Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12 septembre 2009

Assassinat patronal !

Le discours du neoliberalisme, sous des formes tres intellectuelles, se ramene toujours à "travailler plus !" (pour les salaries uniquement !)

Nostalgie des bons vieux preceptes du 19eme siecle quand l'ouvrier etait considere comme une sorte de machine a faire travailler toujours plus, a "exploiter toujours plus"

Au fil des annees et des luttes sociales ponctuees de meurtres de salaries (d'ou la couleur rouge sang des drapeaux socialistes) les mouvements sociaux sont arrives a mettre quelques maigres regles de conduite : limitation de la journee de travail a peu pres a 8H par jour, limitation du travail le dimanche, conges payes, ...

Plus d'un siecle plus tard les neoliberaux remettent tout en cause.

Le discours de Sarkozy et des neoliberaux nous ressort sans cesse les vieilles lunes du 19eme siecle (au nom de la modernite d'ailleurs, ce qui est croustillant :)

- travailler plus d'heures par jour   (pour gagner plus bien sur, ben tiens !)

- travailler le dimanche  (sans forcement gagner plus !)

- travailler apres 60 ans, voire 65 ans, peut etre meme 70 ?

 

Mais le second volet de l'exploitation des salaries ce n'est pas seulement d'augmenter la duree du travail, mais c'est aussi d'augmenter l'intensite du travail !

Des armees de theoriciens de l'organisation du travail (lointains descendants de Taylor et du Fordisme), aides par des bataillons de psychologues, sociologues etc ont mis au point des procedures tres sophistiquees pour faire "rendre" toujours plus de travail aux salaries pendant leurs heures de presence au boulot.

Les tres grandes entreprises de services comme les operateurs telecom ou les centres d'appel - ou meme les pseudo administrations comme la Secu ou l'ANPE ont developpe un nouveau concept : "stresser le salarie pour le rendre plus productif"

Pour bien comprendre le principe, il faut se rendre compte que le patron, quand il paie 8H de travail, veut en obtenir pour plus !!

Toujours plus !!

L'une des techniques classiques, mais il en existe de plus subtiles, consiste a imposer au salarie une quantite de travail dont on sait qu'elle est impossible a realiser pendant le temps de travail, ce qui a deux consequences :

1 - le salarie est surcharge, il n'a plus une minute de libre et donc on est sur qu'il ne "volera" pas quelques parcelles de temps pour son usage personnel (machine a cafe, jeux internet, WC ...)

2 - la surchage de travail l'oblige a rationaliser sont travail, a ne plus faire que le necessaire, sans fioritures, et meme peut etre a travailler au dela du temps de travail legal (donc offrir du temps de travail gratuit au patron !)

Par contre la consequence accessoire de cette methode c'est qu'elle perturbe gravement la sante mentale des salaries, le stress permanent a des consequences sur leur vie sociale, familiale, voire sur leur etat de sante

Et logiquement les salaries les plus fragiles craquent !

 

C'est exactement ce qui vient de se passer chez l'ex France Telecom ou la transformation d'une administration en societe privee se fait en utilisant de telles methodes de "gestion des ressources humaines"

Depuis un on a constate 23 suicides, quasiment tous en relation avec le stress au travail.

Circonstances aggravantes, il semble que le harcelement des salaries soit une strategie deliberee de l'employeur pour obliger les salaries qui ont garde le statut de fonctionnaire a partir ...

Le "mobbing" c'est le nom des methode de harcelement au travail pour faire partir un salarie ...

Et c'est certainement l'une des explication de la vague de suicides dans certaines entreprises, dans d'autres societes comme chez Renault ou des ingenieurs se suicident on devine plutot la politique patronale du travail "sur contraint" ...

 

Dans tous les cas, les methodes patronales tuent !!

 

Le slogan  "capitalisme assassin !" me parait tout a fait justifie !

 

Et eliminer ses complices UMP PS Modem ... semble maintenant etre une condition de simple survie pour nombre de salaries !

 

 

 

09:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.