Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 juin 2009

TVA 5.5%

Vieille promesse electorale de la droite et de la gauche, la TVA sur la restauration passe a 5.5% au lieu de 19.6 % le 1er juillet.

Concretement le consommateur ne verra aucune difference dans les prix, car meme les ecoliers de CM2 ne croient plus aux promesses de baisse des prix de 14% (petits mais pas cons a ce point !)

Quant aux emplois crees .... je rappelle que ce blog evite de faire dans le comique troupier !?

En admettant que 20000 emplois - hypothese officielle - soient crees en 2009/2010, chaque emploi cree couterait au contribuable environ 100.000 euros ... le chiffre se passe de commentaires ... en fait avec 3 milliards on pourrait financer facilement de l'ordre de 100.000 emplois d'utilite publique ... et faire 100.000 chomeurs de moins qui produiraient, consommeraient et relanceraient la machine economique ...

Mais du point de vue des restaurateurs, evidemment c'est l'Aubaine !!

Tous les mois ils devaient reverser au Tresor Public 19.6% de leur chiffre d'affaires.

Desormais ils reverseront 5.5% et empocheront les 14% de difference !!

Soit une hausse de leur CA (et donc de leur benefice) de + 14% !!!

Je connais bien des salaries qui sont heu-reux avec quelques % de salaires en plus ... alors + 14% de revenus ....

La baisse de la TVA ne creera pas d'emplois, elle ne relancera pas l'economie ... mais elle permettra sans doute a quelque uns d'ameliorer leur bas de laine en Bourse (pour les futurs Madoff mdr :) ou d'acquerir le bateau ou la petite residence secondaire qui manquait a leur bonheur de pauvre miserables hoteliers restaurateurs !

 

Sur le plan budgetaire - c'est a dire nos impots - l'Etat perdra chaque annee plus de 3 milliards d'euros en faveur des hoteliers restaurateurs necessiteux !

Evidemment, surtout en periode de deficit, il faudra bien recuperer cet argent quelque part. Mais heureusement les salaries sont la pour verser quelques cotisations sociales et fiscales supplementaires ...

Puisque le patronat a democratiquement decide de plus payer des "charges" sociales et fiscales, il faut bien que les salaries fassent un effort !

Et puis on taillera dans les depenses sociales et dans les services publics. Apres tout les pauvres n'ont pas a beneficier d'une sante gratuite et d'une education bon marche pour leurs enfants. Ils n'ont qu'a travailler plus pour se payer cliniques et ecoles privees ...

Je sais que c'est un un dur raisonnement, mais c'est dans la Doctrine ultra liberale : rien ne doit etre gratuit et tout doit se payer (There is no free lunch comme disait le pas regrette Friedman !) 

Cela dit, j'attends avec curiosite le jour ou tous les couples qui font des bébés adopteront la doctrine ultra liberale : pourquoi faire un bebe gratuitement ?! c'est anti economique ... en fait la survie de l'humanite est anti economique dans le systeme liberal ... et avant de rigoler de mes propos relisez d'abord Hayek et Friedman les heros de l'ultra liberalisme :)

Bref le budget de l'Etat etant epuise par la distribution de centaines de milliards aux financiers et aux nantis ... il sera tout a fait indispensable de supprimer la sante gratuite, les retraites et l'education ...

 

En ce qui concerne la TVA a 5.5%, on peut se demander quand meme pourquoi accorder une telle mesure a une categorie sociale, les restaurateurs, qui n'a pas la reputation d'avoir de tres grosses difficultes a finir les fins de mois ?!

Ceux qui connaissent un peu l'Histoire se rappeleront des annees 50, ce qui leur donnera un indice.

Dans ces annees la, au sortir de la guerre et avec la necessite de reconstruire le pays, le gouvernement s'etait mis en tete - les innocents - de faire payer des impots aux petits commercants et artisans. Sitot dit, sitot fait ... des brigades de controleurs des impots sont alles verifier les comptes de ces categories sociales peu habituees a payer des taxes.

