Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 mai 2008

Les bouffons !

Comme le soulignait un article du journal Rouge, l'accord signé entre gouvernement, patronat, CGT et CFDT représente une véritable révolution dans les relations sociales en France.

Pendant longtemps le patronat s'est appuyé sur des syndicats minoritaires (CFTC CGC FO ..) pour diviser les salaries et signer des accords avantageux (pour le patronat !)

Désormais c'est un changement de stratégie radical, car gouvernement et patronat veulent peu de syndicats mais des syndicats forts pour appuyer les réformes libérales et c'est ce que fait l'accord avec la CGT et la CFDT qui leur permettra de monopoliser le syndicalisme au détriment des petits syndicats et surtout au détriment des syndicats les plus combatifs du type SUD.

D'ailleurs dans ce contexte l'adhésion syndicale pourrait bien devenir obligatoire pour les salaries ...

Or le gouvernement vient de dynamiter une partie de cet accord en présentant son projet de destruction des 35H qui permettra en fait à chaque entreprise de faire ce qu'elle veut au cas par cas.

Comme le dit Besancenot : "c'est une grande claque dans la gueule des syndicats !"

Et cote gouvernement le ministre déclare qu'il n'était pas lie par cet aspect de l'accord CGT CFDT, ce qui est une façon élégante de dire a la CGT et a la CFDT :

"On vous accorde des privilèges et le monopole de la représentativité syndicale mais en échange le patronat veut du concret"

La réaction des dirigeants CGT et CFDT est incroyable de bassesse : une vague protestation verbale et une nouvelle manif presse bouton et traine savate pour le 17 juin !

La palme du syndicalisme couché revient toutefois au chef de la CFDT qui déclare :

"le gouvernement nous amène à réagir simultanément sur le temps de travail et les retraites. Cela nous entraîne dans une mobilisation globalisante, ce contre quoi j'ai toujours résisté, y compris dans la CFDT"

Ce qui en bon francais signifie que Chereque est bien embêté car il est oblige de faire semblant de réagir et a il a peur que ca dégénère en grève générale qui pourrait embêter le gouvernement et le patronat !!

Ben justement, la grève générale seule solution pour enrayer au moins provisoirement la perte de tous nos droits et de tous nos avantages sociaux, faudrait y penser !


GREVE GENERALE !!


Pour sauver les retraites, les 35H, le code du travail des salariés du privé et le statut des salariés du public !

12:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.