Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 janvier 2009

Moins c'est mieux !!

Déclaration de Sarkozy aujourd'hui :

"l'hôpital ne souffre pas d'un manque de moyens" (sic)

La veille on apprenait qu'une autre personne venait de décéder après avoir attendu 8 heures aux "urgences" ... on se dit que c'est un gag, mais non, c'est le quotidien des urgences !

Et après une semaine remplies d'autres bavures, si je peux me permettre un peu d'humour noir, je conseillerais : surtout n'allez jamais à l'hôpital si vous n'êtes pas en bonne santé ! (vous ne résisteriez pas au "traitement" ...)

Mais tout cela n'est du, sans doute, qu'à un léger défaut d'organisation dans les hopitaux.

Car, nous affirme Sarkozy, les moyens ne manquent pas. Il y a assez de locaux, assez de personnels, assez de tout ...

Et si on écoute entre les lignes, on sent bien que Sarkozy se retient avec violence pour ne pas avouer : il y a trop de moyens à l'hôpital !!


Et pendant que le Sauveur Suprême du Monde Capitaliste répand la bonne parole sur SES ondes radios et télés, les infirmières surbookées continuent de gérer au mieux leurs dizaines de malades et les blessés attendent de longues heures aux urgences ...

Je ne sais pas ce que fume Sarkozy, mais il faut qu'il arrête !!


Notez qu'il y a peut être une explication plus simple aux élucubrations de Sarkozy.

Dans les hopitaux privés que fréquentent Sarkozy et ses amis, en effet, il y a beaucoup de moyens humains et matériels, et beaucoup d'argent aussi !

Et la réforme des hopitaux consiste souvent à dépouiller ou supprimer des hopitaux publics pour créer - avec l'argent du contribuable - des hopitaux privés (ou mixtes "arrangés") pour enrichir quelques gros cartels dans le secteur médical !

Mais pour les hopitaux publics c'est la politique du "faites mieux avec moins", et quand il y a vraiment trop de moins, on supprime des lits, des emplois, des services ... et des hopitaux entiers !


Cette politique de la santé privatisée et réservée à ceux qui ont les moyens c'est ce qu'on trouve aux USA, ou 40% de la population n'a plus accès à des soins sérieux ...

En revanche l'argument du trop d'argent qui serait consacré à la santé fait rire.

Les USA dépensent plus que la sécurité sociale française, en ne soignant que la moitié de leur population. Ce qui signifie qu'en terme d'efficacité économique le système de santé privé américain est une catastrophe.

Il dépense plus pour soigner moins !

Et c'est exactement à cela que veut nous conduire Sarkozy. Un système de santé privatisé - et ruineux - réservé à ceux qui pourront payer.

Des hopitaux publics devenus distributeurs d'aspirine pour les malades moins fortunés !

Avec comme conséquence logique des bénéfices juteux pour les industriels de la santé !!


Il faut juger un homme politique sur ce qu'il fait.

Et ce que fait Sarkozy c'est de ruiner le système de santé public de notre pays.

Pour enrichir ses bons amis.

15:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

très juste (hélas) analyse ! mais les Français ne semblent pas le voir...

Écrit par : lacalmette | 09 janvier 2009

"l'hôpital ne souffre pas d'un manque de moyens" (sic)

A mon sens, Claude Lepen, Professeur à Dauphine, fait, au sujet de l'Hôpital, un diagnostic révélateur et juste, en affirmant que désormais, l'Etat évalue et reste attentif aux résultats de son système de santé.

Avec plus de 800 millions d'euros de déficits, il est impératif de proposer des solutions efficaces. 20 000 emplois vont être crées pour l'Hôpital avec déjà 5 000 postes créés pour les urgences, à celà s'ajoute l'augmentation de plus de 3% des budgets!

Mais il faudra, pour sortir l'Hôpital de la crise réorganiser son fonctionnement, si nous voulons que les patients puissent bénéficier de prestations toujours plus performantes.

Écrit par : Mathieu SOLIVERES | 11 janvier 2009

Autre déclaration d'un responsable UMP :

"selon le professeur Philippe Juvin de l’Hôpital Beaujon à Paris, 10.000 personnes décèderaient chaque année en France des suites d’une erreur médicale commise à l’hôpital"

Ce chiffre brut, sans autre précisions est très suspect. On parle de quels types de malades, quels hopitaux, quelles pathologies ... ce flou artistique sent l'intox ...

C'est un vieux truc néolibéral : faire peur, créer la panique, invoquer le "retard francais" et l'urgence ... pour justifier le "changement"

Et quel changement !!

Qui ne voit pas que la "reforme" des hopitaux nous entraine dans le système américain ... pas d'argent, pas de soins !

Enfin si, aux pauvres les soins bons marches distribues a la chaine ...

Et pour les nantis la médecine de pointe la plus couteuse !

Et dire que les américains viennent de voter en esperant que le nouveau president leur apportera un systeme "a la francaise" !!


PS
Le plus étonnant c'est que ce système de médecine ultralibéral est contre productif pour les nantis eux mêmes (cf le film Brazil :)

La médecine devenant une marchandise, les bateleurs les plus habiles exploitent la peur du bourgeois pour l'arnaquer

La lecture d'Ivan Illich est édifiante aussi pour comprendre mieux les rapports médecine maladie :)

Écrit par : touriste | 11 janvier 2009

"C'est un vieux truc néolibéral : faire peur, créer la panique, invoquer le "retard francais" et l'urgence ... pour justifier le "changement"

Ces drames sont bien réels!

"Qui ne voit pas que la "reforme" des hopitaux nous entraine dans le système américain ... pas d'argent, pas de soins !"

Plus 10 milliards pour l'Hôpital, et plus de 20 000 emplois créés!

Écrit par : Mathieu SOLIVERES | 11 janvier 2009

Je pense aussi que ce gouvernement distribue des milliards ... mais pour financer les établissements privés !

Et liquider les hopitaux publics par la méthode la plus simple et la plus sournoise qui soit : leur imposer des contraintes de rentabilité et de productivité ... et les mettre artificiellement en faillite !

Un hôpital rentable (drole de notion !) c'est celui qui évite (ou élimine) les patients non rentables ...

Un peu comme la CMU, la médecine du pauvre, qui ne rembourse que le "panier de soins" de base ...

Penser à éviter d'être malade si on est pauvre :)

Franchement, à une époque ou on trouve 360 milliards pour indemniser banquiers et actionnaires ... on ne peut pas mettre un peu plus pour la santé publique ?!

Écrit par : touriste | 12 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.