Resultat des courses : des redressements fiscaux parfois de plus de 90%, ce qui en clair veut dire que la plupart des commercants et artisans ne declaraient rien au fisc et vivaient depuis des decennies en franchise d'impot, dans la joie et dans la bonne humeur !

Bonne humeur qui a vite disparue quand le gouvernement les a contraint a payer l'impot comme les salaries ...

En fait on est tres vite passe a la contestation violente avec le Mouvement Poujadiste (le cafetier de St Cere qui tabassait les fonctionnaires) et avec la formation d'un parti politique ayant des deputes (dont l'un s'appelait ... JM Le Pen, fascisant notoire)

Et finalement on trouva un compromis, les cafetiers acceptant de ne plus degrader les batiments publics (on dit pas voyous quand les casseurs sont des nantis, question de vocabulaire) et de ne plus tabasser les agents de l'Etat en echange d'une ... tres large comprehension au sujet de leurs impots .... :)

 

On retrouve cette idee dans le projet de TVA a 5.5%. En fait il ne s'agit plus seulement de menager une categorie sociale utile pour la bourgeoisie - une classe sociale numeriquement tres minoritaire - mais de leur faire un cadeau collectif de 3 milliards afin de les rallier politiquement.

C'est ce qu'on appelle une "alliance de classe", (oui je sais les classes sociales ca n'existe pas :)

Par ailleurs l'importance de ces couches sociales - artisans, petits commerces, cafetiers etc. - c'est qu'ils'agit de ce que les publicitaires appellent dans leur jargon des "leaders d'opinion", c'est a dire des grandes gueules qui "font" l'opinion des consommateurs qui frequentent leur etablissements ...

Tous les gouvernements - de droite principalement - ont toujours pris soin de menager ces couches sociales et de les rallier.

On retrouve le meme phenomene avec les agriculteurs, qui sont de moins en moins agricoles et de plus en plus subventionnes. Et quand ils decident de faire sauter des batiments publics ou de devaster des supermarches, la police et la justice (sur ordre direct du gouvernement) fait preuve d'une tres grande mansuetude ... dont aimeraient bien beneficier les petits casseurs de vitres des banlieues qui eux ont droit a la totale ... trois vitres cassees, recidive, sanction minimum, prison ... (mais pas de pitie pour les pauvres !!)

Les cadeaux et les regimes de faveur accordees aux couches sociales favorisees sont dont une necessite politique pour la droite. Elles lui permettent de consolider, notamment electoralement, son "hegemonie" et donc de garder le pouvoir !

 

Il n'en reste pas moins que distribuer 3 milliards a des categories sociales aisees, surtout en cette periode, c'est profondement ecoeurant !

Mais il vrai que quand les financiers empochent notre argent par centaines de milliards ...

10:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

29 juin 2009

Retraite à 70 ans. (suite)

Lors de son long monologue Versaillais, Nicolas Sarkozy a déclaré (je cite de mémoire) :

"En matière de retraites il n'y a plus aucuns tabous, nous devons tout mettre sur la table"

Bien entendu c'est un mensonge car avec Sarkozy, dans chaque proclamation à destination des salariés il y a toujours une arnaque :)

En l'occurence l'arnaque repose sur le mot "tout" ...

Sarkozy ne propose pas vraiment de "tout" mettre sur la table de discussion !!

Il est d'accord pour qu'on parle de reduire le montant des retraites, pour allonger la duree de cotisation et egalement - plus de tabous - pour supprimer la retraite a 60 ans ... et meme pour augmenter les cotisations des salariés !

Par contre il y a une chose dont Sarkozy interdit absolument toute évocation :

"Augmenter les cotisations sociales du patronat"

 

En effet le deficit des retraites - d'ailleurs tout a fait artificiel - provient de l'ecart entre la relative augmentation des depenses causees par l'augmentation du nombre des retraites (et de leur duree de vie dans une certaine mesure) et la tres grande baisse des ressources de l'assurance vieillesse.

Pour justifier la baisse des ressources de l'assurance vieillesse on evoque toujours quelques causes reelles - mais marginales - comme la baisse de croissance ou l'augmentation du chomage

Alors qu'en realite le deficit de l'assurance vieillesse est cree de toutes pieces depuis 20 ans au moins par les exonerations patronales de charges sociales !!

