Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 mai 2010

La retraite a 65 ans.

Depuis quelques mois nous assistons a une manoeuvre politique d'une grande finesse en vue de liquider la retraite par repartition.

Apres le lamentable echec de l'UMP aux elections et le rejet massif du neoliberalisme de Sarkozy (66% de rejet dans la population !) le gouvernement tente de faire passer ses projets anti sociaux en douceur. Il dispose de plusieurs atouts.

D'abord les benefices d'une campagne d'intox qui dure depuis 20 ans visant a persuader les salaries que leurs acquis sociaux sont une "charge" insupportable pour la societe (comprendre la societe des riches et des nantis !)

Ensuite il y a un consensus quasi general entre les partis politiques de gauche et de droite et les syndicats. Tout ce beau monde rivalise d'astuces pour faire passer les idees anti sociales.

Le cas du PS est un exemple parfait.

On se rappelle tous la petite phrase de Aubry sur l'allongement de la date de depart en retraite apres 60 ans. Juste avant que l'interessee ne realise qu'elle pouvait battre Sarkozy en 2012 en lui faisant porter le chapeau. D'ou un nouveau "programme" socialiste affirmant avec force que la retraite a 60 ans est un droit acquis.

On notera que le programme socialiste ne dit pas ce qu'il fera lorsque Sarkozy allongera la retraite a 61 puis 63 puis 65 ans. Mais nulle part il n'est promis qu'un futur gouvernement socialiste reviendra sur cette mesure. Le programme socialiste est donc purement incantatoire !

Et pour achever de semer la confusion, le chef du FMI qui envisage de prendre la tete du PS en 2012 n'oublie pas de preciser que lui aussi approuve tout a fait l'allongement de l'age de depart en retraite.

Il en va a peu pres de meme pour les autres partis de centre ou de "goche". On critique, on propose des alternatives bidons et puis on laisse bosser Sarkozy ... qui fait le sale boulot a leur place !

Du cote des syndicats c'est absolument le meme zele pour faire admettre insidieusement les idees neoliberales. On se souvient tous de la CFDT approuvant en 2003 la reforme Fillon. A tel point que nombre de syndiques ont ete obliges de quitter le syndicat pour pouvoir encore se regarder sans honte dans une glace.

En 2010 meme situation. Visiblement le gouvernement et les syndicats marchent la main dans la main pour faire passer la reforme antisociale et eviter tout mouvement populaire.

L'exemple du 1er mai est frappant. Les syndicats ont deliberement sabote la mobilisation. Absence de mobilisation sur le seul theme des retraites et eparpillement des revendications. Absence de mobilisation des salaries dans les entreprises. Multiplication des petits rassemblements pour eviter les grosses manifs. (en Provence pas moins de 7 mini manifs pour eviter une grosse manif a Marseille)

Enfin, par precaution, plusieurs syndicats ont affiche ostensiblement leur desunion. FO par exemple n'hesite pas a manifester distinctement pour diviser les salaries et eviter la formation d'un mouvement unitaire.

Certes on comprend que la remise en cause d'un acquis social aussi symbolique que la retraite a 60 ans necessite des manoeuvres fines, une intoxication massive et un luxe de precautions avec l'aide des "partenaires sociaux".

En attendant le calendrier de l'attaque contre la retraite continue a se derouler.

- publication regulieres de rapports "officiels" et catastrophiques

- simulacre de concertation gouvernement syndicat patronat

- petites "fuites" judicieusement organisees

 

A ce sujet les "fuites" sont tellement nombreuses que l'on connait deja la plus grosse partie du projet de "reforme" des retraites :

- depart a la retraite apres 60 ans des le 1er janvier 2011 (sans doute calendrier 61 63 65 ans etale)

- augmentation des cotisations sociales des salaries (les fonctionnaires passant de 8 a 11% par exemple)

- et pour amuser la galerie une taxe sur les "riches" qui rapportera 600 ME, soit moins que le bouclier fiscal (!)


Le tout voté discretement en juillet aout et terminé en septembre octobre .... ensuite toute protestation se heurtera à la "loi republicaine" (facon republique bananiere a mon avis :)

 

Le plus etonnant dans tous cela c'est que ce que l'on voit ne correspond pas du tout a la realite.

- d'une part il n'y a pas de "probleme" des retraites puisque l'augmentation demographique correspond a un cout d'environ 3% du PIB a l'horizon 2020, ce qui signifie une hausse des prelevements sociaux de 0.1% du PIB chaque annee, quasiment negligeable. (rien que le cadeau electoral de TVA accorde aux restaurateurs coute plus de 3 milliards par an !)

- d'autre part les veritables instigateurs de la reforme, banques et assurances qui vont toucher des centaines de milliards en retraites privees, sont totalement invisibles, alors que le veritable probleme c'est eux et les "marches" financiers qui lorgnent sur cette manne !

 

Decidement je me demande comment une mascarade aussi grossiere peut fonctionner !?

Une bonne facon de demonter tout cela serait surement de renouveler 1936 ou 1968 ...

Aucune voix "autorisee" n'en parle ... tous complices !?

 

PS

Je tourne parano avec l'age, mais il faut reconnaitre que notre epoque est celle du virtuel, du faux et de la manipulation collective :)

11:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.