Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 mars 2008

Scories.

La méthode Sarkozy a encore frappé !!

Une nouvelle loi est en route, incessamment sous peu, pour sanctionner les entreprises qui pratiqueraient la discrimination entre hommes et femmes. (Des sanctions dures contre les patrons ... et alors la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu ... :)

Car Sarkozy a mis en place une équipe qui travaille d'arrache pied pour inventer, au moins chaque semaine, un nouveau "coup" médiatique.

Le schéma est toujours le même. On part d'une idée qu'elle est bonne. Généralement une idée simple à destination du bon peuple (ces gens la manquent de la finesse nécessaire pour comprendre les choses compliquées :)

- augmenter les salaires
- punir les vilains méchants
- faire régner le fair play quelque part
- faire baisser les prix
- faire baisser le chômage

Etc. pour la suite de la liste voyez votre quotidien habituel ...

A partir de cette idée qu'elle est bonne, Sarkozy mobilise tous les médias - et nous les casse toute la journée - pour faire la déclaration suivante :

1 - j'ai constaté un énorme problème qui touche les francais

2 - tout le monde est d'accord pour reconnaître le problème

3 - alors moi Sarko 1er j'ai trouvé la solution que je vais mettre en œuvre im-mé-dia-te-ment !

4 - et je décide d'une nouvelle loi qui va faire disparaître le problème !


Bien évidemment tout ceci n'est qu'un pur exercice de "communication" destiné à montrer que Sarkozy existe - encore - et qu'il travaille comme un fou pour résoudre les problèmes des francais.

Ce que ses prédécesseurs n'ont jamais fait. Car il est bien connu que depuis Francois 1er aucun gouvernant - sauf Sarkozy - n'a jamais rien fait de bien pour la France ... mdr

Dans la pratique qu'est ce que produit cette méthode de gouvernement ? Rien ! Absolument rien de concret !!

Prenons le cas du chômage, qui a donné lieu à une "réforme". Le nouveau dispositif diminue les droits des chômeurs, dégrade le système de gestion, confie une partie des taches a des entreprises privées, et trafique une fois de plus les statistiques ... comme d'hab.

Le chômage va t-il diminuer ? Probablement pas puisque l'économie capitaliste ne se porte pas très bien.

Par contre le nombre des chômeurs va diminuer puisque d'une part ils sont radiés plus vite et d'autre part les emplois de quelques heures sont comptés comme de vrais emplois.

Finalement Sarkozy n'aura rien fait de mieux que ses prédécesseurs. Mais pire il aura dégradé l'outil de gestion du chômage, comme ses prédécesseurs l'ont fait avant lui. Et comme ses prédécesseurs il aura aggravé les conditions de vie des salariées sans emplois !!

Prenons l'exemple de la réforme d'aujourdhui. On est le 8 mars, journée de la femme, et les communicants de Sarkozy n'ont pas raté cette occasion.

Ainsi avec son bagout et sa véhémence habituelle, Sarkozy est en train d'essayer de nous faire croire qu'il suffit d'une loi pour régler le problème de l'égalité homme femme dans les entreprises.

Le plus marrant c'est que presque chaque fois que Sarkozy "invente" une loi, elle existe déjà !!!!

C'était le cas pour la loi sur la prévention de la délinquance, puisqu'il n'est pas besoin de créer des camps de concentration pour délinquants dangereux, dans la mesure ou le suivi étroit des condamnés après leur sortie de prison existait déjà, y compris avec un bracelet électronique !

Dans le cas de l'égalité homme femme la loi sur les discriminations existe déjà. Le problème n'est pas d'en créer une Nième mais de trouver les moyens de faire appliquer les lois existantes. (Ce qui - soit dit en passant - suppose que Sarkozy arrête de détruire les inspections du travail !)

Et c'est un problème compliqué puisque dans l'entreprise, la promotion au mérite ne permet absolument pas de distinguer entre mérite et discrimination. Il faudrait pour cela que la victime intente un procès et bénéficie du témoignage de ses collègues ... qui vont rarement contredire le patron s'ils tiennent a leur boulot.

La nouvelle loi Sarkozy c'est donc entièrement du vent !! Comme les autres !!

Par contre cette accumulation de lois démagogiques - à usage médiatique - a quelques conséquences particulièrement graves. J'en citerais seulement deux pour limiter cet article.


