Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 novembre 2007

Raté !

Raté. La tentative de briser la grève des cheminots en s'appuyant sur la "collaboration" des "bonnes" organisations syndicales qui auraient appelé a la reprise en échange de la promesse de négociations sur on ne sait pas trop quoi .. . semble avoir complètement ratée !!

Hier le ministre Bertrand exigeait (!) la reprise immédiate du travail en échange de "négociations" sur a peu près tout et n'importe quoi pourvu que ca ne parle pas du régime de retraite !!

Aujourd'hui le ton a changé et c'est Fillon qui s'y colle pour dire qu'après tout on peut discuter même avec des grévistes, et ce pas plus tard que mercredi :)

"Nous demandons pour que ces négociations s'ouvrent qu'il y ait un appel à la reprise du travail de la part des organisations", a déclaré samedi le Premier ministre François Fillon à l'issue d'un séminaire gouvernemental.

Il a cependant assuré qu'il ne s'agissait pas d'un "diktat."

"On attend un signe" de la part des organisations syndicales, la CGT au premier chef, explique-t-on de source gouvernementale. Qu'elles donnent une impulsion au niveau des assemblées générales. Nous ne demandons pas zéro grève."


L'explication de ce revirement est bien simple: la grève n'a pas du tout faibli et d'ailleurs maintenant la SNCF ne publie plus les chiffres des grévistes pour ne pas risquer d'encourager le mouvement ...

Et ensuite les sondages doivent montrer qu'au delà de la poignée de bourgeois haineux qui vont descendre dans la rue demain, la grève n'est peut pas si impopulaire ...

Il doit y avoir de nombreux salariés qui se rendent compte que cette grève n'est qu'un prétexte pour enfoncer un coin dans notre système social et le faire exploser dans les mois qui viennent si par malheur les cheminots prennent une raclée ...

En attendant cela laisse du temps a tout ceux qui vont se mobiliser pour que dès le 20 novembre le mouvement s'amplifie avec l'entrée dans l'action d'autres secteurs de la fonction publique. Pour commencer.

La contrepartie du fameux paquet fiscal de cadeaux aux nantis c'est partout la suppression de services publics qui bénéficiaient aux plus modestes. Et des restrictions sur les acquis sociaux.

En ce moment la politique néolibérale de Sarkozy attaque de nombreux secteurs : la justice, les étudiants, et même ... la police et la gendarmerie. C'est dire.

Il serait vraiment stupide que chacun manifeste séparément et se fasse écraser tout seul dans son coin !

Et pour tout dire la question qui devra se poser c'est celle du secteur prive qui logiquement n'a pas d'autre choix que de rejoindre le mouvement. Car beaucoup de salariés ont voté Sarkozy pour "gagner plus", éventuellement en travaillant plus :)

Mais ils sont en train de réaliser que le patronat gagne plus, lui, mais que les salariés vont devoir travailler plus - et plus longtemps aussi - pour toucher moins !! Et la ca coince un peu :)

Et avec les cheminots il s'agit du même combat :

Se battre pour obtenir la retraite à 37 ans pour tous !

C'est économiquement facile à réaliser mais cela impose de rogner sur les profits et cela ne peut être imposé que par un mouvement d'ensemble. Tous ensemble, c'est encore plus d'actualité qu'en 95 car en face de la poignée d'enragés qui sponsorisent Sarkozy, une lutte sectorielle n'a aucune chance ...

Et nous serons tous perdants. Car l'année prochaine les retraites à 41, 42 ans, voire plus, seront une réalité et ceux qui n'auront pas bougé en 2007 le regretteront amèrement. Mais ce sera trop tard.

Commentaires

il faut absolument soutenir ces grèves mêmes si elles sont très génantes pour certains, c'est un bras de fer qui coûter cher au grévistes mais qui peut s'ils obtiennent gain de cause faire prendre conscience des réalités qu'on oublie un peu à force de se regarder le nombril

Écrit par : ginette | 17 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.