Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 octobre 2006

Que vaut la parole d'un Sarkozy ?

Le 6 avril 2004, devantt l'Assemblée Nationale, Nicolas Sarkozy, alors ministre des Finances, s'engageait solennellement à ne jamais privatiser GDF et EDF !!

Une déclaration sans ambiguté :

"Je prends deux engagements. D'abord, le statut des agents d'EDF et de GDF ne sera pas modifié, et vos vociférations n'y changeront rien! (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP) Ensuite, dans la foulée de ce qu'a dit le Premier ministre, je redis qu'EDF et GDF ne seront pas privatisés... "

Le texte du débat peut être consultée sur le site de l'AN ou sur
Nouvel Observateur


Aujourdhui le gouvernement, dont M. Sarkozy est l'un des ministres, et l'UMP dont le même Sarkozy est le président, sont en train de voter la privatisation de GDF !!

Comme on dit souvent : "les promesses n'engagent que les crétins qui y croient !!"

Bref la parole de Sarkozy ne vaut pas tripette.

Cela on le savait deja. Et on pourrait meme dire que la plupart des poltiiciens sont atteints du meme defaut de fabrication :)

Mais les autres politiciens sont plus malins et ils evitent de repeter a longueur de discours, comme le fait Sarkozy : "je dis ce que je ferais et je ferais ce que j'ai dit !!"

Au fond c'est peut etre cela la fameuse "rupture" dont Sarkozy nous rabat les oreilles tous les jours dans les medias ... des le lendemain de son election, il rompt totalement avec toutes ses promesses :))

06 octobre 2006

Sarkozy et la responsabilite de l'Etat !

Dans le discours sarkozien ordinaire il y a toujours un petit couplet demago sur la responsabilite des fonctionnaires. Lors de l'affaire Outreau c'etait l'hallali contre les juges : "le juge doit payer !" comme l'eructait Sarkozy à l'epoque.

Eh bien prenons le au mot.

Lors de la lamentable operation des Mureaux, dont nous savons tous qu'elle a ete ordonnee par le Ministre en personne, demandons que les responsables de ce desastre soient personnellement mis en cause !!

Envoyer 100 policiers defoncer, sans grand discernement, les portes des appartements d'un HLM, pour arreter un suspect (un !!) c'est inacceptable dans une democratie et cela doit faire l'objet de sanctions.

En commencant par le responsable en chef : le ministre, le fameux "responsable mais jamais coupable".

Il est temps que les citoyens demandent aux responsables politiques de "payer" pour leur erreurs, et pas seulement une fois tous les 5 ans, ce qui est trop facile.

Comme tout un chacun lorsqu'il commet un mefait le ministre doit rendre compte et subir les sanctions civiles et penales adequates.

Et indemniser les victimes aussi. Qui accepterait que la police vienne defoncer votre porte et casser du mobilier ? Lors d'une erreur manifeste, comme aux Mureaux, les responsables doivent rembourser les degats.

Simple question de justice.


Et pour finir j'ajoute que Sarkozy s'est fait le chantre d'une "culture du resultat" dans les administrations. (en fait un vague bidouillage des statistiques la veille des elections :)

Eh bien deplacer plus de 100 policiers, sans parler des journalistes et des personnalites, pour arreter un suspect c'est un gaspillage ehonte de l'argent du contribuable dont le ministre devrait rendre compte personnellement.

Du moins dans un regime democratique.


PS. Et j'espere que la CNDS sera saisie de cette affaire et eclairera plus precisement les exactions commises aux Mureaux par les uns et les autres !

04 octobre 2006

Sarko et la provoc !

Apres les incidents aux Mureaux qui a vu quelques jeunes indignes s'en prendre a des policiers qui maltraitaient inutilement un suspect, c'est l'aubaine pour Sarkozy qui cherche a creer un nouveau novembre 2005.

Tous les pros vous le diront, rien de tel qu'un mini mai 68 pour faire voter a droite.

Et donc ce matin grosse provoc mediatico policiere.

6H. Le quartier des Mureaux est quadrille par des centaines de policiers. Genre Santiago en 1973 :)

Pour filmer les arrestations (ou les incidents que l'on allait creer !) la TV est invitee.

Au meme moment des "equipes" specialisees allaient visiter les appartements, en defoncant les portes et en braquant les bebes le flingue sur la tempe !

Parfois c'etait pas la bonne adresse ! Porte defoncee, habitants braques, mobilier casse ... et puis zut c'etait pas le bon appartement, et on repart pour de nouvelle aventures

Si l'on voulait creer de nouveaux "casseurs" c'est vraiment la bonne methode, le flingue sur la tempe a 6 ans, jete a terre, brutalise ...

Tout ce qu'il faut pour qu'un jeune aime sa police !!

Et ca n'a pas rate, le habitants indignes ont failli faire une manif

Et pour finir une interpellation,juste pour dire qu'on ne s'est pas derange pour rien.


Tant pis la provoc a rate. Le quartier ne s'est pas enflamme. La prochaine fois peut etre ...

Desole Nicolas :)


PS.
Tous les evenements decrits se passent dans aux Mureaux, une ville situee dans un grand pays appele la France ...