En 2009 nous en sommes au point ou chaque annee le patronat beneficie d'une exoneration de plus de 20 milliards d'euros de cotisations sociales !!

Je ne suis pas un specialiste du social et sans doute quelques beaux parleurs diplomes viendront vous souler avec des considerations economico metaphysiques sur le deficit in-exo-rable de la secu, de son caractere ine-luct-able et des grandes decisions anti sociales et anti salaries que nous sommes "obliges" de prendre !

Il n'en reste pas moins que quand on examine les chiffres publics - deja passablement maquilles de diverses manieres - il apparait clairement que le "deficit" de la secu provient tout simplement du fait que le patronat - et les capitalistes en general (oui le capitalisme existe :) - ne veulent plus payer pour la protection sociale des salaries. La verite est aussi simple que cela.

Avec des raisonnements en beton du genre : de toutes facons en France accorder la retraite a 60 ans ca revient trop cher au patronat et nous on prefere embaucher des roumains (polonais, chinois, africains ...) qui bossent presque autant et que l'on paie dix fois moins cher ...

Le plus marrant c'est que ceux qui nous envoient tous les jours dans la gueule du "salaries francais trop couteux, vous pouvez crever" on les retrouve dans les partis politiques ou ils discutent doctement de l'Avenir de la France :)

Ils veulent dire de la France Capitaliste ... c'est à dire les moins de 10% de la population (je n'ose pas dire active vu le nombre de rentiers :) qui decident de tout dans ce pays ...

La période 2009-2010 va etre une periode charniere pour les retraites. Tout le monde le sent bien.

Alors du point de vue des salaries il y a un petit nombre d'arguments que l'on doit etudier a fond :

- la decision de liquider les retraites n'est pas une obligation economique mais une decision purement politique du gouvernement, aussi bien PS (Rocard) que UMP (Fillon)

- nos societes sont de plus en plus riches et rien n'empeche de decider que l'on consacrera quelques milliards a ameliorer le systeme des retraites plutot que de dilapider cet argent en subventions et exonerations (et le plus souvent a des gens qui licencient !)

- en continuant a prelever sur les entreprises l'argent des retraites nous ne faisons que repartir entre tous la richesse produite

- si l'on supprime les retraites par repartition, nous aurons les retraites par capitalisation, c'est a dire des retraites aleatoires et qui vont bien engraisser quelques grands groupes capitalistes

- et si l'on a des retraites par capitalisation, contrairement a ce que dit la propagande, ce sont toujours ceux qui travaillent qui paient pour faire vivre ceux qui ne travaillent pas (forcement ! reflechissez d'ou peut sortir l'argent !)

- mais on aura effectue un gigantesque transfert de fonds (un holdup pour tout dire !) en detournant l'argent destine aux vieux pour le transferer dans le systeme financier ultraliberal dont on sait ce qu'il faut penser ...

 

Concretement quand les grands penseurs du gouvernement, des partis de "goche" et des syndicats vont nous expliquer qu'il faut absolument renoncer a la retraite a 60 ans, voire a la retraite tout court la seule solution raisonnable est la greve generale pour imposer un prelevement sur les profits capitalistes !

En fait le probleme des retraites est typiquement un probleme de lutte de classes :

L'argent est la, la richesse produite s'accroit sans cesse, on n'a pas de probleme de financement si on preleve une petite partie des benefices ...

Mais la question est de savoir quelle classe sociale en profitera :

- soit les capitalistes qui sont prets a tout pour augmenter leurs profits (et ne pas les diminuer en financant la sante des salaries ... devenus jetables !)

- soit les salaries qui recupereront sous forme de retraites une partie des richesses produites par leur travail

 

PS

Mais evidemment il faut se reveiller et se rappeler que les classes sociales existent ... ce dont les capitalistes sont bien convaincus quand ils parlent entre eux ou prennent des decisions contre les travailleurs ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

13 juin 2009

Assurance maladie. Second round.

La relative victoire de l'UMP aux Europeennes (11% des electeurs) est en train de booster le programme d'actions anti sociales du gouvernement Sarkozy.

