Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 juin 2009

Liberté d'expression sur Internet.

L'affaire Morano est tres revelatrice de l'attitude des politiciens envers l'internet.

Une internaute qui avait gravement critiqué la ministre en ecrivant "Hou la Menteuse !" dans un commentaire de Dailymotion se retrouve convoquee par la police a la suite d'une plainte deposee par la ministre !

L'affaire.

En effet la ministre ayant depose plainte, la police a saisi les adresses IP des internautes qui avaient critique la ministre, les a identifie puis convoque au commissariat pour repondre du delit d'injures !

Il y a plusieurs lecons a en tirer.

1 - On commence mieux a comprendre les grandes campagnes de propagande pour distiller la peur de l'internet !

Pratiquement chaque jour on nous raconte une belle histoire de pirates pedophiles terroristes qui nous menaceraient gravement sur l'internet et mettraient en danger la civilisation

Par la faute de l'internet bien sur !

En fait ce qui tracasse vraiment les politiciens c'est la naissance d'un outil qui permet aux gens de communiquer entre eux sans etre controles, d'echanger des informations ou de reveler des "secrets" derangeants pour les politiciens, voire meme de constituer des courants de pensee ou d'action qui peuvent menacer leur pouvoir ...

 

2 - Il apparait clairement que loin d'etre le paradis des criminels, l'internet est avant tout une zone de controle policier automatisee !

Pour le dire franchement je ne crois pas que les pedophiles et terroristes choisissent prioritairement l'internet pour commettre leurs mefaits.

Dans une declaration recente un responsable d'Al Qaida mettait en garde ses adherents contre l'utilisation de l'internet et il ajoutait : "mefiez vous, les sites islamistes sont surveilles ou meme sont crees de toutes pieces par la police !

Il en va de meme pour les autres criminels qui utilisent l'internet pour commettre leur crime comme ils se servent du courrier postal ou du telephone ou des transports publics ... sans plus

Le cas des pirates est typique. Ceux qui echappent a la police sont en general ceux qui travaillent pour un gouvernement ! Les autres sont identifies et surveilles ... et arretes s'ils derangent

 

3 - L'internet c'est la surveillance totale !

Des le moment ou l'on se connecte a internet tout ce que l'on fait est enregistre : le courrier ecrit ou recu, les sites internet consultes, etc..

Et ces donnees sont conservees pendant un an !!   (resultat de la loi Securite de Sarkozy !)

Ce qui signifie - par exemple - que la police secrete peut tout savoir de vous, absolument tout, simplement en consultant un ordinateur (apres extraction et traitement des donnees enregistrees bien evidemment)

Ou encore qu'une personne ayant les moyens de se payer des avocats peut vous faire condamner pour avoir tenu des propos de comptoir de cafe - dans un blog par exemple - comme vient de faire la ministre Morano en portant plainte !

 

4 - A mon avis il y a une action concertee, au niveau europeen et mondial aussi, pour mettre en place des organismes de surveillance et des lois de repression afin de transformer l'internet.

Exit l'internet de libre communication entre les gens et de libre expression d'opinions politiques ou autres.

Bienvenue dans le monde de l'internet exclusivement marchand, sorte de gigantesque galerie commerciale ou l'on aura seulement le droit d'acheter ... et de se taire !

C'est un peu le sens de la loi Hadopi, obliger les utilisateurs a payer !!

Et pour les courants politiques genants et le opposants au capitalisme ce sera la repression, coordonnee au niveau europeen et bientot mondial (cf le mandat d'arret europeen et les "echanges" avec les autres polices du monde, de pays democratiques ou non)

L'exemple "chinois" est en train de devenir la norme. (le mot Tian Anmen dans un blog = 10 ans de prison !)

 

C'est sur que l'internet capitaliste est tres different du grand espace democratique reve par les fondateurs de l'internet dans les annees 70 !!

C'est un sujet complique puisqu'on pourrait imaginer que les lois sur la presse, en France elles datent de 1881 et donnent toute satisaction, devraient etre applicable au net ...

Mais la difference c'est qu'aujourdhui la surveillance est totale, y compris en placant un virus sur votre ordinateur (derniere loi Lopsi !), et que le controle de la population est automatise !!

 

Un danger qui n'avait pas echappe au redacteurs des lois libertes et informatiques de 1978.

Mais le capitalisme du 21eme siecle met partout en place des Etats policiers depuis septembre 2001.

En France les lois de 78 et les pouvoirs de la CNIL sont sans cesse retrecies depuis 2002 2004.

Desormais nous sommes dans le monde de Big Brother.

 

 

PS.

Et sans vouloir faire peur - comme les politiciens qui en vivent - je signale la sortie des nouvelles puces issues des nanotechnologies. Maintenant on peut vous mettre sous la peau une "etiquette" electronique tellement petite qu'on ne la voit qu'au microscope ... et que probablement vous ne sentirez meme pas qu'on vous l'a injecte ...

On s'en sert actuellement pour marquer le betail ... mais l'extension aux humains ne va pas tarder !

PPS

Et un petit bonjour en passant a l'ordinateur qui vient d'enregistrer mon texte, avec mon adresse IP et le lien avec mon nom et adresse :)

08:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

je commence a faire ma valise !

Écrit par : pierrot le zygo | 07 juin 2009

tu emmènes un PC pour décorer ta cellule ?

:)

enfin ce qui nous sauve un peu - outre la loi qui en principe interdit d'espionner les gens sans motif - c'est que la surveillance de l'internet est assez lourde et couteuse

pour la police, la reconstitution de tout le parcours d'un internaute depuis un an signifie de traiter des masses considérables de données ... ce qui en pratique en limite largement l'application

même les grandes oreilles - genre dgse - qui surveillent le net en permanence n'ont pas les moyens d'analyser tout et tout le monde, et il ne les auront jamais pour des raisons de cout

m'enfin si un jour un politicien décide de "monter" un dossier sur son ami de trente ans, il a les outils a sa disposition

plus grave pour nous, si un jour ces outils se banalisent au point que les employeurs y ont accès de manière plus ou moins détournée cela aura des conséquences graves !!

moi par exemple, quand ils seront informés que j'ai souvent lu le blog de Pierrot le Zygo ... et bien pour m'engager dans les CRS c'est foutu !!

triste !

:)

Écrit par : touriste | 07 juin 2009

Ouais! je viens de lire tout un article passionnant sur la gazette d'"arret sur image" concernant cette affaire.Bien d'accord avec toi. Ces atteintes aux libertés fondamentales font froid dans le dos, et en même temps c'est à ça qu'elles servent : mettre en place une auto régulation (par la trouille) de tous ces articles qui desservent notre majorité présidentielle...
sale temps pour notre démocratie !

Écrit par : lacalmette | 07 juin 2009

Les commentaires sont fermés.