Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25 octobre 2008

Marie Antoinette.

On connait tous la fameuse réplique de la Reine, raccourcie en 1793, quand on lui disait que "le Peuple manque de pain" elle répliquait "mais qu'ils mangent de la brioche !" ...

Cette insupportable arrogance des nantis on la retrouve dans les déclarations quotidiennes des politiciens PS ou UMP à propos des problèmes des salariés.

Ce fut par exemple le cas de Sarkozy qui proposait aux Francais de "gagner plus en travaillant plus", comme si dans une entreprise ce n'est pas le patron qui décide de la quantité de travail ...

Ou encore le même Sarkozy (un cumulard !) qui proposait aux Français trop pauvres pour acheter un logement de devenir propriétaires en s'endettant à tout prix ...

Même la crise des" subprime" n'a pas suffit à chasser cette idée dangereuse car dans un rapport tout récent le CAE propose de multiplier en France ... le crédit hypothécaire ! (pdf)

Et nous avons droit à un discours sur la crise, en défense du capitalisme, qui vaut son pesant d'humour à la Marie Antoinette.

Rappelons d'abord que la crise actuelle est une crise classique du capitalisme provoquée par la baisse des taux de profits. (Cf Marx)

Le capitalisme fonctionne sur trois sphères indissociables, la première étant celle de l'exploitation des salariés, la seconde est celle de la circulation des marchandises et enfin la sphère financière concerne la circulation "libre" des capitaux.

Or la crise actuelle provient des méthodes insensées employée des capitalistes pour faire remonter les taux de profits depuis les années 80. Suite à la fin de la période "heureuse" provoquée par la reconstruction du monde après les destructions massives de la dernière Guerre mondiale !

En premier nous avons eu droit à des attaques frontales contre les salariés, contre leurs droits, contre leurs acquis sociaux.

En second lieu la "mondialisation" a permis aux marchandises de circuler sans entraves sur la planète.

Enfin la déréglementation généralisée a permis aux capitaux de circuler librement et de se déplacer partout en recherchant les meilleurs taux de profits, se déconnectant de plus en plus du réel.

Le système a relativement bien fonctionné puisque la concentration des richesses a atteint des niveaux sans doute jamais atteint dans l'Histoire. (100.000 personnes ont 5% de la richesse mondiale !)

Mais le système capitaliste est une machine inhumaine qui cherche toujours plus de profits et par n'importe quel moyens !

C'est à ce moment qu'est née cette idée, tout à fait dans le style de l'humour de Marie Antoinette, qui consistait à développer le crédit sans limites :

"les pauvres n'ont pas assez d'argent ? mais qu'ils en empruntent !!"

On croirait un gag mais c'est tout a fait sérieux. Aux USA les banques ont attrapé les plus pauvres et leur ont prêté de l'argent pour acheter une maison, puis elles ont "titrisé" cette dette et en ont vendu dans le monde entier ... on connait la suite !

Actuellement les Bourses mondiales ont perdu 25000 milliards $ de capitalisation, ce qui donne une idée des montants "fictifs" en circulation ...

A tel point que même les grandes municipalités françaises qui ont appuyés leurs trésoreries sur ces "produits pourris" se trouvent maintenant en situation délicate ... bonjour dettes et impôts locaux ...


Cela dit il va falloir payer. Et derrière les discours moralisateurs de Sarkozy sur le "capitalisme éthique" (!!) le gouvernement met en place, en concertation avec les autres pays capitalistes, les moyens de financer les pertes capitalistes en sur-exploitant les salariés.

Comme le dit Sarkozy : "Pendant la crise les réformes doivent s'accélérer"

Et certes pour éponger des milliers de milliards de pertes il va falloir pressurer les salariés comme jamais auparavant ...

Sarkozy amuse la galerie avec son "indignation" et ses "scandales" à deux balles et il met en place concrètement les outils qui feront remonter les profits sur fond de chômage et de misère pour les salariés ..

C'est pourquoi nous devons imposer un Bouclier social pour protéger les salariés en taxant ceux qui ont fait des profits exagérés ces dernières années.

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.