Le 22 juin seront annoncés de nouvelles reformes contre les salaries et notamment une attaque massive et frontale contre les retraites. Devant les deputes et senateurs Sarkozy va proposer ses solutions pour imposer la retraite a 70 ans (euh 70 ans c'est moi qui invente le chiffre, car dans l'esprit des ultracapitalistes il n'est pas question de fixer un plafond :)   cf Le Monde

Dans l'immediat c'est Woerth qui s'y colle en ce qui concerne la liquidation de l'assurance maladie.  Les Echos.

Ce brave homme envisage de privatiser les controles des assures sociaux en arret maladie. Ou plus exactement d'en confier la gestion aux entreprises qui devront envoyer leur medecin verifier si le salarie ne peut pas reprendre le travail ... on devine sans peine que 50% des arrets de travails injustifies

Rappelons que la legislation Sarkozy permet de sanctionner financierement un assure dont l'arret de travail parait injustifie ... quoi !? seulement 40° de fievre et vous osez vous pretendre grippe ?!   et hop une amende !!

Je ne vous raconte pas les scenes kafkaiennes qui vont devenir le lot quotidien des salaries qui sont reellement, physiquement, malades mais que leur employeur a dans le nez et qui cherche a les destabiliser !

Sans parler des maladies psychiques (depression, epuisement, ...) provoquees par les conditions de travail inhumaines dans certains secteurs (call centers par exemple) ... et qui d'office seront traitees comme des maladies de faineants  ...

On ne peut pas evidemment nier que dans toutes societe il existe un pourcentage incompressible de tire au flancs qui employent tous les moyens pour frauder, y compris la grosse delinquance ...

Mais le pourcentage de 10% de fraudeurs avance par Woerth pour justifier la remise en cause des arrets maladies est tout simplement invraissemblable. En realite les medecins prescripteurs sont etroitement controles par la Secu et il devient de plus en plus difficile de se faire arreter meme quand on est vraiment malade

Et d'autre part ce pourcentage de 10% est obtenu - et c'est tres important de le souligner - par des controleurs de la secu qui sont a la fois juge et partie. On leur demande de "trouver" 10% de fraudeurs et ils les trouvent, les inventent au besoin. C'est un jugement unilateral, non contradictoire et le malade qui aura ete juge "faineant arret maladie" n'a aucun recours ...  (le TSS pour les salaries fortunes et patients ?)

Bref on avec la Secu on cumule le harcelement administratif a la Kafka et l'arbitraire total ...

On voudrait faciliter la privatisation de l'assurance maladie qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

 

L'assurance maladie est une conquete du 20eme siecle, c'est aussi egalement une necessite pour nos societes modernes qui doivent maintenir en bonne sante les travailleurs (meme du point de vue capitaliste c'est mieux d'avoir une Secu plutot que les conditions de travail asiatiques et des salaries jetables apres usage)

Aussi quelque soit l'etiquette PS PCF FdG NPA l'heure n'est plus aux savants calculs electoraux qui n'aboutissent jamais a rien, mais a l'union de tous pour preparer la greve generale afin d'imposer le maintien de la Secu avec des objectifs clairs et precis. Exemples :

- suppression de toutes les exonerations sociales patronales (qui n'empechent meme pas les licenciements)

- taxation des grosses compagnies pharmaceutiques et medicales (qui s'engraissent sur notre dos)

- suppression des deremboursements et autres tickets moderateurs

- rationalisation ET extension du systeme de soins

 

La Secu est a nous et la seule facon de la garder c'est de se reunir, d'elaborer (laborieusement j'imagine:) un programme clair et precis et ensuite de l'imposer par la greve generale illimitee !

 

 

PS

Et par ailleurs il ne faut compter que sur nous : le syndicaliste soit disant le plus virulent vient de declarer :

Généraliser la grève affaiblirait l'action des salariés

(sic)  Et Non non, je n'ai rien bu !  cf Le Monde.

 

 

10:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

08 juin 2009

Europeennes.

Hier soir c'etait soiree de triomphe dans les cercles UMP !!

