Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 mars 2016

Cesser la guerre en Irak et en Syrie.

En ce moment nous sommes tous sous le choc des attentats de Bruxelles.

C'est un déversement continu d'émotions ...

Soit.

Mais j'ai peur que l'émotion soit utilisée pour détourner les citoyens des vrais problèmes.

C'est vieux comme le monde.

Dans le cas des attentats, il est évident que nous sommes en guerre.

Même le premier ministre l'avoue.

Nous sommes en guerre en Irak et en Syrie, et sans doute en ce moment nos avions lâchent des tonnes d'explosifs sur des cibles souvent militaires, parfois civiles.

Nul ne peut le savoir. Secret défense !

Mais tous le monde s'en doute quand une organisation humanitaire signale la destruction d'un hôpital.

Cessons de pleurer pendant un instant.

Et deux réflexions frappées au coin du bon sens surgissent naturellement :

 

1 - Pourquoi les morts de Syrie et d'Irak ne sont pas considérés comme des victimes du terrorisme, ou de la "barbarie" comme on dit dans les média.

Est qu'un passant syrien pulvérisé par un avion français est moins digne d'émotion qu'un passant belge déchiqueté par une bombe djihadiste ?

Y a t-il deux poids deux mesures ?

 

2 - Est il vraiment étonnant qu'après avoir bombardé pendant des mois ou des années les arabes d'Irak ou de Syrie, les bombes soient retournées contre nous ?

Et n'est il pas évident que si nous cessions d'intervenir dans une région et dans des pays ou nous n'avons rien à faire, les attentats cesseraient ?

Pourquoi tant de tartuferie ?

 

Malheureusement il est interdit de poser ces questions.

C'est bien dommage.

Sans les guerres impérialistes le monde deviendrait plus vivable !

Les commentaires sont fermés.