Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 juillet 2010

Les pitreries de Sarkozy énervent les salariés !

Les sondages montrent - enfin ! - que les Francais sont de moins en moins convaincus par les sornettes de Sarkozy.

Il faut dire que le spectacle de lundi etait lamentable.

Sarkozy a commence par nous prendre tous pour des c... en expliquant que les fonctionnaires de Bercy, payés par le gouvernement, avaient rédigé une enquete "independante" pour demontrer que le ministre du gouvernement ... etait un honnete homme !!

Comme si les fonctionnaires aux ordres allaient sortir un rapport demontrant - ce qui serait pourtant la verite - :

1 - que Woerth connaissait parfaitement la situation fiscale de Bettencourt, vu que c'etait son boulot officiel de le savoir

2 - que la collusion voulue entre Mme Woerth et la fortune Bettencourt etait plus que suspecte

3 - que Woerth, tresorier de l'UMP en 2007, avait bien encaisse l'argent de Bettencourt

4 - que tout ce petit monde vit de magouilles et d'arrangements sur le dos des salaries francais (et je t'accorde une petite licence sur les jeux ou je vends un hippodrome a prix cadeau etc etc )

Mais non, Sarkozy n'a rien vu de tout cela !

Juste un honnete homme qui allait mener un reforme des retraites "juste"

La encore, ces braves gens nous prennent pour des c... et ouvertement en plus !

Il n'y a pas de "probleme" des retraites. L'augmentation de la population agee sera plus que compensee par l'augmentation du PIB. Il suffit d'ajuster tres legerement les cotisations chaque annee (et aussi de les "moraliser" en prelevant plus sur les profits bancaires par exemple)

Il y a seulement un probleme de financement : le patronat ne veut plus payer pour la retraite et la sante des salaries, et depuis des annees les gouvernements de droite et de gauche multiplient les exonerations sociales (et d'ailleurs les cadeaux fiscaux aussi)

Et il n'y a pas de "reforme" des retraites, mais seulement une serie de lois initiee depuis Rocard et Balladur, et qui ont pour objet de saper le systeme des retraites par repartition (donc celles payees partiellement par les entreprises) pour imposer le systeme des fonds de pension.

(Dans un fonds de pension votre retraite depend de ce que vous pouvez payer chaque mois ... et des aleas de la Bourse ... l'arnaque financiere totale !!)

Avec la "reforme" de septembre nous arrivons au bout de ce long travail de sape. Avec la decote plus personne ne touchera de retraites decentes avant 67 ans et seul ceux qui ont une fortune pourront partir avant. (l'esperance de vie tourne en moyenne autour de 80 ans et moins pour un grand nombre de salaries, ce qui fait une dizaine d'annee de retraite au maximum si la reforme passe)

Quand aux invalides c'est presque un sujet de plaisanterie: Sarkozy et ses amis nous proposent 20% d'invalidite constatee ... pour pouvoir partir a 60 ans (mais sans une retraite complete ?!)

Sarko est un plaisantin ... il se moque :)

 

Mais la ou ca devient vraiment obcène, c'est quand Sarkozy se lance dans un couplet sur la défense du bouclier fiscal et sur la défense des très grosses fortunes !

On connait l'argumentation néolibérale, un vieux classique de la droite réactionnaire: il faut que les salaries se privent de tout pour aider les grandes fortunes.

Pourquoi ? Parce que plus les riches sont riches et plus il donnent des miettes aux pauvres !!

Ce cynisme imbecile pouvait passer quand la majorite des travailleurs s'en sortaient financierement.

Ce n'est plus le cas aujourdhui.

La plupart des Francais ont bien compris que plus les riches sont riches - notamment grace a des lois iniques comme le bouclier fiscal - et plus les salaries pauvres deviennent pauvres

Le lien de causalite est evident. La crise l'a bien mis en evidence en montrant que la bourgeoisie - dont Sarkozy et Woerth sont les representants de choc - rechigne a sortir 10 milliards pour renflouer la securite sociale mais qu'elle mobilise immediatement plus de 300 milliards quand les speculateurs boursiers sont dans la difficulte.

Ce que les salaries commencent a comprendre c'est que leurs interets sont diametralement opposes a ceux des "riches" et des "entrepreneurs" (on dit plus patrons ca fait ringard :)

Autrefois on disait "lutte des classes", mais ca se fait plus c'est "archaique"

C'est pourtant ce qui se passe.

Au niveau de la planete entiere, les plus riches s'organisent pour mettre en coupe reglee les salaries du monde entier.

 

En attendant en France, le plus important c'est de bloquer la "reforme" des retraites et pour cela pas de negociations possibles.

La seule solution c'est la greve generale pour paralyser le pays.

 

Ce n'est evidemment pas ce que vont nous proposer le gouvernement et les dirigeants des syndicats ...

Mais qui croit encore ce que raconte cette bande de pourris ?

 

L'heure est la mobilisation (enfin apres les vacances surtout :)

 

 

 

09:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.