Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 mars 2009

Quelles alternatives ?

Il n'échappera plus à personne que le gouvernement Sarkozy ne tient plus que par un fil !!

Impopularité massive, contestations de masse dans tous les secteurs, et crise de légitimité de l'idéologie capitaliste ...

En fait le gouvernement Sarkozy ne tient encore seulement parce que la majorité des Francais pensent qu'il n'existe pas d'alternatives au capitalisme. Raisonnement fondé sur des routines de pensées et sur l'absence de visibilité d'une solution économique et politique ...

Et en plus s'ajoute à cela les séquelles de la guerre froide, qui a vu l'effondrement des solutions "communistes" - il serait plus juste de dire des dictatures sanguinaires - et parallèlement le développement extraordinaire du monde capitaliste ...

Soit dit en passant, c'est justement le propre du capitalisme. Fondé sur la cupidité et la rapacité, ce système aboutit immanquablement à des catastrophes. Et cela depuis le 19eme !!

Crises cycliques dès le début, guerre impérialiste en 14, krach et misère en 29, re guerre en 39 ... et effondrement en 2008 !

Les cyniques disent que c'est "normal" : c'est la "destruction créative", le capitalisme fait une bonne grosse monstruosité et puis dans les ruines fumantes on reconstruit ...

Il a échappé à ces brillants théoriciens que l'on doit être capable de construire quelque chose dans le monde sans forcément être obligé de tout casser et détruire à moitié la planète ....

Et par ailleurs les bienfaits du capitalisme sont en fait assez limités, même en période de prospérité la plus grande partie du monde capitaliste ou assimilé meurt de faim ...


Ces constatations et tant d'autres permettent de penser que bâtir un autre type de société est certainement possible

(et sans tuer des dizaines de millions de gens, en prime :)

Ne comptez pas sur moi pour sortir une théorie toute faite, j'écris pour aligner des idées - justes ou non - qui dérangent.

Mais à mon avis (ca y il se lance :) on devrait prospecter dans deux directions, dont nous savons au 21ème siècle qu'elles sont indissociablement liées !!

1 - promouvoir la démocratie.

2 - remettre l'économie au service du citoyen.


1 - Au sujet de la démocratie, le problème c'est d'arriver à un système ou tant bien que mal les décisions sont prises et contrôlées par ceux même qui en supporteront les conséquences.

Il n'y a pas de miracle : il faut diminuer le temps de travail !!

Vu que quand on fait 8H plus un certain temps de transport et que l'on veut avoir un peu de vie privée, il est peu vraisemblable que l'on trouve le temps de lire le dernier projet de loi à voter ...

Sur le temps de travail, ce n'est pas un gros problème. Les progrès de la productivité permettent de faire vivre le pays avec des temps de travail de quelques heures par jour. Si vous en doutez, pensez aux agriculteurs dont le nombre a été divisé par 10 en cinquante ans et qui maintenant produisent encore trop !

Par ailleurs, on peut maintenant informer en temps réel la quasi totalité de la population en utilisant notamment les réseaux télématiques. Et mieux encore organiser des votes ou des sondages dans de bonnes conditions de loyauté, les progrès des mathématiques dans ces domaines sont énormes.

Enfin il faut imposer la transparence pour tout ce qui concerne la vie collective. Toutes les données doivent être publiques et l'action des "administratifs" doit être transparente. Interdisons les secrets contre les citoyens (et ca vaut pour les fichiers :)


2 - Au sujet de l'économie, clairement on voit bien que le système capitaliste marche sur la tête.

Des richesses fantastiques sont produites, ce dont tout le monde a pu se rendre compte lors de la "crise" financière. Quand les Etats soit disant "ruinés" ont sortis de partout des centaines de milliards d'euros ou de dollars !!

Les mêmes venaient juste de nous faire pleurer en disant qu'il était absolument impossible de sortir quelques milliards pour renflouer la sécurité sociale ou assurer une retraite aux vieux travailleurs

Et dès que les capitalistes trop cupides ont perdu des fortunes, des milliers de milliards sont trouvés mystérieusement.

On voit bien qu'il n'y a aucun mystère dans ce mécanisme. Nos économies pourraient bien faire vivre tout le monde, la misère n'existe que parce qu'une poignée de nantis confisque des sommes qui dépassent l'entendement humain (vous avez déjà vu ou même simplement essayé d'imaginer ce que c'est que 300 milliards ?)

Alors la solution c'est certainement qu'il faut taper du poing sur la table et dire : à partir de maintenant ceux qui produisent récupèrent la plus grosse partie de la valeur produite par leur travail.

Ce qui, j'en conviens est communiste - dans le bon sens du terme - et suscitera quelques réticences parmi ceux qui se goinfrent actuellement ... et pourtant même si on prenait la moitié des plus grosses fortunes leurs propriétaires resteraient encore fabuleusement riches !


Il faudrait aussi parler de la dimension "écologiste", avoir du temps libre, vivre dignement ... et cesser de vivre pour consommer et gaspiller
(mais la je triche, cette idée commence à devenir un lieu commun :)


Bref voilà quelques pistes. Tout un travail de débats et d'échanges d'idées reste à faire. Mais le point le plus important à mon avis c'est que l'on doit être bien convaincu qu'il n'y a nulle fatalité: à chaque époque le société n'est que ce que les hommes (les femmes aussi :) en font ...



PS
Et pendant ce temps la propagande bourgeoise cartonne sur les dirigeants de banque privés de stock options.

La manœuvre est grossière. Dans les entreprises importantes il y a les capitalistes et les salariés.

Or le statut des dirigeants d'entreprise est d'un extraordinaire variété. Telle entreprise est dirigé par le capitaliste majoritaire, telle autre est dirigé par un salarié particulièrement qualifié, etc

Les responsables de la crise ce sont les capitalistes - les propriétaires des entreprises - qui imposent par exemple des licenciement ou des délocalisations pour augmenter bénéfices et dividendes ...

Faire croire que la crise est provoquée seulement par de mauvais dirigeants c'est mesquin. Et c'est faux.

Tout se passe comme si les gouvernements sacrifiaient quelques hauts dirigeants à la vindicte populaire de manière à protéger les vrais coupables : les capitalistes, le système capitaliste dans son ensemble

Ne nous laissons pas abuser. Si un PDG reçoit 2 millions, soyez assurés que les actionnaires en ont empochés 100 !!



PPS. (pub) Spécial copains

21:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.