Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 novembre 2008

Bouclier social !

Le sommet du G20 va se tenir bientôt, et ce sera surement une grande "victoire" pour Sarkozy - au moins dans les médias francais - et pourtant avant même qu'il ne commence c'est un échec annoncé. Le Monde.

Soit dit en passant j'aimerais qu'on m'explique pourquoi un pays comme l'Espagne n'en fait pas partie ? Ils puent des pieds les espagnols ?

Dans nos régions de voisinage catalan cet ostracisme est particulièrement malvenu !

De toutes façons le sommet du G20 ne règlera pas la crise car les dirigeants capitalistes ne sont d'accord que sur un point : indemniser les capitalistes en dépouillant les salariés !!

Historiquement leurs prédécesseurs avaient eu le même réflexe de classe pendant la crise de 1929 : ils avaient refusé de changer le système, persuadé que tout allait s'arranger tout seul. Et comme bien évidemment la crise du capitalisme s'est aggravé quand on a renforcé le système capitaliste, il a fallu faire la timide concession du New Deal qui a permis de limiter un peu les dégâts sociaux.

De ce point de vue nous sommes dans la même configuration. Et c'est flagrant en France ou le gouvernement concentre tous ses efforts pour indemniser - sans contrepartie - les capitalistes et financer les patrons. Et en dépit de l'échec complet du néolibéralisme, le gouvernement de Sarkozy continue à vouloir imposer encore plus d'ultralibéralisme ! Entêtés comme des ânes, les bougres !!

Si nous ne changeons pas radicalement le système nous sommes partis pour amplifier la crise et ses conséquences sociales !

Mais cette fois on commence à se méfier :)

C'est pourquoi toutes les actions sociales devraient converger vers un seul but : imposer un bouclier social !!

Et ce ne serait pas bête non plus de l'imposer dans tous les pays du monde touchés par la crise !


Qu'est ce qu'un bouclier social ?

Bonne question, et je vous remercie de me l'avoir posé ................ :)


Le premier a en avoir donné un semblant de définition c'est, je crois, l'économiste M. Husson.

Le principe est simple : la crise va frapper les salariés en multipliant les licenciements et les chômeurs, elle va produire de la misère et des sans abris parmi les salariés.

Or il s'agit d'une crise causé par les capitalistes, au profit des capitalistes, et en dépouillant les salariés depuis une vingtaine d'années !

Il serait particulièrement inique que les victimes de cette crise soient ceux qui n'y sont pour rien !


Le bouclier social consiste donc à faire voter une série de lois qui assurent que les salariés bénéficieront toujours d'un minimum social pendant toute la durée de la crise.

- pour ceux qui ont un travail, instauration d'un salaire minimum convenable, indexé sur le cout de la vie et financé par un prélèvement sur les profits immenses réalisés par les spéculateurs depuis les années "fric" 80 jusqu'à aujourd'hui ...

(quand les bénéfices augmentent de 50% pendant des années et que les investissements ont baissé, ca veut dire qu'il y a un gros bas de laine .... chez certains !)


- pour ceux qui perdent leur emploi, instauration d'un minimum social permettant de manger ET de se loger (rappelons qu'avec le RMI on peut soit manger, soit se loger mais pas les deux à la fois !)

Et cela suppose aussi d'abroger toutes les lois qui persécutent les chômeurs présentés comme des fainéants, y compris ceux qui ont plus de 55 ans et aucune chance de trouver un boulot ...

Et de remettre en place un service public de l'emploi.


- enfin il faudrait surement prévoir le cas des sans abris et des familles mal logées, afin que la crise nous évite le spectacle des foules de SDF faisant la queue devant les soupes populaires ...


Avec ces quelques mesures de bon sens, qui par ailleurs seraient susceptibles de relancer la consommation et donc de relancer l'économie, on pourrait voir venir les prochaines années avec autant de sérénité que la poignée de capitalistes et leurs larbins politiques qui nous ont plongé dans le pétrin et qui vont ensuite vivoter tant bien mal avec les milliards planqués dans leurs paradis fiscaux !


Sinon pour régler définitivement la crise du capitalisme, il n'y a guère d'autres solutions de d'en casser les règles du jeu, notamment celle qui permet de détenir privativement des moyens de production d'utilité publique ... mais ceci est déjà plus compliqué :)

22:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.