Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 août 2008

RSA. Le retour !

J'ai déjà raconté dans ce blog ma surprise en constatant que l'aide fiscale pour les travaux à la personne bénéficient principalement aux entreprises et quasiment pas aux particuliers !

En effet quand un service coute 100 euros, l'Etat accorde un crédit d'impot de 50 euros au particulier. Mais sachant cela, l'entreprise facture 150 euros en faisant une grosse publicité basée sur la réduction d'impots !!

Bilan des courses : le particulier paie toujours 100 euros (150 - 50) et il ne gagne rien, tandis que l'entreprise touche 150 euros au lieu de 100, soit une augmentation de 50% de son chiffre d'affaires !!

Bref pour de nombreux "cadeaux fiscaux" accordés aux particuliers - a grand renforts de campagnes démagogiques - c'est l'entreprise qui empoche le pactole

Ce qui est bien la moindre des choses de la part du gouvernement du MEDEF :)


Eh bien, à mon avis, on retrouve le même schéma d'arnaque dans l'affaire du RSA.

Un article du journal Le Point résume le fonctionnement du système RSA prévu pour le 1er juillet 2009 : Article.

La première chose à noter c'est que le RSA remplace les anciennes allocations : RMI, API et certaines primes chômage.

La deuxième chose à noter c'est que le RSA viendra en déduction de la Prime pour l'emploi (PPE) accordée aux petits salariés.

Vu sous cet angle on commence à se dire que donner le RSA aux plus pauvres pour immédiatement retirer le RMI, l'API et la PPE aux plus défavorisés, ce n'est exactement la révolution socialiste ! :)

Et de fait le RSA est quasiment auto financé !

La manœuvre démagogique de Sarko - lui qui a commencé à liquider l'ISF - qui essaye de faire croire qu'il lance une taxe sur le "capital" ne trompera personne. Les grosses fortunes, protégées par le "bouclier fiscal" seront épargnées tandis que les salariés moyens qui ont un plan retraite ou une assurance vie seront taxés un peu plus ...


Mais il y a pire !

Prenons un chomeur qui touche le RSA, soit 450 euros par mois (ben oui Sarko a gardé le montant du RMI !) et qui retrouve un emploi payé 600 euros par mois, alors il va toucher une prime RSA de :

450 - 600 x .38 = 222

Et son salaire mensuel sera de 822 euros (soit 600 + 222)

Ce qui parait tout bénéfice pour le salarié, bien que l'année suivante on va lui réduire la PPE et donc reprendre d'une main ce qu'on lui a donné de l'autre.

Mais examinons maintenant le cas de l'entreprise, ce dont les médias se gardent bien de parler, et pour cause !

Sachant que le salaire de son employé va être majoré de 222 euros, il ne va pas falloir longtemps aux DRH pour comprendre que puisque le gouvernement paie une partie des salaires de leurs employés, eux mêmes - entreprises - peuvent donc proposer des salaires plus bas.

L'argument social des DRH est imparable : "Oui je vous verse un petit salaire, mais ... vous allez toucher un complément de salaire mensuel versé par la CAF !"

Et très rapidement le mécanisme du RSA va tirer vers le bas tous les petits salaires, ceux qui sont dans la fourchette des 0.8 à 1.2 fois le SMIC par exemple ...

Et on comprend mieux pourquoi la présidente du MEDEF a déclaré que le RSA était une "excellente idée" !

Le RSA ? Une baisse générale des petits salaires !

Que demande de mieux le peuple ... patronal :)

09:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

C.Q.F.D
amicalement

Écrit par : ginette | 29 août 2008

Les commentaires sont fermés.