Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 août 2008

Afghanistan.

Le massacre d'une dizaine de soldats francais vient de nous rappeler que la France est en guerre dans pas mal de pays du monde, et pas seulement en Afghanistan.

Et pour s'en tenir au seul "front afghan" il est bien dommage que l'on oublie tous les autres soldats français morts ou blessés en combattant en Afghanistan.

Pour ceux la ni cérémonie grandiose, ni médailles prestigieuses ...

Enfin soyons positifs, cet évènement tragique vient d'obliger le gouvernement a rouvrir le dossier de l'une de nos guerres ...

Un bonne dose d'émotion, un bombardement médiatique mélangeant un patriotisme de pacotille et une avalanche de gros mensonges, et pour faire avaler la pilule, une très astucieuses manoeuvre politique de Sarkozy.

En obligeant le Parlement à se prononcer sur la guerre en Afghanistan, Sarkozy joue sur du velours. L'opposition socialiste est complètement assommée, non seulement par ses luttes internes, mais surtout parce que c'est un ministre socialiste Jospin qui a co-décidé l'envoi de nos troupes en 2001. Difficile pour les socialistes de contester une décision ... socialiste !

Et avec sa propre majorité, Sarkozy est assuré de faire taire les opposants éventuels. Chaque député devra se prononcer publiquement ... rares sont les courageux députés qui oseront braver la consigne UMP et dénoncer cette guerre imbécile ...

Et nous autres Francais moyens, auxquels personne ne songe à demander notre avis, nous voilà embarqués dans une guerre qui commence bien à ressembler à un autre Vietnam ! !

Et quand on rappelle que les Afghans ont déjà défait l'armée russe, une des plus puissante du monde, cela donne à réfléchir.


Maintenant sur le fond du problème précisons pourquoi la guerre en Afghanistan est une idiotie.

En 2001, profitant de l'émotion mondiale provoquée par le 11 septembre, les américains ont accéléré leur programme de main mise sur les parties du monde les plus intéressantes, notamment du point de vue pétrolier.

Or l'Afghanistan est stratégiquement situé dans la zone pétrolière, entre l'Iran d'un coté et les ex pays soviétiques de l'autre.

Ben Laden - qui était plutôt au Pakistan d'ailleurs - a fourni un prétexte parfait.

Auquel les autres pays du monde n'ont pu résister pour ne pas donner l'impression de refuser de participer à la "guerre contre le terrorisme".

Le même argument nous est ressorti aujourdhui encore et le sera abondamment en septembre par les parlementaires. Pourtant cet argument était très contestable en 2001 et en 2008 il est devenu complètement dépassé.

Les camps de Al Qaida (qui n'est pas une organisation mais un label politico militaire) existent à peu près partout dans le monde, surtout au Moyen Orient et même en Europe - et probablement en France aussi - et il serait impossible d'attaquer tous les pays qui les hébergent ou qui les tolèrent (Syrie, Pakistan etc)

De fait en Afghanistan les armées occidentales ne luttent pas contre des terroristes mais contre des résistants qui sont en train de libérer leur pays envahi par une coalition d'armées étrangères, exactement comme ils l'ont fait dans les années 80 contre les Russes.

Pour varier un peu leur argumentaire inepte, les partisans de la guerre nous font le coup de la lutte pour "imposer la démocratie en Afghanistan".

L'argument apparait comique quand on se rappelle que pour envahir l'Afghanistan sans trop de dégâts, les Alliés ont équipés et dirigés les bandes armées des Seigneurs de la drogue, opposés aux Talibans qui avaient fait quasiment disparaitre les plantations d'opium.

Et en récompense de leur participation à la "guerre contre le terrorisme" les barons de la drogue sont désormais tolérés et l'Afghanistan est désormais le premier producteur mondial ...

Bien sur, il ne me viendrait pas à l'esprit de défendre les obscurantistes talibans, mais le gouvernement imposé par les Alliés ne parait guère plus démocratique que ceux qui l'ont précédés depuis des dizaines d'années.

