Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 mars 2009

Rien que du cinoche.

Du cinéma : il n'y a pas d'autres termes pour qualifier le discours démagogique et néanmoins imbécile tenu par Sarkozy dans l'Aisne et réitéré devant les élus UMP.

Le battage médiatique sur les "stock options" est un parait exemple de la méthode utilisée pour faire la promotion - indécente - du capitalisme et détournant l'attention de la population sur un problème mineur.

Pour paraphraser un célèbre comique on pourrait dire justement que "les stocks options sont un point de détail dans l'histoire du capitalisme" !

Le plus marrant c'est que les stock options sont à l'origine une mesure sociale, en faveur des salariés !

Lorsqu'une entreprise débute elle manque souvent de liquidités pour pouvoir verser des gros salaires et attirer les salariés les plus qualifiés, alors elle leur offre des "stocks options".

Un stock option ce n'est pas de l'argent. C'est le droit d'acheter dans le futur des actions de l'entreprise au prix qu'elles valent actuellement.

Exemple: l'action de mon entreprise vaut 100 euros en 2009 et je reçois 10 stock options utilisables en 2015. Si en 2015 mon entreprise s'est développé son action vaudra peut être 150 euros. Et donc j'achèterais - je "lèverais" l'option - pour 10 actions de 150 euros en les payant 100 euros. Je gagne ainsi 10 fois la différence de prix (150 - 100) soit 500 euros.

Evidemment si l'entreprise périclite son action va baisser et en 2015 vaudra peut être 50 euros et dans ce cas je n'ai pas intérêt à acheter 100 euros des actions qui en valent 50. Cela dit je n'ai rien gagné, mais je n'ai rien vraiment perdu non plus.

Le système des stock options a été très utilisé pour les jeunes entreprises High Tech, le cas le plus célèbre étant celui de Microsoft !! Lors de la création de Microsoft, de jeunes ingénieurs bossant comme des dingues ont reçus des lots de stock options minables. Dix ans plus tard la société étant devenu ce qu'elle est, ces salariés étaient millionnaires !

Le système a un double mérite :

- il permet de limiter les salaires lors de la création de l'entreprise
- il "oblige" les salariés à bosser pour développer l'entreprise et s'enrichir

On se demande bien pourquoi Sarkozy, qui nous bassine avec ses "valeurs" de travail, de mérite et de responsabilité, est tellement acharné à supprimer un système qui récompense le travail des salariés.

Alors on sait bien que le système des stock options a été largement détourné par certains hauts dirigeants - et je vous signale que pleins de politiciens UMP et PS font partie des CA des grandes entreprises et en profitent outrageusement, avec ou sans stock options !!

On pourrait envisager de limiter le montant des stock options pour éviter qu'un haut dirigeant ne s'en aille avec plusieurs millions. Etant observé que ce sont les actionnaires de l'entreprise qui décident du montant des stock options à distribuer. Et en général si le dirigeant a eu 2 millions, les actionnaires en touchent 100 ! (mais il est vrai que les mots actionnaires et capitalistes sont officiellement interdits de nos jours :)

Mais supprimer complètement le système des stock options pour les employés et cadres, ce n'est qu'un détail mais c'est pour le moins débile !

Du Sarkozy tout craché. Pour faire son "cinéma" sur la "moralisation du capitalisme" il est prêt à toutes les conneries. (surtout quand ce seront des salariés qui trinqueront :)

Cet exemple des stock options doit être également développé pour bien montrer que lorsqu'on approfondit un peu le discours démagogique et imbécile de Sarkozy, derrière le ramassis de lieux communs, c'est un tissu d'inepties.

Reprenons l'idée sarkozienne de la "sanction" contre un PDG qui licencie, simplement en nous plaçant du point de vue du capitalisme.

Le PDG a-t-il démérité ?!

Non !!

Car dans le même temps, les bénéfices de l'entreprise sont restés très confortables. C'est ainsi que depuis la crise de 2007, les bénéfices des entreprises du CAC40 ont augmenté de +40%. Le moins que l'on puisse dire - du point de vue capitaliste - c'est que ces PDG ont sacrément bien joué et méritent bien leur salaire !

Est que la valeur de l'entreprise a diminué ?

Non !!

Fréquemment, les licenciement et les délocalisations signifient que l'entreprise se réorganise pour être plus rentable. Et immédiatement le cours de l'action en Bourse augmente - et donc la valeur de l'entreprise.

Qu'est ce qui cloche dans le raisonnement que je viens de tenir ??

Eh bien tout simplement que comparer le salaire du PDG et les conséquences sociales du capitalisme, ce n'est pas pertinent. On additionne des choux et des carottes ...

Le vrai problème dans nos sociétés c'est le système capitaliste, qui organise l'exploitation systématique des travailleurs et qui détourne et concentre les richesses produites entre les mains d'une minorité de nantis !

Et la on comprend bien la manœuvre sarkozyste. En désignant des boucs émissaires, on détourne l'attention des vrais responsables de ce système inique : les propriétaires de capitaux. Qu'on appelait aussi "capitalistes" avant que le mot ne soit banni du vocabulaire français de la propagande officielle :)

Ce qui permet au même Sarkozy, la bouche en coeur, de nous faire la promotion du capitalisme en affirmant bien haut que capitalisme est indispensable, qu'il n'y a pas d'alternatives au capitalisme - ce qui est faux - et en faisant croire que l'on va régler nos problèmes en inventant une "ethique du capitalisme"

Mais le capitalisme n'a pas d'éthique, il a une seule loi celle de l'exploitation et du profit !!

Et par ailleurs, est il judicieux de confier le soin de parler d'une "éthique du capitalisme" a des politiciens élus grace à l'argent et aux médias capitalistes ... un bien malheureux conflit d'intérêt :)


Bref voila pourquoi c'est intéressant de décortiquer le discours sarkozyste, on y trouve toujours :

- démagogie (moi je suis pour le peuple !! bling bling :)
- tromperies (désigner des boucs émissaires)
- mensonges (ce n'est pas la faute du capitalisme !)

La méthode a bien marché pour tromper les électeurs en 2007, mais je doute qu'elle puisse abuser longtemps les millions de chômeurs et de précaires en 2009 !!



PS.
Quant aux "valeurs" de Sarkozy parlons en ...

Le discours de l'Aisne ajoute une nouvelle mesure liberticide. Désormais les jeunes en "bande organisées" seront mis en prison ... sans avoir commis de délits ... (la Constitution elle sert plus que de PQ ?!)

Quand on sait que tous les jeunes ados - et même avant - vivent déjà "en bande organisées" pour les sorties, le sport, les loisirs ..

La nouvelle loi Sarkozy permet implicitement d'emprisonner plusieurs millions de jeunes ...

Les valeurs de Sarkozy ce sont celles des fusilleurs d'ouvriers du 19eme ou des adeptes de Pinochet du 20eme ...

Il y a leur valeurs et nos valeurs

Pour un salarié la première des libertés c'est le droit à un travail

- qui respecte sa santé
- qui lui permet de se nourrir
- qui lui permet d'avoir un logement décent

Voilà nos libertés pour lesquelles des ouvriers sont morts et d'autres ont fait la grève générale en 36 et 68


12:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.