Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 avril 2010

A droite toute !!

Depuis la déconfiture des élections régionales, Sarkozy a jeté bas les masques.

Ce n'était pas un brave type un peu humaniste, mais bien un enragé néolibéral aux service des capitalistes. Un conservateur "décomplexé" comme disent les magazines. Avec une mission claire : défaire tout le systeme des acquis sociaux des travailleurs.

Désormais c'est une politique de droite affirmée, antisociale et conservatrice dans tous les domaines.

Et d'abord se servir, et servir les copains !

 

Et pour commencer on va servir la soupe aux meilleurs : banquiers, assureurs, capitalistes de tous poils ...

Avec la liquidation des retraites, à peine dissimulée par un simulacre de conciliation, c'est un gros gateau de plusieurs centaines de milliards d'euros qui va tomber tout cuit dans les poches des plus riches capitalistes !

Car enfin, il ne faudra que quelques années aux salariés pour comprendre que devant travailler jusqu'a 65 ans pour ne pas avoir les 45 annuites necessaires c'est finalement ne rien toucher comme retraite

La retraite par repartition etant liquidee, les salaries n'auront pas d'autres choix que de cotiser a des fonds de pension

D'ou le pactole de centaines de milliards que vont empocher les banques et assurances ...

 

Sans d'ailleurs que les salaries obtiennent la moindre garantie d'avoir une retraite ...

Car des entreprises privées ca peut faire faillite, détourner de l'argent, perdre en Bourse, ... comme le savent bien les travailleurs anglais ou américains qui ont tout perdu lors des faillites ... ou de la crise financière !

 

Ensuite on continue sur le plan politique en éliminant l'écologie, meme la triste mascarade du Grenelle est liquidée.

C'était prévisible depuis Copenhague, désormais c'est officiel : "L'écologie ca commence a bien faire"

Les chasseurs vont pouvoir mitrailler sans entraves, les pollueurs continuer a polluer en toute impunité etc.

Exit le vert.

 

Enfin, et c'est plus préoccupant, le gouvernement va tenter de rattraper l'électorat d'extreme droite.

De superbes arrestations de "terribles délinquants" qui ont consommés 1 gramme de cannabis vont envahir nos écrans de télé

Les étrangers vont être expulsés à vitesse super sonique

Caméras omniprésentes, garde a vue arbitraires, justice aux ordres, vont devenir notre sinistre quotidien

Bienvenue dans l'ordre néolibéral !

 

Et pendant ce temps les salariés se rendent compte que plus rien ne peut être obtenus, sauf par la violence.

Ce qui fait que la moindre fermeture d'usine se traduit maintenant ... par une prise d'otage !

 

Ce qui a mon avis est un simple bricolage. Agir seul dans son coin n'est plus d'actualite.

Un mouvement d'ensemble est la seule solution.

 

Et c'est pas gagné. Des syndicats pourris commencent à saboter toute tentative de mobilisation de masse. On fera des "temps forts" bien limités, bien encadrés ... et bien inefficaces !  Rien d'autre. Sarkozy pourra distribuer prébendes et Légion d'honnneur, ils les auront bien méritées

Coté de la "goche" c'est pas mieux. Le PS commence à laisser suinter que finalement, les retraites c'est à "réformer" et pourquoi pas à 65 ans ... pour commencer. On peut imaginer l'appui qu'apportera la "goche" aux salaries qui se mobiliseront contre la liquidation des retraites ... quelques paroles de compassion assorties de quelques promesses

 

Quant a faire payer les riches, ou plus exactement à partager les richesses produites, pas question.

C'est pourtant une question essentielle.

 

Les chiffres donnent le vertige. Tel capitaliste encaisse plus de 10.000 fois le smic ... le gouvernement "trouve" 300 milliards pour les banquiers apres avoir versé 3 milliards aux restaurateurs nécessiteux et bien plus aux contribuables les plus riches (bouclier fiscal, exonerations, remboursements ...)

 

Il suffirait de seulement annuler les exonérations de cotisations sociales pour mettre la sécurité sociale en bénéfice !!

 

En attendant on pourra se dégourdir les jambes le 1er mai.

Mais en l'absence d'un parti révolutionnaire pour organiser la résistance des salariés, plus personne ne croit qu'on peut arreter Sarkozy et ses commanditaires ...

 

 

01:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.