Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 juin 2008

Museler l'internet.

Un article de PCinpact contient des informations qui mériteraient plus de publicité !

Le gouvernement présente un projet qui obligerais les fournisseurs d'accès à "filtrer" l'internet. Et aussi à surveiller en masse tous les utilisateurs, voire à les censurer ou a les sanctionner d'office.

Rien que ca !!

Pour comprendre comment nous en sommes arrivés la, un petit retour en arrière est nécessaire :

Depuis sa création vers 1995, l'internet est la cible de toutes les critiques néolibérales !

Officiellement le "net" serait dangereux à cause des escrocs, des terroristes et des pédophiles ...

En réalité on trouve surtout les pédophiles dans les établissements pour enfants (ce qui est logique !) et parmi les membres ou les amis de familles fragiles ...

Quant aux terroristes ils ont une nette préférence pour les zones désertes et montagneuses ou leurs téléphones satellites passent très bien, merci ...

Enfin ils reste quelques "hackers" boutonneux ou non, et quelques escrocs vite repérés qui ont cessé les arnaques aux calendriers des Cannes blanches pour vous vendre de l'authentique baume miraculeux sur internet ...

Bref dans le monde "virtuel" les menaces existent et sont réelles mais guère plus dangereuses ni plus fréquentes que dans le monde "réel". Et vous avez plus de chances de vous faire voler votre carte bleue dans la rue qu'en faisant un achat dans une grande boutique internet ...

Mais le vrai problème de l'internet est tout autre pour les néocapitalistes !!

En fait les néolibéraux sont des fanatiques du net et ils l'ont prouvé en créant la fameuse "bulle" financière dans les années 2000 ...

Mais il s'agit du net commercial pas du réseau de communication qui permet à chacun de s'exprimer librement !!

Dans leur esprit, l'internet doit devenir un immense supermarché mondial ou le client dépense son bon argent en achetant toutes sortes de marchandises plus ou moins utiles ...

La ou le bat blesse, du point de vue des néolibéraux, c'est quand le net peut entre utilisé pour devenir un libre champ de confrontations d'idées et d'informations. Et même un moyen de combat contre le libéralisme !!

Consommer oui, réfléchir et lutter contre le libéralisme non !!

Et quand il s'agit de défendre leurs profits, les libéraux ne reculent devant rien ...

L'exemple de la Chine qui filtre entièrement l'internet, au point que des mots ont disparus du vocabulaire du web (Tien an men par exemple !) leur donne à réfléchir

Mieux encore, en Chine l'internet permet de repérer les opposants au régime et de les envoyer en prison ...

Voila une méthode qui conviendrait bien aux pays développés si l'on veut éviter que demain l'internet ne serve à organiser des partis anti capitalistes et à coordonner des mouvements de résistance aux "réformes" néolibérales qui détruisent un siècle d'acquis sociaux !

D'ou le recours depuis plus de dix ans déjà aux soit disant menaces pédo-terroristes !


La nouveauté c'est que la surveillance du Net est transféré des services de l'Etat à des entreprises privées ...

Si le projet gouvernemental est appliqué, demain un employé d'une société privée espionnera nos communications pour détecter un usage illégal ou simplement un usage non conforme

Avec à la clé une amende ou une sanction (coupure de ligne) imposée par la société privée en dehors de toute décision de justice !

Je ne dis pas que pirater des musiques sur le Net soit défendable, bien que la problématique soit plus complexe que cela. En particulier, avec ou sans net, l'échange des mp3 ne peut plus être enraye. Depuis que l'on a inventé la K7 la lutte contre les copies est perdue d'avance ...

Mais l'intention des néolibéraux n'est pas seulement de limiter à la marge les prétendues pertes des éditeurs de musique, il s'agit vraiment de museler l'internet.

Une preuve de plus que démocratie et liberté d'expression sont incompatibles avec le néolibéralisme.

10:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.