Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13 octobre 2010

Retraites : Comment Gagner ?

La manifestation de mardi 12 a clairement montré que l'immense majorité des salariés refuse la "réforme" (lire liquidation) de la retraite par répartition. Bosser jusqu'à 67 ans (pour le moment ?) est franchement inacceptable, c'est même revenir avant 1981 ou la retraite n'était qu'à 65 ans ...

Au point ou nous en sommes il n'y a plus aucune possibilité de négociation, le gouvernement refuse de reculer et de suspendre le projet de loi.

Ou plus précisement, le gouvernement ne retirera le projet qu'en cas de clash majeur, c'est à dire de grève générale !

Quand on énonce la situation de cette facon tout parait simple et tout le monde se dit : Ben voyons, mettons nous tous en grève pendant quelques temps et le problème sera réglé...

Mais c'est un peu plus compliqué que cela, vu qu'une grande partie des salariés accepte de déléguer le controle de la lutte aux instances syndicales institutionnelles ...

Et la tout se complique. Car pour bien comprendre la situation il faut avoir à l'esprit que le problème des retraites consiste à faire retirer du Parlement un texte de loi inique (et dont d'ailleurs Sarkozy avait juré qu'il ne le proposerait jamais !!)

Or demander cela c'est poser un problème politique.

Seulement les syndicats sont uniquement ... une organisation syndicale (et de plus dont les dirigeants sont fortement acoquinés avec les politiciens en vue !)

C'est cette contradiction qui explique toute la difficulté des salariés pour "résoudre" le problème des retraites.

 

1 - la seule solution raisonnable c'est de préparer et d'organiser une grève générale

- en organisant une "votation citoyenne" nationale sur des questions simples : Voulez vous le retrait du projet de loi ? Etes vous d'accord pour participer a une grève reconductible ?

- en organisant les choses méthodiquement avec une vaste campagne de contre propagande pour contrer la gigantesque campagne d'intox du gouvernement et de certains médias

- en coordonnant la grève générale de manière à ce que les secteurs de pointe (grandes entreprises ou administration) puissent dynamiser le mouvement dans les PME par exemple

Bref travailler concrètement à batir une grève générale. Etant précisé qu'il n'y a pas de souci à avoir pour la suite du mouvement, dès que 5 ou 6 millions de salariés seront en train de commencer à bloquer le pays, d'une part ils seront suivis par les 5 ou 6 millions qui hésitaient encore (les sondages indiquent le rejet du projet Sarkozy à 70% de la population ... donc il n'y aura guère plus de 30% de non grévistes)

Et d'autre part, en quelques jours de grève générale, le projet inique de Sarkozy sera retiré ou suspendu ... enfin bref supprimé de fait ...

 

2 - mais les syndicats ne veulent pas d'une action politique.

La seule ligne de conduite des syndicats c'est de ne pas engager la lutte acharnée contre le gouvernement.

Et en fin manoeuvrier, Sarkozy a lancé en septembre la rénégociation des aides du gouverment aux syndicats (par exemple le paiement des permanents syndicaux dans l'administration :) et donc autant dire que le syndicat qui ne serait pas "gentil" avec Sarkozy subirait de graves représailles !!

Pour ne pas perdre la face les syndicats ont adopté une stratégie "réformiste". Sauf (peut etre, ca depend des jours) FO, les syndicats ne demandent pas le retrait du projet !! (incroyable mais vrai :)

Toute leur stratégie consiste donc à faire des petites journées de grève bien isolées et à demander des "négociations" pour obtenir des "améliorations".

La méthode ne serait pas idiote pour régler un problème peu important, mais s'agissant d'un sujet aussi grave que les retraites ca doit drolement faire rigoler Sarkozy et sa fine équipe néolibérale.

Leur politique néolibérale se propose ouvertement de liquider notre système social et voila que les representants des salariés ne voient rien d'autres à faire que de suggérer quelques "aménagements" marginaux :)   (trop cons ces salariés, doit se dire Sarkozy :)

 

3 - comment sortir de cette impasse ?

Depuis des mois nous faisons des mobilisations réduites à une journée. Les premières étaient intéressantes car elles ont permis de mesurer l'impopularité de la réforme des retraites.

Mais à partir de la troisième, quatrième, ... journées d'action, temps fort ou grévette, on tombe dans la routine.

Et c'est d'une inefficacité totale. Plus grave même, ce genre de procédé contribut à démoraliser et démobiliser les salariés qui constatent qu'à chaque nouvelle grève presse bouton c'est un échec de plus ...

De la à ce que la succession des échecs finisse par briser le mouvement des salariés, c'est un fait bien connu.

Heureusement on n'en est pas encore la. La mobilisation des salariés est intacte.

Et on a encore une chance de gagner mais c'est une course contre la montre, puisque la semaine prochaine le texte de loi sera voté et probablement promulgué immédiatement avec ses décrets d'application.

On a encore deux atouts. Va t-on les utiliser ? Qui sait ?

- En premier c'est bien la question de la généralisation de la grève qui est à l'ordre du jour avec un seul mot d'ordre : Arret du travail jusqu'au retrait du projet de loi. (de toute facon Sarko exclut toute "négociation") Mais il y a tout un processus à mettre en route : votations, contre propagande, coordination des grèves ..

- En second c'est l'intervention de la jeunesse - directement concernée puisque moins de retraités c'est plus de jeunes chomeurs - qui sera déterminante. Pour l'instant les lyceens ont bougés, s'ils sont rejoints massivement pas les étudiants à partir du 15 la partie sera presque gagnée ...

Dans l'immédiat tout va donc se jouer le samedi 16 octobre.

Une plus grosse mobilisation que les précédentes et la participation de la jeunesse feront la différence.

Il ne restera plus ensuite - si j'ose écrire - qu'à exploiter la situation de crise et peut être meme que Sarkozy reculera avant que la situation ne dégénère en grève générale, et sinon c'est bien la question de la généralisation des grève qui se posera très clairement.

 

TOUS DANS LA RUE SAMEDI 16 !!!

RETRAIT DU PROJET INIQUE SUR LES RETRAITES.

SUPPRESSION DES MILLIARDS D'EXONERATIONS DE CHARGES SOCIALES.

 

PS

Cette situation dramatique ne serait pas arrivée si les salariés avaient pris en main leur destin au lieu de le confier à des intermédiaires syndicaux incompétents ...

A l'heure d'internet c'est pourtant pas dur de créer une coordination nationale ou de mettre en place des votes nationaux ...

M'enfin je vais pas réécrire l'Histoire, je vais me contenter de descendre dans la rue ... avec les autres :)

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.