Pensez donc, que des bonnes nouvelles :

- après deux ans de politique ultraliberale et antisociale, voila que le "peuple" vote "massivement" pour l'UMP

- accessoirement "l'ennem"i PS est défait, ce qui est de bon augure pour 2012

- la bourgeoisie ultraliberale controle les lois europeennes (bientot les 60H, la privatisation de la santé, de l'éducation ...)

 

En fait quand on regarde les chiffres on doit en rapprocher deux : cf.  resultats officiels

- 40% des electeurs ont votes

- l'UMP a environ 30% des voix

Il suffit ensuite de prendre une calculette pour voir que 40% x 30% = 12 %

Ou si vous preferez l'UMP vient de gagner les elections avec seulement 12% des electeurs !!!

 

Notez qu'il ne faut pas etre mauvais joueur, une victoire est un victoire. Mais l'honnetete c'est aussi de reconnaitre que la France d'aujourdhui est dirigee en fonction d'une minorite (qu'on devine issue du 92 plutot que du 93 :) d'environ 10 à 15 % des electeurs Francais.

Avouez que cet aspect des choses donne a reflechir.

Evidemment c'est aussi le choix des electeurs de ne pas aller voter, de mon point de vue une gravissime erreur politique mais qui s'explique aisement : absence de debat serieux, monopolisation des medias, politique spectacle, coups mediatiques emotionnels, ... et surtout le sentiment que PS ou UMP c'est kif kif (ce qui est vrai d'ailleurs !!)

La dynamique de cette election apparait clairement avec un peu de recul :

- mobilisation massive de la minorite friquee qui soutient Sarkozy, les recentes provocations de l'UMP du genre "travail le dimanche" ou "faire travailler les malades" ou encore 4 Milliards pour les hoteliers ont ete autant de clins d'oeil de l'UMP a destination de son maigre electorat, pour le motiver a fond

- parallelement le PS a fait un cheminent inverse, apres avoir montre en 2007 que son programme politique ne differait guere de celui de Sarkozy, il a ete accable quand on a su que les deputes PS votait a 97% comme ceux de l'UMP, et finalement il s'est completement coule avec ses querelles internes, ses electeurs sont demotives et vont voir ailleurs

- finalement les electeurs de gauche se sont tournes majoritairement vers des partis outsiders, ecologiste c'est une valeur sure meme si elle ne mene nulle part .... quelques uns vers Bayrou vieux cheval de retour ...

 

Et quand a l'extreme gauche, le NPA obtient laborieusement ses 5% de voix mais ...

- la concurrence du PdG qui reprend le meme programme (sur le papier) c'est deja quelques % en moins

- idem pour la liste ecologique, surtout quand on pense que l'ecologie est un axe majeur de campagne du NPA !

 

Cela dit ces elections vont amplifier la crise politique et economique que l'on connait.

L'Europe liberale detruit tous nos acquis sociaux et genere des troubles sociaux de plus en plus grave

Avant d'en revenir au 19eme siecle, la raison devrait bien finir par l'emporter, non ?

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

07 juin 2009

Liberté d'expression sur Internet.

L'affaire Morano est tres revelatrice de l'attitude des politiciens envers l'internet.

Une internaute qui avait gravement critiqué la ministre en ecrivant "Hou la Menteuse !" dans un commentaire de Dailymotion se retrouve convoquee par la police a la suite d'une plainte deposee par la ministre !

L'affaire.

En effet la ministre ayant depose plainte, la police a saisi les adresses IP des internautes qui avaient critique la ministre, les a identifie puis convoque au commissariat pour repondre du delit d'injures !

Il y a plusieurs lecons a en tirer.

1 - On commence mieux a comprendre les grandes campagnes de propagande pour distiller la peur de l'internet !

Pratiquement chaque jour on nous raconte une belle histoire de pirates pedophiles terroristes qui nous menaceraient gravement sur l'internet et mettraient en danger la civilisation

Par la faute de l'internet bien sur !

En fait ce qui tracasse vraiment les politiciens c'est la naissance d'un outil qui permet aux gens de communiquer entre eux sans etre controles, d'echanger des informations ou de reveler des "secrets" derangeants pour les politiciens, voire meme de constituer des courants de pensee ou d'action qui peuvent menacer leur pouvoir ...

