Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 février 2008

Juxtaposition.

L'actualité de ce jour m'affiche deux nouvelles brèves apparemment éloignées mais dont le rapprochement est lourd de sens politique :

1ère dépêche :

AP - Dimanche 17 février, 01h28

Sondage: Nicolas Sarkozy n'apporte pas de solutions aux problèmes des Français pour 64% des gens

PARIS - Plus de la moitié des Français (52%) estime que Nicolas Sarkozy ne fait pas "un bon président de la République" et près des deux tiers (64%) pensent qu'il n'apporte pas de "solutions aux problèmes des Français", selon un sondage CSA réalisé pour "Le Parisien/Aujourd'hui en France" et à paraître dimanche.

Plus de la moitié des sondés (55%) font en revanche confiance au président de la République pour être "capable de réformer le pays". L'écrasante majorité des personnes interrogées reconnaissent à Nicolas Sarkozy les qualités de dynamisme (88%) et de courage (76%). Deux sur trois jugent par ailleurs qu'il "sait prendre des décisions difficiles" et 65% trouvent qu'il a "une stature internationale".

Enfin, 62% des sondés le jugent "sympathique" contre un tiers (33%) qui pense le contraire.


2ème dépêche :

AP - Samedi 16 février, 18h11

Les salariés de Ford bloquent l'usine de Blanquefort menacée de fermeture

BLANQUEFORT, Gironde - Les salariés de l'usine Ford Aquitaine Industries de Blanquefort (Gironde) ont entamé samedi un blocage de leur site industriel menacé de fermeture à l'horizon de la fin mars 2010. (...)

Deux mille emplois directs sont menacés, et 10.000 à 15.000 si l'on tient compte des sous-traitants et des emplois induits", selon Jean-Claude Conte, délégué CGT de l'intersyndicale.

L'usine Ford Aquitaine Industries fabrique des boîtes de vitesse automatiques pour les modèles 4x4 Ranger et Explorer et la Ford Mustang pour le marché américain. Les ventes de ces véhicules sont en forte baisse et la nouvelle génération va être équipée de boîtes à six rapports, pour lesquelles Ford n'a pas investi dans son unique usine française, mais en Slovaquie.


On pourrait également citer tellement d'autres plans sociaux comme Michelin à Toul, le plan social d'AGF, etc.

Si j'ai juxtaposé ces deux sujets sans rapport apparent c'est que l'année 2008 voit la conjonction de deux évènements importants :

- les salariés se rendent compte (plus ou moins clairement) que leur situation s'est dégradée considérablement

- et que le bouffon médiatique qui a été élu président ne leur apporte rien, contrairement à ce qu'il avait promis

Conjonction virtuellement explosive, mais pas forcément puisque de nombreux sondés croient encore naïvement que Sarkozy (le mandataire du patronat !) pourrait éventuellement défendre les intérêts des salariés ...

Mais déjà cette situation a deux conséquences bien visibles :

- le discrédit du gouvernement est tellement fort que les candidats UMP aux municipales évitent soigneusement de se réclamer de Sarkozy et même refusent absolument le soutien officiel du président (!) ... ce qui nous permet de ne plus voir Sarkozy gesticuler partout dans les régions de France (ou il est tricard :)

- d'autre part afin de noyer le poisson, Sarkozy prépare un remaniement ministériel pour après les municipales, mais pas de triomphalisme hâtif car ce sera un gouvernement plus homogène, plus concentré et encore plus un gouvernement de combat anti social et anti salariés !

Alors que va t-il se passer ?

Ben non je le sais pas, sinon je vendrais des horoscopes au lieu de ratiociner ici :)

Mais on peut raisonnablement présumer qu'une confrontation majeure est en route ...

Et le camp qui l'emportera sera celui qui sera le mieux préparé, celui aura le plus réfléchi et qui sera le mieux organise. D'où l'importance de développer enfin un parti des salariés comme celui que la LCR (pub gratuite :) essaye confusément de mettre en route.


PS.
Il existe une théorie de physique que l'on présente souvent ainsi aux étudiants. Supposons que l'on modélise une foret d'arbres en découpant le champ rectangulaires en petits carres, soit n lignes et m colonnes. Ensuite on compte le pourcentage de carrés qui contiennent un arbre, les autres carrés étant vides.

Ce que dit la théorie de la percolation c'est que au delà d'un certain pourcentage p (le seuil de percolation) si un incendie se déclare dans le champ alors il le traverse entièrement.

Eh ben dans l'incendie social qui couve en ce moment, l'augmentation du nombre des mécontents ne va plus tarder à atteindre le seuil de percolation :)

Il y a avait aussi une autre théorie mathématique sur le même sujet, la théorie des catastrophes crée voila plus de 30 ans ... et qui expliquait aussi comment l'évolution lente de certaines variables pouvait provoquer un changement radical dans le système (une "catastrophe")

Mais je n'en parlerais pas plus car cette théorie ... a eu un accident :)

Les commentaires sont fermés.