Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 octobre 2010

Vers une coordination nationale !!

Les manifestations du 19 octobre sont au moins aussi fournies que celles du 12, avec des pointes locales comme à Toulouse (160000) ou a Marseille (240000).

Et les sondages témoignent d'un soutien massif : 71% de la population soutient les grévistes du 19 et 65% sont approuvent le mouvement meme après le vote de la loi !

Ce qui prouve que les 3.5 millions de manifestants du 12 et du 19 ne sont que la partie émergée d'un iceberg antilibéral bien plus profond.

Cela dit 3.5 millions c'est encore modeste pour un radical comme moi qui pense qu'à notre époque, en dessous de 5 millions on n'a plus rien ;)

Mais si on ajoute à cela la mobilisation croissante des étudiants et lycéens et la mobilisation musclée de quelques secteurs de pointe dans les transports et l'énergie, on obtient un tableau "clinique" qui devrait faire réflechir le gouvernement.

Néanmoins ce gouvernement ne veut rien savoir. Sarkozy redoute de couler sa carrière politique en reculant sur les retraites, aussi il faut s'attendre à des affrontements très durs.

Déja certains grévistes sont réquisitionnés, c'est à dire que les gendarmes viennent les chercher s'ils refusent de travailler ! (Eh oui le droit de grève bourgeois est très relatif :)

Et concernant la jeunesse le gouvernement adopte une statégie bien rodée : laisser faire les casseurs pour affoler l'opinion publique et matraquer les lycéens pacifiques pour briser leurs vélléités de résistance au néolibéralisme.

On se rappelle que cette statégie massivement utilisée en 2006 contre les résistants au CPE n'avait pas vraiment été concluante. Certes des centaines de lycéens ont été brutalisés ou condamnés en justice ... mais le mouvement de protestation avait gagné !

 

Dans l'immédiat la stratégie de Sarkozy repose sur les points suivants:

- étendre la répression partout ou cela sera possible, contre les lycéens (avec l'aide des casseurs), contre les salariés qui bloquent les dépots de carburants, et bientot contre les routiers

- faire voter rapidement la loi pour créer une situation irréversible (enfin quoique le CPE une fois voté et promulgué avait du etre retiré de toute urgence :)

- bénéficier de l'appui des dirigeants syndicaux qui vont se réunir jeudi et déclarer "la rupture du front syndical" afin de laisser les protestataires démoralisés et sans perspectives (ouais ca marche ... mais pas quand tout le pays est mobilisé :)

- essayer de profiter des vacances scolaires et tenter d'enrayer et de réduire le mouvement lycéen et étudiant (eh oui les facultés sont dans l'action maintenant :)

 

Et inversement du coté des protestataires, le plan d'action est exactement symétrique :

- lutter contre la répression en aidant les secteurs les plus menacés

- continuer le mouvement après le vote de la loi

- remplacer les dirigeants syndicaux véreux par de vrais syndicalistes de combat (les syndicats de base ne sont pas tous pourris heureusement !)

- faire la jonction entre salariés, lycéens et étudiants.

 

Le point critique sera certainement d'assurer la coordination des actions, lorsque les dirigeants syndicaux vont saboter ouvertement l'organisation de la lutte en faisant jouer au maximum la division entre salariés (comme le fait deja FO en refusant systematiquement de manifester dans l'unite avec les autres ...)

Il n'y a pas d'autres solutions que de construire une coordination nationale.

Sur une seule revendication : retrait du projet de loi / annulation de la loi sur les retraites.

 

Et de fait quand on ecoute les manifestants, on est frappe par le peu de slogans politiques. A peine entend on ici ou la quelques "Sarko demission" mais ce n'est pas si frequent.

Visiblement le mouvement est unifie de facto sur une seule revendication : Maintien de la retraite a 60 ans !

Au moins cela facilitera les choses et evitera des debats interminables et du blabla politiciens.

La France entière (enfin celle des salariés) ne demande qu'une chose : pas de report de l'age de la retraite.

Une mobilisation massive, une revendication unique.

Si on sait négocier le virage de la répression sauvage et de la trahison syndicale, on va gagner !!!


GREVE GENERALE JUSQU'AU RETRAIT DE LA LOI SUR LA RETRAITE A 67 ANS !!!

23:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.