité d'adoption se présente ... enfin c'est encore plus tordu mais je résume !

Plus de 300 familles se proposeront. Mais entre temps Breteau/ADZ est devenu plus réaliste, le chiffre de 10.000 orphelins est d'abord ramené a 1000 puis a 100 !

après une sélection sommaire ce sont donc une centaine de familles qui sont retenues pour l'adoption camouflée. (ce qui est délit en France). Afin de faire pression sur les autorités, et d'augmenter sa surface médiatique, ADZ organise les familles dans une association : le COllectif des Familles pour les Orphelins du Darfour (COFOD) (site internet )

Il faut maintenant aborder deux aspects assez sordides de cette affaire sordide:

1 - Les familles d'accueil ont paye de 2000 a 8000 euros (selon leur moyens) pour obtenir un enfant. Au total l'association ADZ a encaisse près d'un million d'euros. Et si l'on sait que le coût de l'opération ne dépassera pas 500.000 euros (location d'un avion et frais d'avocats inclus) on voit qu'il reste un joli bénéfice. Bien que je ne pense pas que Breteau soit motive principalement par l'argent, c'est un aspect de l'affaire qu'il ne faut pas oublier.

2 - La sélection et le suivi des familles d'accueil sont fait par l'association ADZ, sans contrôle des services officiels (que Breteau qualifie de lourds et d'inefficaces, des fonctionnaires quoi :). Or ce contrôle insuffisant est très dangereux. Car si parmi les familles il se glisse quelques pédophiles astucieux disposant d'une bonne réputation et de quelques milliers d'euros, l'opération Arche de Zoe leur aura fourni a domicile la chair fraîche qu'il devient malaise d'aller trouver dans les pays du tiers monde !

En juillet 2007 la police (brigade des mineurs) a convoque Breteau pour l'interroger sur son projet illégal d'immigration. L'intéresse a nie tout et en l'absence de preuves il est ressorti libre. Il faut ajouter que Breteau dispose de relations influentes, qui ont facilités ses démarches, raison pour laquelle le gouvernement se sent mal a l'aise maintenant que l'affaire tourne au scandale.

A partir de septembre 2007 l'opération sur le terrain débute. Elle est organisée comme une opération clandestine (sous "couverture"). Breteau a crée une ONG fictive nommée "Children rescue" et il a obtenu ses accréditations en mentant aux autorités. Officiellement son activité a pour but de créer un "Children center" destine a soigner les enfants malades et les orphelins.

En réalité deux camps vont être établis par ADZ. L'un a la frontière soudanaise vers Adre, l'autre a Abeche ou il existe un aéroport. Dans le camp numéro 1 des rabatteurs locaux sont payés pour ramener des enfants "orphelins du Darfour". En fait ils ramasseront tous les enfants des villages tchadiens près de la frontière et ils viendront les proposer aux francais.

Depuis le camp numero 1, les enfants sont rapatries au fur et a mesure, avec un petit avion, vers le camp numero 2 a Abeche, ou ils sont réunis en vue de leur exfiltration. (ensuite les enfants seront maquilles en blesses pour faire croire a une évacuation sanitaire)

Le 25 octobre le quota est atteint et un avion loue a une compagnie charter atterrit a Abeche pour ramener tout ce petit monde a l'aérodrome de Vatry en France, ou les familles ont organises un accueil émouvant et surtout très médiatique (avec la télévision).

Car le but final de l'opération Arche de Zoe (alias Children rescue) c'était de faire un "coup" médiatique. En théorie pour sensibiliser les francais aux massacres du Darfour. Mais on peut penser aussi qu'il s'agit surtout de "booster" une petite association caritative en perte de vitesse pour la transformer en une grande et célèbre ONG. (avec les subventions et les avantages qui vont avec !)

Le projet echouera. Les membres de l'association Children rescue/ADZ seront arrêtés parce qu'ils violaient le couvre feu en vigueur a Abeche lors du transport des enfants. (Selon une rumeur le responsable local n'avait pas recu son énorme pot de vin.) Quoiqu'il en soit les membres d'ADZ, les trois journalistes qui suivaient l'opération et l'équipage du Boing sont tous arrêtés. Et puis l'affaire est devenue publique.

