Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 janvier 2009

Tartuffe vous souhaite une "bonne" année

Il y a quand même des limites à la décence, et même en politique. Quand un homme politique a échoué partout et en tout, il devrait en tirer les conséquence et démissionner en souhaitant bonne chance à ses sucesseurs.

Enfin s'il était honnête et responsable !

Mais avec Sarkozy rien de tel !

En l'écoutant parler on apprend deux choses. La première c'est qu'il veut faire beaucoup et la seconde c'est qu'il est très content de lui.

Et pour le reste on est noyé sous le baratin et les mensonges.


1 - Ainsi c'est grâce à l'extraordinaire "réactivité" de Sarkozy que les Francais ont pu sauver leur épargne menacée par la crise financière.

Voyons de plus près les chiffres. Il y a en France environ 30 millions de ménages, au sens de l'INSEE, soit en gros 30 millions de comptes de particuliers.

Or avec ou sans Sarkozy - et personnellement je préfèrerais sans - l'Etat doit garantir la somme de 70.000 euros par compte en cas de crise financière.

Si chaque compte contenait 70.000 euros, il y aurait donc 30 millions x 70.000 euros a sortir des caisses de l'Etat, soit la somme de 2100 milliards.

Mais bien évidemment tous les Francais n'ont pas 70.000 euros d'économie en liquide (hors patrimoine immobilier par exemple), en comptant très large - et même très très large - on doit avoir 10 millions de Francais dans ce cas ...

Si bien qu'il suffirait, si j'ose dire, de sortir 500 milliards pour assurer à chaque épargnant de conserver 70.000 euros, même dans la pire des crises financière ... soit une année budgétaire environ ...

Dans ce cas de figure tous les petits épargnants seraient sauvés et à la marge quelques grosses fortunes y laisseraient des plumes.

On voit donc que Sarkozy s'attribue un mérite imaginaire : le sauveur des petits épargnants.

Mais en réalité, au delà du discours roublard du clown président, la situation est bien pire.

Lorsque la crise a débuté, Sarkozy a distribué sans compter et sans contreparties ... aux capitalistes !!

En tenant compte des deux organismes de distribution, du fonds souverain et du "plan" nous avons maintenant dépassé les 400 milliards d'euros, quasiment donnés au patronat et aux plus riches !! Sans contrôles ni obligations !! (sauf "morale" mdr :)

Bah après tout, Sarkozy on l'a élu, c'est normal qu'on paie maintenant :)

Sauf que la "générosité" de Sarkozy nous a mis dans une situation financière telle que si la crise menace les économies des petits épargnants, le gaspillage des 400 milliards va probablement empêcher que l'Etat puisse sauver les petits épargnants !

La politique néolibérale de Sarkozy - tout pour les riches - fait exactement le contraire de ce qu'il annonce à la télé, pour calmer le bon peuple !

Sarkozy n'a encore rien sauvé mais il vient de condamner les économies des petits épargnants en cas de crise bancaire !!


A titre de comparaison, en Grande Bretagne, le gouvernement n'a pas hésité. Dès le début de la crise il a nationalisé toutes les grandes banques de facon à pouvoir tout controler.

Chose impossible pour le dogmatique néolibéral qu'est Sarkozy, il ne veut pas déplaire à ses commanditaires : industriels, banquiers, financiers internationaux ...


2 - une année de "solidarité" selon Sarkozy

On a souvent envie de rire - jaune - en écoutant les discours officiels des néolibéraux. A les entendre le monde n'est que "justice sociale", "solidarité" et autre bondieuseries !

En fait de justice sociale, Sarkozy donne tout à une poignée de nantis : l'argent de l'Etat leur est distribué à guichet ouvert (cf le "Plan"), ils ont désormais tous les droits, et les salariés doivent tout leur céder !

Le statut des chômeurs est en train d'être remis en question. Il faut savoir qu'au moment ou le chomage s'accroit le budget des Assedic est en train de devenir bénéficiaire (sic), faire des bénéfices sur le dos des chômeurs !

On comprend pourquoi 50% des chômeurs ne touchent rien et les autres pas grand chose. Et la nouvelle convention chômage ne va pas arranger les choses. Le tout sur fond de fusion ANPE Assedic et de durcissement du traitement du chômage ...


La solidarité à la sauce "Sarkozy" touche également tous les services publics, les services à la collectivité. Avec des mesures d'une mesquinerie incroyable : dès le 1er janvier les fonctionnaires retraités perdent leur aide ménagère tandis que les handicapés n'auront plus droit au transport remboursé, ce qui les condamne à voir leur état se dégrader lentement ...

Les fameux droits opposables au logement et à la crèche apparaissent comme des arnaques. Sarkozy nous disait "si vous voulez un logement faites nous un procès !" et en même temps il sabrait les budgets de l'Education et n'obligeait même plus les communes à construire du logement social.

En ce moment des SDF sont en procès pour faire valoir leur droit à un logement. Sans résultat.

Quand à faire un procès pour avoir une place en crèche, c'est de l'humour sarkozyste : avec les délais de Justice, le gosse sera déjà au Collège quand il aura obtenu sa place en crèche !


La seule chose qui soit vraie dans le discours des Voeux de Sarkozy, c'est qu'il a l'intention de continuer la même politique, encore plus fort.

Tout pour les nantis, la répression pour les autres !

A nous de le stopper en 2009, sinon on va morfler grave comme disent les jeunes !



Et ce sera aussi mes Voeux personnels pour cette année :)

Bon NPA à tous(tes) !


13:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Merci et espérons que nos voeux finiront par être exaucés ! mais ça ne suffira pas à le faire partir de là, hélas !

Écrit par : lacalmette | 01 janvier 2009

Il parait que Sarkozy aurait peur d'un mouvement de type mai 68 ou insurrection grecque, et que c'est pour cela qu'il a recule sur la reforme du lycee par exemple

Ma foi je suppose qu'ils ont des sondages precis qui montrent un rejet massif du sarkozysme ...

C'est encourageant :)

Écrit par : touriste | 01 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.