Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 octobre 2011

Journée des indignés.

Ce 15 octobre, un peu partout dans le monde, des manifestations d'indignés se produisent.

Bien évidemment aux USA par exemple, quand 50% de la population frole le seuil de pauvreté, on comprend bien une certaine exaspération. Idem en Espagne ou la moitié des jeunes sont chomeurs. A noter qu'en France ce n'est pas le cas et on voit une nette différence de mobilisation.

Le mouvement des indignés fait penser a cette chanson, un peu boy scout, "si tous les gars du monde se donnaient la main etc."

C'est mignon tout plein. Pour autant cela ne dispense pas de réfléchir.

Car tout cela ne fait guère avancer le schemm schamic schmilbblic !!

Le vrai problème ce n'est de faire quelque chose, n'importe quoi, descendre dans la rue en criant "Basta !" mais d'avoir un plan d'action.

Visiblement le mouvement actuel est d'essence anarchiste: refus des partis, tolérance envers la violence, absence de perspectives concrètes .

Il faut plutot revenir aux fondamentaux : il faut réfléchir, tous ensemble ! 

Et monter une organisation, de preference democratique :)

C'est d'autant plus facile que le slogan "Nous sommes les 99%" est deja presque vrai, tellement la richesse mondiale est concentrée entre les mains de 1% de privilégiés.

Une plateforme de choc devrait comprendre au moins des revendications minimales:

- nationalisations des banques

- nationalisations des activités vitales (eau, énergie, transports)

- salaire minimum mondialisé

(...)

Et prévoir dans les moindres détails la mise en oeuvre de ces réformes en s'appuyant sur les "indignés" les plus compétents pour chaque domaine ...

Il faut savoir également qu'une telle plateforme "extrémiste" sera automatiquement rejetée par la majorité de la population.

En fait c'est un pari sur l'avenir (sombre !). Dans les années qui viennent tous les pays avancés feront l'objet d'attaques comme celles qui visent la Grèce.

A défaut de réponse politique précise, construite, appuyée qur un mouvement meme petit, c'est la porte ouverte à la "stratégie du choc".

Le capitalisme provoque la ruine d'un pays, puis exploite le choc social pour imposer sa loi, celle du profit maximum (et la loi de la misère !)

Dans le cas de la Grèce, les indignés manifestent en désordre. Le traumatisme provoqué par les manoeuvres des capitalistes va se terminer par une bonne vieille dictature militaire avec comme mot d'ordre "nous allons restaurer l'ordre et sauver le pays"

 

Pour etre efficace le mouvement des indignés devrait :

- monter une organisation politique

- préparer un programme concret

Mais le veulent ils ?!

Et sont ils prets a l'unite d'action avec les indignes de toutes tendances politiques ??

 

Dans la négative, ce sera un mouvement de desesperados de plus.

Sectaire. Limite violent.

Et inoffensif pour le capitalisme qui en a vu d'autres ...

Triste.

Les commentaires sont fermés.