Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 avril 2008

Sans papiers.

Le libéralisme mène à tout, y compris à bafouer quotidiennement les droits humains.

Nous voila en France avec des salariés, travaillant régulièrement et appréciés de leur patron, cotisant aux assurances sociales, payant des impôts, bref le profil de citoyens ordinaires.

Sauf que ceux la sont traqués comme des bêtes par des policiers évalués "au nombre de cranes", obligés de se cacher lors de leurs déplacements et vivant la peur au ventre !! (vous avez dit 21ème siècle ?)

D'une certaine façon c'est la modèle du travailleur ideal pour le patronat : obligé de bosser assidûment et sans aucuns droits, sous la menace du chantage permanent à la dénonciation !

Mais cela c'est la théorie. En pratique la trop grande précarisation des salariés finit par précariser toute l'entreprise également !!

Si bien que de nombreux patrons employant des immigrés aimeraient bien que les choses soient claires, dans un sens ou dans un autre, mais que cesse cette situation instable qui pénalise tout le monde.

Malheureusement depuis que Sarkozy à fait le choix de satisfaire l'extrême droite fascisante, il se retrouve coincé entre le bon sens élémentaire et le nécessaire discours haineux sur l'identité nationale ...

A Paris la situation tourne au tragi comique. Des centaines de salariés, parfois appuyés par leur patron, qui demande tout simplement que l'on reconnaisse les faits :

- ils ont travail stable et socialement utile
- ils ont parfois des années de présence en France
- ils ont souvent une famille
- ils sont parfaitement intégrés

Mais pour satisfaire l'électorat fascisant Sarkozy ne veut rien savoir.

Et dans l'urgence son ministre des porte flingues concède du bout des lèvres que l'on va examiner "au cas par cas"

Or il n'existe aucune règle précise, seulement de vagues circulaires et en arrière plan des "quota" impératifs d'arrestations et d'expulsions ! Dans la même situation l'un sera régularisé, l'autre expulsé, et non pour des raisons de droit mais pour des motifs statistiques !!

Bref c'est l'arbitraire total dans un pays qui se veut démocratique.

Alors pour une fois, il faudrait une nouvelle loi pour régler la question.

Et si ce n'était pas trop demander une loi claire, précise, et aussi humaine et sans démagogie.


Après tout ce ne sont pas les travailleurs étrangers qui mangent le pain des travailleurs francais, mais les capitalistes nationaux et internationaux qui pillent notre pays et réduisent les salariés à la pauvreté !!

Ne pas se tromper de cible !!

12:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.