Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 novembre 2008

Attentat !

Si on voulait plaisanter on inventerait un nouveau jeu, toujours gagnant, ou le mot "Joker !" serait remplacé par "Attentat !"

C'est tellement commode !

Un avion s'écrase, généralement parce que la maintenance est négligée pour faire du profit, et aussitôt on entend "attentat terroriste"

Bien que, honnêtement, il faut reconnaitre que ces dernières années "l'attentat" est plutôt en baisse au profit de "l'erreur humaine"

Enfin l'important c'est qu'on trouve un coupable ... tout sauf le patron de l'entreprise ...


Ce weekend la SNCF vient de rééditer pour la Nième fois son fameux spectacle : "Panne générale due à une rupture de caténaire"

Spectacle qui ébaudit des foules de plus en plus immenses au fil des années !

Mais la, après la série noire de cet été, ce fut la représentation de trop, la bavure inadmissible. Celle qui a obligé le ministre a dire diplomatiquement qu'il faudrait faire quelque chose avant que les clients se barrent (ayant compris que le slogan SNCF doit se lire "A nous de vous faire préférer l'avion, l'auto, le vélo, la trotinette ... enfin tout sauf le rail :)


Alors la direction de la SNCF a sorti son Joker : "Attentat !!"

Et bien sur tout s'explique. Quoiqu'on ait un peu de mal à avaler qu'un seul tir de fusil sur un seul caténaire ait suffi à provoquer l'arrêt du réseau pendant 24H ... mais après tout on est tellement habitué à être pris pour des c...


Mais ca irait encore mieux si on expliquait que c'est la privatisation à peine rampante de la SNCF qui est à l'origine de cette série de catastrophes.

Et plus précisément la séparation en deux entités : SNCF pour le transport et RFF pour les infrastructures.

Pour quelle raisons a t-on divisé en deux cette entreprise ? Eh bien c'est que le "privé", c'est à dire les capitalistes, veulent bien acheter la partie rentable de la SNCF, mais surtout ne pas prendre la charge de payer les gros équipements.

On est maintenant bien habitué à ce concept néolibéral - qui s'appelle la "liberté" des entreprises - et qui consiste à privatiser les profits et à collectiviser les pertes. Variante capitaliste du jeu : "pile je gagne, face tu perds" !

Et ce principe est d'ailleurs appliqué à l'échelle de tous les pays du monde.


Dans le cas de la SNCF il y a une subtilité qui doit probablement expliquer pourquoi notre réseau est en train de pourrir.

Logiquement la RFF devrait entretenir les rails et les équipements, mais une clause - sans doute une histoire de gros sous - l'oblige à recourir aux services de la SNCF, en la payant bien évidemment.

Sauf que RFF est une structure conçue pour faire supporter les pertes par le contribuable, mais sans ressources. Elle ne vit que des maigres redevances de location des lignes - essentiellement louées à la SNCF (faut suivre, hein :) - et des chiches subventions publiques.

Le système est bien étudié pour rapporter un maximum de fric aux capitalistes, mais quand il faut entretenir et réparer les équipements il y a comme un problème.

- la SNCF ne veut pas le faire puisque c'est à la charge de RFF

- mais RFF faute d'argent ne peut pas payer la SNCF pour qu'elle répare les lignes SNCF

On tourne en rond.

Pas les gros capitalistes qui salivent déjà à ce que cette arnaque va leur rapporter.


Bref si on veut que le train continue à rouler dans notre pays, il n'y a plus qu'une seule solution :

Nationalisation immédiate de tout ce b... SNCF et RFF en une seule entreprise fiable !!


C'est dans des situations pareilles qu'on se rend bien compte que les services essentiels pour notre société ne peuvent absolument pas être confiés au secteur privé ... sans courir au désastre.

Une entreprise privée n'a qu'un seul objectif : faire du profit. Rendre un service de qualité est tout à fait secondaire, surtout si elle dispose d'un monopole de fait et qu'elle a des bons amis politiques ...

Le même problème se pose avec La Poste. Malgré la démonstration que le secteur privé ne peut pas faire fonctionner les services publics, le gouvernement veut continuer à privatiser.

Manifestons pour sauver les services publics !

17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.