Plutôt qu'une solution militaire consistant à mobiliser toutes les armées occidentales pour imposer par la force la suprématie américaine dans le monde, il serait plus judicieux de négocier une solution politique avec les Afghans eux mêmes et surtout avec les pays voisins.

C'est d'autant plus urgent que les USA, quelque soit le candidat élu président cette année, ont l'intention d'étendre la guerre dans cette région et d'attaquer l'Iran et sans doute d'autres pays

La France a-t-elle vraiment besoin d'intégrer l'OTAN et de devenir une armée subordonnée aux intérêts américains ?

N'y a-t-il pas d'autre solution que la guerre généralisée pour le pillage des ressources pétrolières au profit d'une poignée de capitalistes ?


NON A LA GUERRE EN AFGHANISTAN ET AILLEURS

17:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

RSA. Le retour !

J'ai déjà raconté dans ce blog ma surprise en constatant que l'aide fiscale pour les travaux à la personne bénéficient principalement aux entreprises et quasiment pas aux particuliers !

En effet quand un service coute 100 euros, l'Etat accorde un crédit d'impot de 50 euros au particulier. Mais sachant cela, l'entreprise facture 150 euros en faisant une grosse publicité basée sur la réduction d'impots !!

Bilan des courses : le particulier paie toujours 100 euros (150 - 50) et il ne gagne rien, tandis que l'entreprise touche 150 euros au lieu de 100, soit une augmentation de 50% de son chiffre d'affaires !!

Bref pour de nombreux "cadeaux fiscaux" accordés aux particuliers - a grand renforts de campagnes démagogiques - c'est l'entreprise qui empoche le pactole

Ce qui est bien la moindre des choses de la part du gouvernement du MEDEF :)


Eh bien, à mon avis, on retrouve le même schéma d'arnaque dans l'affaire du RSA.

Un article du journal Le Point résume le fonctionnement du système RSA prévu pour le 1er juillet 2009 : Article.

La première chose à noter c'est que le RSA remplace les anciennes allocations : RMI, API et certaines primes chômage.

La deuxième chose à noter c'est que le RSA viendra en déduction de la Prime pour l'emploi (PPE) accordée aux petits salariés.

Vu sous cet angle on commence à se dire que donner le RSA aux plus pauvres pour immédiatement retirer le RMI, l'API et la PPE aux plus défavorisés, ce n'est exactement la révolution socialiste ! :)

Et de fait le RSA est quasiment auto financé !

La manœuvre démagogique de Sarko - lui qui a commencé à liquider l'ISF - qui essaye de faire croire qu'il lance une taxe sur le "capital" ne trompera personne. Les grosses fortunes, protégées par le "bouclier fiscal" seront épargnées tandis que les salariés moyens qui ont un plan retraite ou une assurance vie seront taxés un peu plus ...


Mais il y a pire !

Prenons un chomeur qui touche le RSA, soit 450 euros par mois (ben oui Sarko a gardé le montant du RMI !) et qui retrouve un emploi payé 600 euros par mois, alors il va toucher une prime RSA de :

450 - 600 x .38 = 222

Et son salaire mensuel sera de 822 euros (soit 600 + 222)

Ce qui parait tout bénéfice pour le salarié, bien que l'année suivante on va lui réduire la PPE et donc reprendre d'une main ce qu'on lui a donné de l'autre.

Mais examinons maintenant le cas de l'entreprise, ce dont les médias se gardent bien de parler, et pour cause !

Sachant que le salaire de son employé va être majoré de 222 euros, il ne va pas falloir longtemps aux DRH pour comprendre que puisque le gouvernement paie une partie des salaires de leurs employés, eux mêmes - entreprises - peuvent donc proposer des salaires plus bas.

L'argument social des DRH est imparable : "Oui je vous verse un petit salaire, mais ... vous allez toucher un complément de salaire mensuel versé par la CAF !"

Et très rapidement le mécanisme du RSA va tirer vers le bas tous les petits salaires, ceux qui sont dans la fourchette des 0.8 à 1.2 fois le SMIC par exemple ...

