Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 décembre 2008

Hopital : Danger !!

La fine équipe des fous furieux néolibéraux, dirigés par Sarkozy, est en train de réussir son pari : faire disparaitre l'hôpital public !!

Cette semaine nous en avons eu deux dramatiques illustrations :

- d'abord l'affaire de l'enfant malade victime d'une confusion de médicament, et surtout victime du grand b... provoqué par la "réforme" des hôpitaux avec des sigles rutilants (la "TAA" !) et des économies minables, notamment sur le personnel !

- ensuite l'affaire de ce malade hospitalisé d'urgence après 6 heures de délais pour lui trouver un hôpital et 27 établissements qui ont rejeté son admission !

Dans le premier cas la ministre a rejeté la faute sur une lampiste qui, fait rarissime, a été séquestrée en garde vue 48H ...

J'adore le ton mielleux, très "distingué, très "16ème arrondissement", de la ministre qui déclare "tout va très bien à l'hôpital"

(un peu le même ton quand elle dit qu'il n'y a pas de problème de SDF en France, il suffit de tous les mettre en taule, cool ! :)

Mais la seconde affaire il sera difficile de se trouver une excuse, quoique la palme 2008 de la mauvaise foi néolibérale pourrait être attribuée au haut fonctionnaire de santé qui a déclaré : (sic)

"oui on l'a fait attendre six heures aux urgences, mais c'est parce qu'on voulait être sur qu'il aurait le meilleur hôpital et les meilleurs soins"

Pas mal, non ? Moi je n'y aurais pas pensé !

Cela dit le travail de sape entrepris depuis des années contre la sécurité sociale, jugée trop couteuse (cf les 400 milliards pour les banques :) et réformée à grands coups de privatisations, de suppressions d'hopitaux locaux et de "rationalisation" des soins, n'est pas une nouveauté.

Ce qui est nouveau c'est que maintenant le grand public découvre que "la sécurité des hopitaux" n'est plus assurée !!


D'un point de vue social on peut donc s'attendre à ce que l'accélération des réformes prévues par Sarkozy va nous conduire au même type de médecine qui existe aux USA : un patient est soigné strictement en proportion de sa surface financière ...

D'un point de vue économique, la restriction des dépenses de santé provoque une diminution des emplois socialement utiles, et finalement une aggravation de la crise économique ...


Raison de plus pour stopper Sarkozy par des élections ou dans la rue ... ou les deux !

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.