Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 mars 2008

Révolution.

Eh non il ne s'agit pas de la "sociale" qui a permis de trinquer à des millions de socialistes à travers les ages !

Il s'agit très exactement du contraire : la Révolution anti sociale qui frappe la France de plein fouet depuis que ses électeurs ont été sommés de choisir entre une bourgeoise un peu godiche et un ultra libéral tout agité (du bocal) !

Ils ont donc choisi l'agité et depuis tout va très vite, comme prévu.

D'abord - car est jamais si bien servi que par soi meme - la petite équipe néolibérale a fait profiter les copains de cadeaux financiers pour au moins 15 milliards. C'est toujours ca que les pauvres auront pas !!

Et ensuite on est parti a vive allure dans les "réformes". Comprendre par la que le gouvernement entreprend de liquider tout ce qui ressemble à une répartition sociale des richesses.

Après tout ils ont été élu pour cela : servir les nantis. Et même - a mots couverts - ils nous l'avaient annoncé clairement !

La fameuse formule "travailler plus pour gagner plus" signifiait clairement qu'on allait bosser plus. Et pour ce qui est de gagner plus c'est fait : les entreprises du CAC ont fait des bénéfices fabuleux !

Et c'est sur que les salariés en profiteront un jour. Lointain. L'important c'est d'y croire :)

Bref nous voila engage sur la route que les USA de Reagan et l'Angleterre de Thatcher ont emprunté avant nous. Et ca décoiffe !!

Les premiers à en faire les frais ce furent les malheureux cheminots qui bénéficiaient à 55 ans d'une maigre retraite parfois durement gagnée.

Exit la bonne retraite qui se voit amputée de 15% - pour commencer - et adieu aussi au 55 ans ...

Plus discrètement le gouvernement a peaufiné un "plan" d'ensemble pour notre système de santé qui va s'en trouver gravement malade dans peu de temps. Mais était ce bien normal que les pauvres puissent s'offrir un cancer payés avec les cotisations patronales. Absolument scandaleux !

Sont également en route une réforme du droit du travail qui va l'alléger sensiblement, mais plutôt en faveur du patronat. En attendant très bientot de regler le cas - encore sentimentalement délicat - du SMIC.

Après tout la liberté néolibérale - la vraie - c'est bien que patron et salarié s'entendent librement sur le salaire sans aucune de ces abominables contraintes bureaucratiques !

On va bientôt avoir aussi un RSA sorte de revenu minimum qui sera calculé simplement. Chacun touche un minimum - mais alors vraiment un minimum - et ensuite le RSA complète ce revenu en fonction du salaire que vous pouvez avoir.

Pas de salaire = pas de RSA. Avec cette équation impossible de vivre sans travailler. (mais par contre il va devenir beaucoup plus dur de vivre en travaillant :)

Et puis pour éviter toutes les tracasseries administratives qui assommaient les salariés - qui généralement ne sont pas bons en mathématiques - on va tout simplement supprimer ces archaïsmes : le RMI, APL, API, etc...

Ce sera RSA unique pour tous. Et pour manger les Restos du coeur, c'est prévu ils auront une (petite) subvention.

Et puis on en arrive au gros morceaux. La loi qui sera votée en avril supprime ... les fonctionnaires !!

Alors bien sur on va pas ouvrir des camps avec les fours (certains y pensaient ? :). Non ! Les néolibéraux sont bien plus malins.

La nouvelle loi supprime tout bonnement la garantie de l'emploi qui est le socle de notre fonction publique depuis la Libération. La loi est claire : Marianne.

Désormais les fonctionnaires connaîtront les bienfaits des "plans sociaux" du privé. Avec une différence énorme : ils s'appelleront "plan de réorientation" (vers l'ANPE notamment :)

L'ensemble de ces mesures antisociales et soit disant moderne dessine une véritable révolution sociale qui va changer - mais en pire - la condition des salariés (soit plus de 80% de la population)

Précarité partout, misère généralisée. Voila le tableau de notre entrée dans le 21ème siècle.

La suppression du peu de redistribution sociale concédée par le patronat en 1945 va développer partout des ilots de misère. Certes tous ne seront pas touchés immédiatement. Mais tous seront en permanence sous la menace de la précarisation et de la déchéance ...

Quant à la suppression du statut de fonctionnaires elle signifie une incroyable régression pour environ cinq millions de salariés, leurs familles. Et donc une diminution de ressources pour nombre de secteurs économiques !

C'est donc bien une Révolution qui touche tous les salariés de ce pays.

Et dont on peut voir les effets dans les pays néolibéraux.

Quelle solution ? Eh bien justement Sarkozy va feter les 40 ans de mai 68 :))



PS
Consolation : le chômage va baisser !!
En effet entre les radiés d'office par des lois iniques, les salariés désespérés qui abandonnent et ceux qui sont obligé de devenir salarié pour 2H de travail par semaine .... mathématiquement il y a moins de chômeurs !

Mais globalement on entre dans un autre monde ou l'on voit 1% de la population détenir 80% des richesses su pays ...

Les commentaires sont fermés.