Et on comprend mieux pourquoi la présidente du MEDEF a déclaré que le RSA était une "excellente idée" !

Le RSA ? Une baisse générale des petits salaires !

Que demande de mieux le peuple ... patronal :)

09:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

05 août 2008

Le Crime de l'été.

Un crime atroce, bien sanglant, qui crée de l'émotion, de l'agitation médiatique, des manifestations populaires.

Un de ces fait divers sordides comme les aiment les professionnels de la désinformation !

Sarkozy ne pouvait pas rater cela !

Parenthèse. Soit dit en passant si l'on montrait à la télé le cadavre d'un enfant massacré par un chauffard, on obtiendrait autant d'émotion, surtout vu l'état du cadavre après avoir été défoncé par un 4x4 aviné ! Mais non un bourgeois respectable, consommant des produits licites, ne fait pas un bon exemple de criminel expiatoire ... son cas se règlera discrètement, tandis que deux "marginaux" facon hipppies post mai 68, eux ils vont faire toutes les émissions de télé pendant un bon moment !!

Pour en revenir au "crime spectaculaire", les deux "suspects" à peine arrêtés - et même semble-t-il avant la conclusion des analyses ADN - la justice a donné les noms des coupables tandis que le président félicitait les policiers de les avoir trouvés !

La présomption d'innocence ?

Le secret de l'instruction (qui marche si bien pour les crapules financières) ?

Et les preuves enfin ?

A ce sujet il vaudrait mieux être prudent. Les policiers et les magistrats ne sont pas avares de détails sur les "coupables", mais ils sont d'un timidité de violette à propos des preuves ADN ...

Or le problème maintenant c'est que Sarkozy vient de nommer les coupableset aucun fonctionnaire de police ou de justice - qui tient à sa carrière - ne peut plus reculer !!

Désormais les suspects sont coupables ! C'est obligé !!

Les preuves et les aveux doivent suivre !

Tout le monde se souvient de la fameuse affaire des Irlandais de Vincennes ou pour se faire mousser les policiers d'élite avaient glissés des explosifs dans les bagages des "suspects-coupables désignés" ... leur chef avait même eu une promotion pour diriger la cellule des écoutes de Mitterrand :)

Sans parler de tous ces gens qui ont - presque - spontanément avoué des crimes imaginaires ...

Mais bon, je vais faire comme tout le monde : admettons qu'ils soient coupables !

Ce qui soulève un autre problème, non moins inquiétant pour la société.

Car visiblement les "coupables" sont d'authentiques barjots, leur entourage parle de "délire de persécution", qui peuvent être dangereux en liberté !

Alors que faisaient ils sur les routes au lieu d'être soignés ?

Eh ben je vais vous le dire ! (super ce blog ! non ? :)

Ils n'ont pas été soignés parce que la vague néolibérale a frappé la Sécu en général et les hôpitaux en particuliers. Sommés d'être sinon rentables (!) tout au moins les moins couteux possibles, les hôpitaux et les hôpitaux spécialisés disparaissent ou réduisent leurs nombres de places.

Désormais un grand nombre de malades mentaux - parfois des dangereux - sont livrés à eux même.

Et j'ai bien peur que ce soit la naissance d'une nouvelle forme de criminalité ...

Mais pas de panique, le néolibéralisme a réponse à tout - on ne va pas améliorer les hôpitaux mais on va lancer de bien belles campagnes de désinformation pour durcir la Loi (contre les petits délinquants), voire discuter du rétablissement de la peine de mort ...

En exploitant des crimes que l'on aurait pu éviter avec un système de santé mentale efficient !!

Seulement voila, financer un hôpital public c'est une "charge sociale" tandis que construire des prisons privées c'est bon pour "l'économie" - et surtout les petites économies des copains qui vont s'en mettre plein les poches avec l'argent public.

S'il y a bien un proverbe qui résume le néolibéralisme c'est bien : l'argent n'a pas d'odeur !

Le spectacle offert par Sarkozy, en exploitant à fond un crime sordide, est nauséabond.

21:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)