Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29 juin 2009

Retraite à 70 ans. (suite)

Lors de son long monologue Versaillais, Nicolas Sarkozy a déclaré (je cite de mémoire) :

"En matière de retraites il n'y a plus aucuns tabous, nous devons tout mettre sur la table"

Bien entendu c'est un mensonge car avec Sarkozy, dans chaque proclamation à destination des salariés il y a toujours une arnaque :)

En l'occurence l'arnaque repose sur le mot "tout" ...

Sarkozy ne propose pas vraiment de "tout" mettre sur la table de discussion !!

Il est d'accord pour qu'on parle de reduire le montant des retraites, pour allonger la duree de cotisation et egalement - plus de tabous - pour supprimer la retraite a 60 ans ... et meme pour augmenter les cotisations des salariés !

Par contre il y a une chose dont Sarkozy interdit absolument toute évocation :

"Augmenter les cotisations sociales du patronat"

 

En effet le deficit des retraites - d'ailleurs tout a fait artificiel - provient de l'ecart entre la relative augmentation des depenses causees par l'augmentation du nombre des retraites (et de leur duree de vie dans une certaine mesure) et la tres grande baisse des ressources de l'assurance vieillesse.

Pour justifier la baisse des ressources de l'assurance vieillesse on evoque toujours quelques causes reelles - mais marginales - comme la baisse de croissance ou l'augmentation du chomage

Alors qu'en realite le deficit de l'assurance vieillesse est cree de toutes pieces depuis 20 ans au moins par les exonerations patronales de charges sociales !!

En 2009 nous en sommes au point ou chaque annee le patronat beneficie d'une exoneration de plus de 20 milliards d'euros de cotisations sociales !!

Je ne suis pas un specialiste du social et sans doute quelques beaux parleurs diplomes viendront vous souler avec des considerations economico metaphysiques sur le deficit in-exo-rable de la secu, de son caractere ine-luct-able et des grandes decisions anti sociales et anti salaries que nous sommes "obliges" de prendre !

Il n'en reste pas moins que quand on examine les chiffres publics - deja passablement maquilles de diverses manieres - il apparait clairement que le "deficit" de la secu provient tout simplement du fait que le patronat - et les capitalistes en general (oui le capitalisme existe :) - ne veulent plus payer pour la protection sociale des salaries. La verite est aussi simple que cela.

Avec des raisonnements en beton du genre : de toutes facons en France accorder la retraite a 60 ans ca revient trop cher au patronat et nous on prefere embaucher des roumains (polonais, chinois, africains ...) qui bossent presque autant et que l'on paie dix fois moins cher ...

Le plus marrant c'est que ceux qui nous envoient tous les jours dans la gueule du "salaries francais trop couteux, vous pouvez crever" on les retrouve dans les partis politiques ou ils discutent doctement de l'Avenir de la France :)

Ils veulent dire de la France Capitaliste ... c'est à dire les moins de 10% de la population (je n'ose pas dire active vu le nombre de rentiers :) qui decident de tout dans ce pays ...

La période 2009-2010 va etre une periode charniere pour les retraites. Tout le monde le sent bien.

Alors du point de vue des salaries il y a un petit nombre d'arguments que l'on doit etudier a fond :

- la decision de liquider les retraites n'est pas une obligation economique mais une decision purement politique du gouvernement, aussi bien PS (Rocard) que UMP (Fillon)

- nos societes sont de plus en plus riches et rien n'empeche de decider que l'on consacrera quelques milliards a ameliorer le systeme des retraites plutot que de dilapider cet argent en subventions et exonerations (et le plus souvent a des gens qui licencient !)

- en continuant a prelever sur les entreprises l'argent des retraites nous ne faisons que repartir entre tous la richesse produite

- si l'on supprime les retraites par repartition, nous aurons les retraites par capitalisation, c'est a dire des retraites aleatoires et qui vont bien engraisser quelques grands groupes capitalistes

- et si l'on a des retraites par capitalisation, contrairement a ce que dit la propagande, ce sont toujours ceux qui travaillent qui paient pour faire vivre ceux qui ne travaillent pas (forcement ! reflechissez d'ou peut sortir l'argent !)

- mais on aura effectue un gigantesque transfert de fonds (un holdup pour tout dire !) en detournant l'argent destine aux vieux pour le transferer dans le systeme financier ultraliberal dont on sait ce qu'il faut penser ...

 

Concretement quand les grands penseurs du gouvernement, des partis de "goche" et des syndicats vont nous expliquer qu'il faut absolument renoncer a la retraite a 60 ans, voire a la retraite tout court la seule solution raisonnable est la greve generale pour imposer un prelevement sur les profits capitalistes !

En fait le probleme des retraites est typiquement un probleme de lutte de classes :

L'argent est la, la richesse produite s'accroit sans cesse, on n'a pas de probleme de financement si on preleve une petite partie des benefices ...

Mais la question est de savoir quelle classe sociale en profitera :

- soit les capitalistes qui sont prets a tout pour augmenter leurs profits (et ne pas les diminuer en financant la sante des salaries ... devenus jetables !)

- soit les salaries qui recupereront sous forme de retraites une partie des richesses produites par leur travail

 

PS

Mais evidemment il faut se reveiller et se rappeler que les classes sociales existent ... ce dont les capitalistes sont bien convaincus quand ils parlent entre eux ou prennent des decisions contre les travailleurs ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.