 

2 - Il apparait clairement que loin d'etre le paradis des criminels, l'internet est avant tout une zone de controle policier automatisee !

Pour le dire franchement je ne crois pas que les pedophiles et terroristes choisissent prioritairement l'internet pour commettre leurs mefaits.

Dans une declaration recente un responsable d'Al Qaida mettait en garde ses adherents contre l'utilisation de l'internet et il ajoutait : "mefiez vous, les sites islamistes sont surveilles ou meme sont crees de toutes pieces par la police !

Il en va de meme pour les autres criminels qui utilisent l'internet pour commettre leur crime comme ils se servent du courrier postal ou du telephone ou des transports publics ... sans plus

Le cas des pirates est typique. Ceux qui echappent a la police sont en general ceux qui travaillent pour un gouvernement ! Les autres sont identifies et surveilles ... et arretes s'ils derangent

 

3 - L'internet c'est la surveillance totale !

Des le moment ou l'on se connecte a internet tout ce que l'on fait est enregistre : le courrier ecrit ou recu, les sites internet consultes, etc..

Et ces donnees sont conservees pendant un an !!   (resultat de la loi Securite de Sarkozy !)

Ce qui signifie - par exemple - que la police secrete peut tout savoir de vous, absolument tout, simplement en consultant un ordinateur (apres extraction et traitement des donnees enregistrees bien evidemment)

Ou encore qu'une personne ayant les moyens de se payer des avocats peut vous faire condamner pour avoir tenu des propos de comptoir de cafe - dans un blog par exemple - comme vient de faire la ministre Morano en portant plainte !

 

4 - A mon avis il y a une action concertee, au niveau europeen et mondial aussi, pour mettre en place des organismes de surveillance et des lois de repression afin de transformer l'internet.

Exit l'internet de libre communication entre les gens et de libre expression d'opinions politiques ou autres.

Bienvenue dans le monde de l'internet exclusivement marchand, sorte de gigantesque galerie commerciale ou l'on aura seulement le droit d'acheter ... et de se taire !

C'est un peu le sens de la loi Hadopi, obliger les utilisateurs a payer !!

Et pour les courants politiques genants et le opposants au capitalisme ce sera la repression, coordonnee au niveau europeen et bientot mondial (cf le mandat d'arret europeen et les "echanges" avec les autres polices du monde, de pays democratiques ou non)

L'exemple "chinois" est en train de devenir la norme. (le mot Tian Anmen dans un blog = 10 ans de prison !)

 

C'est sur que l'internet capitaliste est tres different du grand espace democratique reve par les fondateurs de l'internet dans les annees 70 !!

C'est un sujet complique puisqu'on pourrait imaginer que les lois sur la presse, en France elles datent de 1881 et donnent toute satisaction, devraient etre applicable au net ...

Mais la difference c'est qu'aujourdhui la surveillance est totale, y compris en placant un virus sur votre ordinateur (derniere loi Lopsi !), et que le controle de la population est automatise !!

 

Un danger qui n'avait pas echappe au redacteurs des lois libertes et informatiques de 1978.

Mais le capitalisme du 21eme siecle met partout en place des Etats policiers depuis septembre 2001.

En France les lois de 78 et les pouvoirs de la CNIL sont sans cesse retrecies depuis 2002 2004.

Desormais nous sommes dans le monde de Big Brother.

 

 

PS.

Et sans vouloir faire peur - comme les politiciens qui en vivent - je signale la sortie des nouvelles puces issues des nanotechnologies. Maintenant on peut vous mettre sous la peau une "etiquette" electronique tellement petite qu'on ne la voit qu'au microscope ... et que probablement vous ne sentirez meme pas qu'on vous l'a injecte ...

On s'en sert actuellement pour marquer le betail ... mais l'extension aux humains ne va pas tarder !

PPS

Et un petit bonjour en passant a l'ordinateur qui vient d'enregistrer mon texte, avec mon adresse IP et le lien avec mon nom et adresse :)

08:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)