Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 novembre 2008

Obama

La nouvelle de la semaine c'est bien sur l'élection du président des USA. Une élection qui pour la première fois a fait déplacer des millions d'électeurs américains qui d'habitude se contentent de regarder le résultat au journal du soir. Le taux de participation de 66% n'avait jamais été atteint depuis 1908 !

Il faut dire que la situation de l'Amérique, après Reagan et deux présidences Bush, est devenue dramatique : 40 millions de personnes sans assurance maladie, chômage en hausse, environ 1% de la population qui détient 40% des richesses, et deux guerres !

Le programme électoral des démocrates sur le thème du changement avait toutes les chances de faire un tabac. Il suffit de penser aux 600 millions de dollars récoltés sans difficultés par Obama pour financer sa campagne.

Obama a d'abord été élu candidat des démocrates parce qu'il était le meilleur : surdiplomé, excellent orateur, humour, élégance etc.

Et il a ensuite bénéficié de la vague électorale en faveur du changement et contre la politique insupportable de Bush.

Ce qui s'est passé aux USA rappelle un peu l'élection de Miterrand en France en 1981 avec des scènes de liesse populaire sur le thème du "changement". Et qui traduit l'immense espoir des électeurs. (Cela dit on est quand même à 53% contre 47%)

Et comme en France en 1981, les électeurs américains vont au devant de grosses déceptions !!

Obama est un politicien démocrate tout à fait classique. Etudes brillantes, mariage avec un pilier du parti démocrate, élu sur des mandats locaux avant de devenir parlementaire, etc.

Mais il est aussi classique par ses prises de positions politiques. Obama est un néolibéral, admirateur de Reagan et au service du capitalisme le plus sauvage avec lequel il va avoir du mal à négocier la sortie (éventuelle) de la crise.

Le fameux discours d'Obama contre la guerre d'Irak, est un texte très modéré ("je ne suis pas contre toutes les guerres"). Et dans son programme - pas très clair - Obama annonce qu'il va essayer de retirer les troupes d'Irak pour les redéployer en Afghanistan et peut être en profiter pour attaquer aussi le Pakistan !

Et sa position au sujet de l'Iran diffère à peine de celle de Bush. Obama veut bien discuter mais il prépare déjà la guerre. Et pour gagner du temps il envisage de garder le même ministre de la Défense qui était en place sous Bush !

On a connu des américains plus pacifistes !


Sur le plan économique le programme d'Obama consiste à continuer le plan de soutien économique de Bush et de le compléter par un plan de relance économique en direction des "classes moyennes". Les premières mesures évoquées consistent à renforcer les aides aux chômeurs et à aider les propriétaires immobiliers sur endettés.

En accordant des réductions d'impôts aux salariés "moyens" et en réduisant les avantages fiscaux des plus riches il peut espérer relancer la consommation. Mais 37% des contribuables pauvres sont exonérés d'impôt et ne seront pas concernés. Et les plus riches refusent de payer.

Dans le domaine économique, la politique capitaliste de Obama sera sans doute la plus intelligente possible. On peut déjà le vérifier en constatant que son équipe économique reprend les anciens de la présidence Clinton et ... aussi certains de Bush !

Par contre il n'est pas sur qu'il réussisse. Par exemple Clinton s'était cassé les dents sur la mise en place d'une Sécurité sociale aux USA en face des lobbies médicaux et pharmaceutiques. Et la même mésaventure pourrait bien arriver aussi à Obama.

Parenthèse. Il faut rappeler que face à la crise mondiale provoquée par la confiscation des richesses par une infime minorité de nantis, il n'y a pas d'autres solutions que de procéder à une redistribution pour tenter de relancer l'économie. Et que les gouvernements se divisent en deux : ceux qui sont pragmatiques comme aux USA ou en GB, et les idéologues obtus - comme Sarkozy en France - qui refusent la moindre concession aux salariés, qu'ils haissent par ailleurs !


La victoire d'Obama est sans doute une chance pour les américains. Malheureusement elle n'ouvre aucune porte pour sortir durablement du capitalisme sauvage légué par 20 ans de néolibéralisme.

Et pour le reste du monde il n'y a pas de grands changements à attendre par rapport aux années Bush. Dans le pire des cas Obama sera le président de la guerre - espérons la non nucléaire - en Iran !


Sur un autre plan, l'élection d'un métis noir comme président des USA est un formidable symbole. C'est aussi une gifle pour les pays de tradition raciste comme la France, ou la chasse aux bronzés est devenu un argument électoral de la droite et de la gauche !

Dans nos banlieues, les jeunes arabes contrôlés par la police 10 fois par jour parce qu'ils n'ont pas la bonne couleur de peau,doivent apprécier la valeur de ce symbole. C'est au moins un point positif de l'élection d'Obama !

Cela dit dans les quartiers sensibles des USA, les jeunes noirs sont toujours contrôlés 10 fois par jour pour cause de mauvaise couleur et vont remplir les prisons ... même quand ils sont innocents ... il faut donc relativiser !


Et pour le reste il va falloir attendre le 20 janvier 2009 pour avoir du concret :)

11:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.