Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 juin 2010

Sauver les retraites !!

Après la sortie du projet de "réforme" néolibérale des retraites, la réponse de la rue ne s'est pas faite attendre.

Mais il faudra frapper plus fort dès le mois de septembre et s'y préparer tout de suite !!


1 - Piqure de rappel

Notre système de retraite par répartition n'est aucunement menacé par quelque "explosion démographique" ou autre catastrophe financière et non moins imaginaire.

Le "problème" des retraites provient de la conjonction de deux phénomènes :

- une augmentation naturelle - et relativement limitée - du nombre des personnes agées

- des coupes sombres - et pas naturelles du tout - effectuées dans les ressources du système de retraite

On rappellera par exemple les 20 milliards (lire vingt milliards) d'exonération de cotisations patronales chaque année !!

Sans parler des magouilles budgétaires qui ponctionnent les caisses de retraites, et dont la dernière consiste à détourner les sommes mises de ce coté par l'Etat depuis des années pour financer les augmentations des dépenses sociales ...

La seule vraie menace qui pèse sur notre système de retraite c'est celle des organismes patronaux et financiers :

- les premiers ne veulent plus cotiser pour payer la retraite des vieux travailleurs

- les seconds lorgnent sur la fin de la retraite par répartition pour lancer des fonds de pension en France

Les fonds de pension sont de véritables arnaques financières. En ce moment certains salariés anglais voient leurs futures retraites diminuées de 20% : l'argent avait été placé chez BP dont le cours a chuté de 20% ... et aux USA certains n'ont plus de retraites dès que leur "boite" fait faillite ...

La retraite par répartition est un système fiable et garanti par l'augmentation de la productivité du travail, les retraites par capitalisation versent des sommes aléatoires et sans aucune garantie (garantie sérieuse je veux dire :)

 

2 - il faut défendre la retraite par répartition

Non seulement il faut défendre le principe de la répartition (toute entreprise cotise pour les vieux salariés ... dont elle a exploité le travail !) mais encore il faut proposer des solutions concrètes :

- suppression de toutes les exonérations patronales (petites ou grosses) sans aucune exception

- suppression de toutes les grosses exonérations fiscales (bateaux aux Antilles et autres achats d'hotels, d'appartements locatifs ... etc)

- mise à contributions des bénéfices versés aux capitalistes (les "dividendes")

- et pourquoi pas la taxation des bénéfices exorbitants des banques (après tout en cas de perte on paie pour eux !)

Voila quelques pistes évidentes, il y en a sans doute d'autres. Et si quelques entreprises menacent de partir ... laissons les aller s'enrichir en Chine ou les salariés à 100 euros par mois commencent à se révolter aussi ...

Tot ou tard il faudra aussi harmoniser les pratiques sociales en Europe, puisque tous les pays europeens ont les memes problemes avec le neolibéralisme devenu complètement fou !

 

3 - il faut organiser la riposte méthodiquement

Jusqu'ici la "riposte" officielle des syndicats consiste a organiser des petites journees de grevettes pour amuser la galerie, tout en s'arrangeant pour qu'il y ait le moins de monde possible (éparpillement des revendications, division syndicale etc)

Les manifestations massives d'aujourdhui ont déjoué ces combines mesquines.

La majorité des salarié veut une vraie retraite garantie et financée par un prelevement sur la richesse produite (elle est de plus en plus grosse cette richesse ... le progres scientifique et technique fait des miracles !)

Mais il faudrait être crétins pour s'imaginer qu'on va faire reculer Sarkozy et ses sponsors néolibéraux en organisant une journée de protestation tous les deux mois (!?)

Dans ce pays rien ne se fait sans les travailleurs, c'est donc à nous de paralyser le pays !

Cela dit une grève générale ne se décrète pas, mais elle peut se préparer :

- financièrement en prévoyant des "caisses de grève" et des mesures d'aides pratiques

- politiquement en agrégeant le plus d'organisations sociales possibles

- techniquement en mettant en oeuvre une coordination et des moyens de communication

 

J'ai bien conscience que ce je propose est une rupture complète avec le train train revendicatif habituel, mais à situation exceptionnelle ...

 

En attendant lors de la prochaine grève rituelle de septembre pourquoi ne pas organiser un mouvement de protestation et par exemple défiler contre la "réforme" des retraites en portant un badge +

Ben oui, +  on veut des actions plus fortes et on veut la grève générale pour sauver la retraite (et taxer le capital :)

 

Enfin bref il doit bien exister un moyen de concrétiser le fait qu'on veut tous sauver les acquis sociaux de 36 et de 45 !

Tous ensemble vers la grève générale !!

 

PS

En attendant les communicants de Sarkozy viennent d'inventer un nouveau coup d'éclat ...

Super Sarkozy va sauver le Football francais ... (si si !)

Mouais ... ben si il le sauve comme il est en train de "sauver" les retraites ....

Il y a des fois ou je me demande si les dizaines de "publicistes" qui bossent très cher pour Sarko méritent leurs salaires :)

17:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.