Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 octobre 2008

Sophisme néolibéral.

Il n'aura échappé à personne que le plan "économique" de Sarkozy consiste uniquement à favoriser les entreprises.

Car dans le dogme néolibéral c'est l'entreprise qui est au fondement de tout.

Et donc toute la société doit se sacrifier au service de l'entreprise.

(de l'entreprise capitaliste et de ses actionnaires :)


J'appelle cela un sophisme, c'est à dire un raisonnement qui a les apparences de la vérité, mais qui est faux !

Exemple:

- Les pingouins sont noirs et blancs.
- Or toutes les vieilles télévisions sont en noir et blanc
- Donc certains pingouins sont de vieilles télévisions

Ca ressemble vaguement a un raisonnement logique, mais la conclusion est baroque :)


Il en est de même pour le raisonnement néolibéral sur les entreprises qui est souvent formulé ainsi :

- Toutes les richesses sont créees par les entreprises
- Or la richesse profite à tout le monde
- Donc tout le monde doit favoriser les entreprises.

Evidemment on remarquera que dire "la richesse profite à tout le monde" alors que, aux USA par exemple, 1% de la population détient plus de 50% des richesses nationales, ce n'est plus un sophisme, c'est un gros mensonge !

Mais le raisonnement est défectueux également sur un autre point, plus subtil.

Car ce ne sont pas les entreprises, entités abstraites, qui créent la richesse mais le travail des salariés.

Et on pourrait très bien concevoir que les salariés travaillent normalement, que la société prospère, sans que l'entreprise capitaliste et ses actionnaires rapaces viennent ponctionner la production.

En revanche la plus formidable des entreprises ne serait plus qu'un tas de ferrailles inertes si on la privait des bras et des cerveaux des travailleurs !

La conclusion que je tire de cette analyse c'est que la société doit tout faire en faveur des salariés, dont le travail est la seule vraie richesse du monde ... et se débarrasser des parasites capitalistes.


Dans la situation actuelle, même l'économiste le plus réactionnaire ne peut plus dissimuler que la catastrophe financière et économique crée par trente années de libéralisme sauvage nous conduit tout droit à une crise proche de celle de 1929 sur fond de chômage massif et de misère généralisée des travailleurs.

Une attitude raisonnable serait de mettre en oeuvre tout de suite un plan destiné à amortir le choc social :

- en favorisant l'emploi public dans des taches d'intérêt public
- en augmentant l'indemnisation des chômeurs
- en indexant les salaires sur les prix
etc.

Toutes mesures qui non seulement sont raisonnables mais permettraient également de relancer l'économie ...


Mais être raisonnable c'est encore trop demander à cette poignée de nantis et à leurs politiciens ...

Par cupidité ils ont dilapidés des milliards dans les jeux stupides de l'économie-casino

Par cupidité encore ils exigent que les plus pauvres paient leurs pertes

La crise a été provoquée par le libéralisme sauvage et la seule solution qui nous est proposée c'est de rajouter du libéralisme sauvage

Mais attention, hein, du libéralisme avec de l'éthique (lire tic pas toc :)

Dehors Sarkozy !

Non aux nouveaux cadeaux aux actionnaires !

Bouclier social pour protéger les salariés !




PS
On peut se poser la bonne question de savoir comment le raisonnement néolibéral foireux a pu se répandre dans la société

Et la réponse, je le crains, c'est 30 années de propagande massive distillée par la droite et la gauche

30 années d'intox

il est temps de se réveiller !

22:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.