Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 février 2008

Délations.

Le mot délation va redevenir un élément central de la vie quotidienne des français, pour la première fois depuis 1940 !!

En effet les différentes lois sécuritaires imposées par Sarkozy permettent désormais de condamner quelqu'un sans preuves mais sur la foi d'un témoignage anonyme.

Le cas s'est déjà présenté plusieurs fois ces derniers temps.

Et c'est exactement ce qui ce vient de se passer dans l'affaire des interpellations spectacles de Villiers le Bel.

En pleine chute de popularité et a l'approche d'élections délicates pour son parti, notre président bouffon a eu l'idée de se refaire un coup de publicité comme champion de l'ordre et de la sécurité.

D'ou les arrestations spectacles, ou un millier de policiers sont allés défoncer les portes des famille pauvres des HLM pour en extraire une trentaine d'ados, accusés en février 2008 (!!) d'avoir commis des actes de violences urbaines en novembre 2007

Aucun élément matériel n'a pu être retenus contre eux, pas d'empreintes ni de traces ADN, ni même de témoignages des victimes.

Si bien que la moitié des suspects ont du être relâchés et ceux qui ont été mis en examen le sont, comme le rapporte un journaliste AFP :

l'enquête s'est basée avant tout sur des témoignages anonymes, avec promesse de rétribution, émanant "de caïds"

A ce point on croit rêver. Non seulement des gens vont être envoyés en prison sur la foi de témoins dont ils ne connaîtront ni le nom ni le visage, et donc qu'ils seront bien en peine de contredire.

Mais en plus on apprend que les "témoins" sont des caids locaux qui ont acceptes de témoigner contre une prime !!

Des méthodes de république bananière, en France au 21ème siècle.

On peut aussi se demander pourquoi les officiers de police, qui sont des citoyens ordinaires, acceptent de participer a ces mascarades.

Mais il faut savoir que depuis que la LOLF impose à la police une culture de résultats chiffres, les dirigeants policiers sont prêts a toutes les bassesses pour obtenir des statistiques qui conditionnent directement leurs carrières et leurs salaires !

Quand le président ordonne que l'on arrête 15 "voyous" médiatiques, il n'y a pas d'autres solution que de trouver les 15 voyous, quitte a inculper une poignée de jeunes avec des témoins a gages anonymes !

Et les magistrats - qui obéissent a la même culture de résultats chiffres - seront sommés de condamner les "voyous" ainsi trouves ... c'est leur carrière qui est en jeu.


Après cet exposé effrayant j'aurais quand même une bonne nouvelle (si, si !)

Ces méthodes anti démocratiques (témoins anonymes, prime a la délation) sont rigoureusement interdites quand il s'agit d'affaires de fraudes fiscales ou financières.

Ce n'est pas en France que l'on verrait des hauts financiers et des politiciens fraudeurs inquiétés a la suite de la dénonciation, anonyme et rétribuée, d'un employé de banque du Lischenstein, comme cela se passe actuellement en Allemagne.

Chez nous en France, la délinquance politico financière et les pdg véreux n'ont plus de soucis a se faire depuis que Sarkzoy a été élu. (Il ne manquerait plus que la loi s'applique aux "gens bien" comme elle s'applique au "petit peuple" !! :)

Ouf !! Une bonne nouvelle donc. On a eu bien peur pour nos libertés !! (celles en $$$ :)


PS
D'ailleurs en ce moment même une commission nommée par Sarkozy est en train de travailler a la "dépénalisation du droit des affaires" et elle a déjà produit un rapport.

Rapport Coulon.

La commission n'a pas osé aller trop loin dans l'impunité accordée aux puissants, mais déjà l'abus de biens sociaux, principal délit financier, se voit modifié de manière insidieuse pour accorder plus d'impunité aux plus malins ...

On verra ce que contiendra la prochaine loi Sarkozy Dati à ce sujet ... mais nul doute qu'elle confirmera la tendance : développer ouvertement et légalement une justice de classe, impitoyable avec les faibles et tolérante avec les puissants

13:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.