Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 septembre 2008

Arnaques médicales et autres.

L'excellente revue Que Choisir - Santé publie ce mois ci une étude édifiante sur le test de dépistage du cancer du colon, qui me donne l'idée de résumer quelques arnaques médicales.


1 - Commençons par le test Hemocult, qui consiste a prélever un échantillon d'excrément et à le faire analyser pour dépister la présence de sang. En cas de test positif, un examen endoscopique de l'intestin - une coloscopie - est pratiqué pour vérifier la présence du cancer.

En dépistant plus tot le cancer les chances de survie sont évidemment bien meilleures.

Alors globalement c'est vrai, mais un problème survient quand on regarde les chiffres de plus près. sur 100 personnes testées on trouvera 2% de positifs, dont seulement 10% (donc des 2%) ont un cancer.

Sauf que le test loupe la moité des cancers et d'autre part que 80% des positifs subiront inutilement une coloscopie qui est tout sauf un acte anodin : sur 1000 coloscopies il se produit 5 "accidents"

Au final, si l'on regarde uniquement l'intéret du patient, la test Hemocult est d'un intérêt extrêment limité pour ne pas dire plus car il existe encore d'autres problèmes. Pour les détails voir Que choisir Santé numéro 20 de septembre 2008, p4.

Par contre sur le plan économique on comprend facilement que toutes ces coloscopies, peu utiles voire dangereuses, n'en sont pas moins une véritable rente pour les centres médicaux publics ou privés.

Et à l'heure ou la Sécu dérembourse des médicaments vraiment utiles, soit disant pour cause de SMR (service médical rendu) insuffisant ca donne à réfléchir sur le lobby administrativo médical ...


2 - Justement, avec ma curiosité mal placée, l'une de mes lectures de vacances c'était le livre écrit par Patrick de Funès, le fils de Louis, intitulé "Medecin malgré moi".

Visiblement le personnage a complètement "pété les plombs" expliquant qu'il est devenu médecin uniquement pour faire plaisir à son père, et que d'ailleurs il a eu son diplome "dans une pochette surprise", incompétent au point de ne pouvoir rien faire d'autre que radiologue.

Et tout le livre est un immense règlement de compte. Cela dit, les faits qui sont révélés apparaissent tout à fait crédibles et à la lecture du livre on est bien persuadé que la "maffia médicale" n'est pas seulement une invention de cinéastes iconoclastes.

Au hasard, un exemple parmi mille, j'ai retenu le récit que fait de Funès de son premier poste de radiologue dans une clinique sont le directeur le sommait de "réinterpreter" légèrement les clichés radios de manière à justifier des interventions chirurgicales, certes inutiles mais combien lucratives ...

Un livre qui donne à réfléchir.


3 - Comme il n'y a pas de raison de taper seulement sur les médecins, il faut aussi examiner certains aspects
étonnant du métier de dentiste. Une arnaque peu connue concerne la prévention.

En fait un dentiste réalise la majeure partie de son chiffre d'affaires dans les prothèses, achetée 10 euros et revendues 500 euros par exemple.

A l'inverse les actes de prévention n'ont aucun intérêt, financièrement parlant. Et c'est particulièrement vrai pour deux prestations : le détartrage et l'apprentissage de l'hygiène.

Un détartrage complet prend au moins une heure, voire plus, et ne peut être tarifé que pour quelques dizaines d'euros. Aucun dentiste ne pratique plus le détartrage complet. Il est de même pour l'apprentissage de l'hygiène dentaire (brossage, fil dentaire, etc) qui prend des heures pour un rendement financier minime.

Alors la profession a trouvé une solution, elle sous traite le détartrage et l'hygiène (rebaptisé motivation :) à des spécialistes : les parodontologistes.

Prenons un exemple simple - du vécu - d'un patient ayant les gencives irritées par des dépôts de tartre. Le dentiste ne pouvant - financièrement parlant - procéder au détartrage envoie le patient chez le parodontologue. Lequel spécialiste facture 100 euros la séance d'apprentissage de la brosse à dent et au moins 500 euros le détartrage salvateur ...

Et la tout de suite c'est une solution plus avantageuse ... sauf pour le patient :)


4 - Enfin il y a le secteur de la recherche médicale qui donne lieu à des arnaques tellement grosses que parfois elles font la "une" des journaux.