Ils ne restent plus que les victimes innocentes : 103 enfants tchadiens enlevés a leur famille et a leur village. Ils ne passeront jamais au 20H, eux, et leur traumatisme n'intéresse personne !

Pensez donc ! 103 petits nègres, ils n'ont le bon profil de victimes médiatiques.

Les victimes officielles, qui vous nous soûler tous les jours au 20H, ce sont les kidnappeurs !!

Aujourd'hui l'enquête menée au Tchad révèle que 93 des enfants ont certainement une famille ou un tuteur mais que l'on les retrouvera sans doute pas. La plupart des enfants ont moins de 5 ans et eux même ne savent pas ou ils habitent !

L'opération Arche de Zoe aura abouti a créer quelques orphelins de plus au Tchad !


Rien que pour ce forfait les six ou sept responsables de l'Arche de Noe méritent quelques années de prison en France ou dans les bagnes du Tchad (après tout s'ils aiment tant l'exotisme :)

Mais cela n'arrivera pas. Ils ont de l'argent, des relations et des bons avocats. Le gouvernement Sarkozy vient de trouver un montage juridique qui permettra de les rapatrier en France ou la justice leur décernera une petite remontrance. Et la justice francaise est parfois si douce avec les délinquants friqués !

En effet la convention juridique franco tchadienne permet de choisir le pays du jugement lorsqu'une personne est poursuivie dans les deux pays. Alors la France vient d'ouvrir une petite information judiciaire sur un délit mineur qui permettra de les faire juger en France et de les rapatrier vite fait !

Ce qui leur évitera les 5 a 20 ans de travaux forces que mériterait leur crime s'ils étaient juges au Tchad ...

20:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Quand on reparle du devoir d'ingérence:
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=685&Itemid=60

Écrit par : Alexandre | 05 novembre 2007

Je pense pareil.

Cela dit, dans la vraie vie le droit d'ingérence est surtout invoque envers les Etats qui ont des minerais ou du pétrole :)

Dans le cas de l'Arche de Zoe ce qui me dégoûte c'est d'avoir utilise des enfants pour se faire de la pub !

Ecoeurant !

Qu'ils aillent donc au Chiappas ou une inondation géante fait des ravages, la oui ils pourront donner un petit coup de pouce bien utile !

Et puis rentrer discrètement et sans nous faire la morale !

Manque de bol BHL et Kouchner n'aiment pas le Chiappas

On n'en parlera donc pas ...

Écrit par : touriste | 05 novembre 2007

Dans cette sordide affaire, E Breteau est présenté comme le principal instigateur. j'ai des doutes, j'aimerai que l'on parle de Stéphanie Lefebvre, elle n'est pas au Tchad me semble t il.
J' imagine assez bien l'équipe actuellement au Tchad comme des mercenaires, mais de qui ?

Écrit par : Neige | 14 novembre 2007

Stephanie Dhainaut est directrice de Paris Biotech et femme du doyen de la faculté de médecine Paris 5 il me semble ...

J'ai lu moi aussi le récit du réseau voltaire :

http://www.voltairenet.org/article152777.html

Mais je suis pas convaincu car il est plus intéressant pour un labo de faire de l'expérimentation dans un Etat sans lois sociales et je vois mal une importation de cobayes pharmaceutiques en France

Et par ailleurs le profil ambitieux-arriviste de Breteau colle bien a cette aventure insensée qui etait prévue pour etre un "coup" médiatique

Et a qui pouvait profiter un tel "coup" sinon a ses auteurs directs ?

A mon avis la plupart des participants sont des paumes en mal d'enfants ou bien des braves gens qui se sont laisses entraînés ... Pas des mercenaires.

D'ailleurs ils ont été obliges de racketter les familles adoptives pour financer l'opération ... preuve qu'ils ne recevaient pas d'argent secret !

Écrit par : touriste | 14 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.