Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 juin 2008

Is Greed Smart ?

A la veille de l'épreuve de philo on peut philosopher un peu.

Is Greed Smart (Est ce que c'est intelligent d'être cupide) d'était le titre d'un article paru dans une revue scientifique américaine dans les années 80.

Les rédacteurs de la revue avaient eu l'idée de proposer à leurs lecteurs le jeu suivant :

Vous allez nous envoyer une lettre dans laquelle vous nous demanderez de vous verser soit la somme de 5 dollars, soit la somme de 50 dollars.

Quand nous aurons recu toutes les réponses, nous calculerons le nombre des lecteurs qui nous demandent 5 dollars et le nombre des lecteurs qui demandent 50 dollars.

Si moins de 20% des lecteurs ont demandé 50 dollars, alors nous verserons à tous le montant de la somme demandée.

En revanche si plus de 20% des lecteurs nous demandent 50 dollars, alors nous ne verserons rien à personne.



Un moment de réflexion et il apparaît clairement que pour chaque lecteur/joueur le dilemme est le suivant :

- soit il est raisonnable et il demande 5 dollars, en espérant que la majorité des joueurs seront raisonnables et que tous gagneront 5 dollars

- soit il est cupide et il demande 50 dollars en espérant que moins de 20% des autres joueurs seront aussi cupides que lui

Sur le plan psychologique - ou celui de la morale - le dilemme oppose le joueur qui agit raisonnablement et dans l'intérêt collectif et le joueur purement égoïste qui agit en fonction de son seul intérêt individuel.

La deuxième stratégie relève aussi d'une logique de la trahison, semblable à celle du joueur "traître" dans le célèbre "dilemme du prisonnier" de la théorie des jeux. Le joueur "traître" espère que le maximum de joueurs seront "honnêtes" afin qu'il puisse trahir leur confiance et empocher un gain maximum !


Avant d'aller plus loin donnons le résultat du jeu tel qu'il fut réellement mis en œuvre en 1985.

Comme les rédacteurs de la revue l'avaient prévu - au grand soulagement du trésorier du journal - les lecteurs ont majoritairement demandés 50 dollars, si bien qu'ils ont tous collectivement perdus !

(Ouf ! a du penser le comptable de la revue :)


Mais c'est surtout l'intérêt théorique du jeu qui nous interpelle.

Le jeu oppose deux conceptions de la société : dans l'une les gens sont raisonnables et agissent dans l'intérêt collectif, dans l'autre les gens sont purement égoïstes et agissent dans leur seul intérêt.

La deuxième stratégie est visiblement perdante !

Or c'est justement cette stratégie que propose la "théorie" néolibérale. Selon Hayek, Friedman et consorts, il faut interdire tout les comportements socialisants - collectivistes - et exiger que chaque acteur agissent uniquement par cupidité !

A la limite l'Etat doit être réduit à un simple noyau dur - armée police justice - dont le rôle se limite à vérifier que l'on applique bien la théorie néolibérale de la cupidité générale !

(et les collectivistes on les extermine, mais ca c'est pas dans les manuels de Harvard :)

Les néolibéraux prétendent que lorsque les gens sont purement égoïstes, la société fonctionne de manière optimale (la main "invisible" du marché se chargeant de réguler naturellement la société !)

Bien évidemment ca ne marche pas. Ni au niveau individuel car les blaireaux égoïstes finissent mal généralement, ni au niveau macro économique ou la suppression des mécanismes keynésiens plongent les pays dans le chaos et la misère ...

D'ou le titre de l'article : "Est ce que c'est intelligent d'être cupide ?"


Au fond le néolibéralisme n'est rien qu'une théorie ringarde du 19ème siècle qui est instrumentalisée par une poignée de capitalistes pour accroître leurs énormes profits !

Egoistes au point de provoquer des désastres sociaux ou environnementaux !





PS.
Allez une petite pub pour le NPA ?

Bah non ! pas aujourdhui vous y échappez :)

11:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.