Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 novembre 2008

Le Plan Sarkozy : De la daube !!

Sarkozy va annoncer un plan "puissant" de relance le 4 décembre.

Un nouveau coup "médiatique" sans effets concrets et surtout sans effets concrets pour protéger les salariés des conséquences de la crise mondiale du capitalisme.

Le journal Le Monde indique quelles sont les mesures de ce plan "puissant" (remarquez il ne faut pas sourire car ce type d'embrouille va voir encore quelques milliards puisés dans les caisses de l'Etat en direction des gros actionnaires :)

1 - Rembourser les créances de l'État aux entreprises.

Les créances de l'Etat ce sont les sommes que le Trésor public doit aux entreprises. Cela peut être des dettes fiscales, par exemple les crédits de TVA et d'impôt sur les sociétés versés aux entreprises. Mais cela peut être également les factures des travaux effectués par les entreprises pour le compte des services publics.

A mon avis cette mesure est purement un effet d'annonce.

Car les dettes fiscales sont déjà remboursées à 30 jours et les factures des fournisseurs de l'Etat sont en grande majorité réglée à court terme.

On voit mal par quel moyen on pourrait arriver à contracter ces délais, sauf à verser l'argent à guichets ouverts et sans contrôles.

Et par ailleurs je subodore des problèmes délicats si l'Etat se mêle de houspiller départements et régions pour sortir de l'argent :)

Cette mesure aura donc un impact très limité sur l'économie.


2 - Engager des grands travaux.

Pour ceux qui imagineraient un grand programme genre New Deal américain ou Reconstruction de l'Allemagne dans les années 30, la déception va être sévère !

Car il semble bien que pas un seul chantier nouveau sera lancé mais qu'il s'agisse de ré-activer des chantiers en cours qui avaient été suspendus, comme la ligne Paris Roissy ou la rénovation des bâtiments publics.

La dépense sera de l'ordre de 8 milliards injectés dans l'économie, ce qui permettra effectivement de soutenir un peu batiment et travaux publics.

Mais compte tenu de l'ampleur de la crise c'est une goutte d'eau.

Rappelons que pour soutenir les banques - et plus précisément enrichir leurs actionnaires - c'est la somme de 360 milliards qui a été retenue !!

Mais il est vrai qu'entre soutenir le niveau de vie des nantis et celui des salariés Sarkozy a vite fait de choisir ...


3 - Aider les "plus démunis"

Soyons sérieux. Le gouvernement n'envisage même pas d'aider les salariés en difficultés mais seulement les "plus démunis", une expression assez ignoble pour distinguer les "mauvais" pauvres des "bons" pauvres ...

La différence est facile à cerner. Boutin qui distribue une boite de petits pois à un SDF (retenu de force dans un centre d'hébergement ?) : voilà un "bon" pauvre

Par contre un chomeur qui vient d'être licencié à cause de la crise et qui crève de faim c'est un "mauvais" pauvre, d'ailleurs tellement peu télégénique que pas un ministre ne va le voir (normal il y en a plus de 2 millions !)

Et l'aide au "mauvais" pauvre est très ciblée. 50% des chômeurs n'ont droit à aucune indemnisation ! Peut être - éventuellement - lui donnera t-on un billet de 100 pour Noel s'il accepte un boulot payé au demi smic à 200 km de chez lui ..

Telle est la logique néolibérale en matière d'aide aux "plus démunis" !


4 - Soutien au secteur automobile.

Une première mesure a consisté a aider le chômage partiel, ce qui est toujours intéressant. Mais les cadeaux et subventions qui vont être versés aux entreprises - toujours sans contrepartie sérieuse - ne résoudra pas le problème posé par la crise économique.

Au mieux ces groupes empocheront l'argent et feront subventionner leurs licenciement par l'Etat, toutes économies qui leur permettront de verser de plus gros dividendes à leurs actionnaires.

La solution serait plutôt de nationaliser et de réorienter la production vers les besoins sociaux. Pourquoi pas la voiture à 2000 euros par exemple, comme en Inde ?

Enfin les actionnaires - internationaux ! - des groupes automobiles trouveront bien l'occasion de ramasser quelques milliards dans cette affaire

Ce que Sarkozy nous présentera - à nous les crétins - comme une mesure profondément sociale :)


5 - Soutien au secteur de l'immobilier.

Dans ce domaine je suis à prêt à parier que nous voir revenir la maison verte avec son cortège de réductions d'impôts "vertes" ...

Rappelons que 50% des français ne paient pas d'impôt et donc qu'eux en sont exclus !

Il y aura donc les aides pour contribuables aisés, les dons pour les professionnels de l'immobilier et autres gadgets ..

L'effet sur l'économie sera marginal.


Au final 2009 - selon les informations actuelles - va être une année noire pour les salariés.

Augmentation du chômage - et quand le chômage augmente les salaires baissent -, augmentation des personnes et des familles en difficultés, continuation de la liquidation des services et des emplois publics ...

Or c'est tout le contraire de ce que fait Sarkozy dont nous avons besoin. Donner les milliards aux salariés et aux chantiers publics plutôt qu'aux banquiers !

Lequels banquiers sont en train de vendre leurs titres pourris pour acheter des emprunts d'Etat que nous les salariés devront rembourser pendant dans la prochaine décade !!

Plus que jamais il va falloir imposer des nationalisations, des investissements et de l'emploi public et une limitation de la toute puissance du patronat et des financiers, dont la cupidité cause des crises de plus en plus désastreuses.

Le "plan puissant" de Sarkozy pèse 23 milliards (au lieu de 360 pour les banquiers !!)

C'est de la daube !

Imposons un plan énergique pour l'économie et un "bouclier social" pour protéger les salariés de la crise grave qui débute !!

21:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.