Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 mars 2008

Mai 2008.

Bientôt ce seront les fêtes de la Celebration de Mai 1968 avec les grands discours (religieux :) des grands orateurs, les fastes et le clin d'oeil de Nicolas sous les ors de la République :)

Mais on aurait tort de rigoler. Mai 68 a changé beaucoup de choses en matière sociale.

Augmentation de salaires, limitation de la durée du travail, droits des salariés, etc.

Les plus jeunes ne soupçonnent même pas ce qu'ils doivent à mai 68, tandis que les plus anciens se rappellent parfois comment c'était "avant" ... et "avant" c'était franchement pas terrible !

Ce qui me donne l'occasion d'examiner ce qu'on pourrait obtenir cette fois en Mai 2008.

Je passe rapidement sur tout le floklore qui accompagne généralement les "évenements" de ce type.

Par exemple il y avait en mai 68 une revendication celebre : "Il est interdit d'interdire".

Ca sonne bien et ca pose son libertaire, je le concède. Mais c'est quand même - comme on dit en logique - une proposition contradictoire. Car s'il est interdit d'interdire, comment interdire d'interdire ?!

Dans le folklore de l'époque il y a aussi des "jouir sans entraves"et "sous les pavés la plage" et j'en passe des meilleur(e)s.

Alors moi j'ai rien contre les slogans sur l'amour libre et les petites fleurs. C'est charmant, c'est frais et c'est plein de poésie.

Mais on a changé de siècle. Et au 21ème siècle, le siècle des enragés ultralibéraux, le romantisme a un peu fané :)

Alors il va falloir être prosaïque. Parler social, parler gros sous et partages des richesses sociales.

C'est dur je sais mais il faut ce qu'il faut :)


Proposition de programme pour Mai 2008.

- augmentation générale des salaires de 300 euros pour tous.

- limitation de la durée du travail à 8H par jour.

- salaire minimum de 1500 euros tout de suite.

- interdiction des licenciements pour les entreprises bénéficiaires.

- renforcement du contrôle d'Etat sur l'application des droits des salariés.

- accès des salariés aux livres comptables des entreprises.

(...)


Liste nullement exhaustive et par ailleurs extrêmement raisonnable quand on voit les profits gigantesques réalisés par les entreprises cette année encore - et grâce au travail des salariés -


Bien évidemment de telles revendications sont réputées in-sup-por-ta-bles pour notre économie !!

Refrain connu. En 1936 les capitalistes - et leurs larbins "experts" - prétendaient déjà que les congés payés signifiaient la ruine de notre société !!


PS
A ce sujet la une du Monde aujourd'hui donne a réfléchir, mais pas dans le sens ou les amis libéraux du Monde voudraient nous conduire. Le Monde.

Selon le gouvernement les caisses seraient vides pour mettre en oeuvres des reformes sociales, les aides au logement par exemple.

Mais souvenons nous, ce même gouvernement n'a pas renoncé a accorder aux hoteliers une baisse de la TVA qui nous coûtera 4 milliards d'euros par an.

Ce qui signifie que les caisses sont vides pour aider les salariés, mais qu'elles sont pleines quand il s'agit de donner des cadeaux aux patrons, gros ou petits ...

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.