Prenons en exemple la célèbre affaire de la "mémoire de l'eau" qui date des années 80 (mais on fait bien mieux depuis je vous rassure :)

Il s'agissait de redorer le blason de l'homéopathie, cette "médecine" qui soigne le patient avec des comprimés composés exclusivement de sucre ou d'excipient !

Pour fabriquer un médicament homéopathique type CH12, on utilise un procédé qui consiste à verser une goutte de médicament dans un volume d'eau supérieur à celui du Lac Léman, puis on agite (on "dynamise") et on extrait du "Lac" une goutte d'eau que l'on dilue dans les pastilles homéopathiques.

Bref le médicament homéopathique est ce qu'on appelle un "placebo", un faux médicament mais qui guérit quand même de 30 à 40% des malades !!

Alors en France le marché est trusté par un seul laboratoire qui vers 1980 a eu l'idée de financer un chercheur très célèbre, pour prouver que le procédé que je décris est quand même actif, même si la pastille ne contient plus de produit actif.

Comment ? Et bien c'est l'idée géniale du chercheur "sponsorisé" il a montré que l'eau gardait la mémoire du médicament qu'elle a rencontré ...

Idée un peu hardie, car si on pense à l'eau des WC qui garderait trace de tout ce qu'elle rencontre ...

Bref le chercheur vénal a vu sa carrière décliner, car quand même c'était un peu gros, mais le laboratoire en a profité pour lancer de grandes campagnes sur le thème : l'efficacité de l'homéopathie est prouvée !!

Et encore aujourd'hui, nombreux sont ceux qui pensent que l'homéopathie est efficace


5 - Evidemment une si bonne idée ne pouvait rester orpheline. Une dizaine d'années plus tard, l'une des associations des "pinardiers" français soudoyait un professeur de médecine pour trouver une "preuve" des effets bénéfiques du vin !

Et - gros chèque à l'appui - il trouva !!

Une statistique à peine torturée qui montrait que la consommation d'un verre de vin par jour protégeait contre un certain type de maladie cardiaques.

Quand on connait les méfaits de l'alcool en général, et même simplement de la consommation régulière d'alcool, sur la santé publique cela fait rire ... jaune !

Mais cette fois personne n'a réagi, les pinardiers sont puissants et ont des lobbies solides dans notre pays !!

Depuis on ne compte plus les "découvertes scientifiques", favorisant telle ou telle industrie agro alimentaire, depuis l'huile d'olive en passant par le bifidus "bio" ou le "bon" cholestérol et les "bonnes" graisses oméga (dont le numéro varie selon les années :) ...

Dans l'industrie on parle désormais des alicaments, ces aliments construits d'après des "travaux de recherches" subventionnés, et que des campagnes de pubs massives vendent aux consommateurs comme "bons pour la santé"

Parenthèse. Compte tenu de l'état de nos connaissances scientifiques en nutrition, le meilleur conseil que l'on puisse donner c'est de ne pas abuser des sucres et des graisses et "de manger un peu de tout et de tout un peu"

Manger un peu de tout pour éviter les carences et de tout un peu ... pour éviter le gros bide !


L'inventaire un peu hétéroclite que je livre la est seulement destiné à faire réfléchir sur un aspect important de la science au 21ème siècle. Plus que jamais les scientifiques passent de la recherche publique à des partenariats, et plus que jamais dans le passé ils deviennent dépendants de leur financement.

Dans le capitalisme c'est celui qui paie qui a raison.

Et donc plus que jamais nous devons rester méfiants, et parfois faire confiance au simple bon sens plutôt qu'a de grandes campagnes pseudo scientifiques ...



PS.

Exercice d'application. (pour voir si vous avez suivi :)

En ce moment le secteur de l'eau minérale est en chute libre, pour différentes raisons qui tiennent à la diminution du pouvoir d'achat et à des campagnes de pubs vantant l'eau du robinet (merci Veolia :)

Or le secteur des eaux minérales est puissant (Nestlé par exemple) et va réagir. Or il ne peut le faire qu'en réduisant sa production ou en contre attaquant commercialement et "scientifiquement"

Bientôt un "résultat scientifique" éminent qui prouvera que l'eau du robinet est nocive, ce qui relancerait les ventes d'eau en bouteilles ?!

Au siècle du néolibéralisme, tout est possible :)

18:09 Publié dans Pratique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.