1 - Notre législation commence a ressembler à un univers Kafkaien. Les textes de lois et les règlements s'accumulent, s'empilent, se contredisent parfois et deviennent ingérables.

En matière sociale, fiscale, et dans chacun des grands compartiments du Droit, ce sont maintenant des centaines de milliers de pages que doivent se taper ceux qui essayent de démêler le droit.

Aussi bien pour les usagers que pour les professionnels. Sans parler de la multiplication des "procès" pour avoir une crèche, un logement, l'égalité, .. Au moment même ou le couple Sarkozy Dati ratiboise la Justice en supprimant partout des tribunaux !

Ce sont les "scories" que nous laissera l'intermède sarkozien. Au lieu de clarifier, de simplifier le droit, on invente des trucs invraisemblables. Comme les fameux textes sur les "heures supps" ... que personne n'appliquera réellement sauf pour frauder le fisc et la sécu :)


2 - Il y a un aspect encore plus délétère à propos de cette frénésie de lois sarkozystes. C'est qu'elles sont souvent liberticides.

Depuis que Sarkozy vient d'inventer les lois rétro actives, la France est maintenant en contradiction avec la Déclaration des droits de l'homme, qui est reconnue - au moins formellement - par le Monde entier.

Et cela se comprend forcément car la plupart de ces lois sont purement démagogiques, elles sont destinées à frapper les esprits simples. Forcément elles contournent le Droit et méprisent les droits des citoyens.

Les "scories" liberticides des lois sarkozystes dessinent un monde ou l'arbitraire patronal sera la vraie loi, le pouvoir de l'argent la seule règle et la loi de la jungle notre nouveau mode de vie ...


A quand le coup de balai pour ramasser ces "scories", les détritus fétides du règne de Sarko 1er ??


Demain ??

:)

20:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

06 mars 2008

Double langage.

Dans les élections municipales qui viennent il est fascinant de remarquer comment les députés UMP et leurs allies "oublient" qu'ils font de la politique à droite.

Pour être bien surs de camoufler leur appartenance au camp UMP et leur soutien total à la politique antisosiale de Sarkozy, ils vont même parfois jusqu'à gommer de leur affiches les trois lettres infamantes : U M P !

Et surtout ne pas inviter trop de leader nationaux, trop marques Sarkozystes, et bien sur éviter soigneusement tout contact public avec Sarkozy lui même, devenu tricard partout sur le territoire national !

Quasiment tous les UMP ont du supplier Sarkozy de ne pas venir dans leur ville :)

Et de fait l'énervé de l'Elysee a fait profil bas, se contentant en dernière minute de ressortir, comme chaque année, une nouvelle baisse du chômage ...

Sur la base d'un chiffre bidon obtenu en "nettoyant" les statistiques et en retenant comme "emploi" les temps très partiels, ce qui fait qu'une personne effectuant quelques heures de ménages est officiellement reputee "avoir retrouve un emploi"

et donc être capable de vivre avec moins de 500 euros par mois

Charlatanesque !

Pour en revenir aux candidats des municipales, les voila obligés de faire le grand écart entre leur soutien inconditionnel envers Sarkozy et les attentes de leurs électeurs.

C'est le double langage permanent :


- A Paris ils soutiennent les réformes Sarkozy qui suppriment écoles et hôpitaux

- En Province ils jurent sur tous les dieux qu'ils se sont battus pour sauver l'école et l'hôpital

Ultra libéraux à Paris, sociaux en Province

Mais ce "sociaux" rime trop avec "nigauds" pour les électeurs se fassent avoir cette fois ci.

Les municipales sont un scrutin de portée nationale qui permettra en éliminant les serviteurs de Sarkozy, de donner une grande claque à ce gouvernement au service des plus riches !

Ceux qui voudraient ne voir le 6 mars que des élections locales sur des problèmes locaux vont être arnaques de deux facons :

- au plan local il subiront forcément les conséquences des réformes ultraliberales de Sarkozy

- au plan national ils auront directement soutenu ce gouvernement anti salariés


Voter UMP c'est voter perdant - perdant !


ALORS LE 6 MARS : VIRONS LES SARKOZYSTES !!!

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

25 février 2008

Arnaque sur les prix.

Le bidouillage des prix au nom du mythique "pouvoir d'achat" c'est la dernière combine de Sarkozy et de ses conseillers en communication, qui d'ailleurs feraient mieux de surveiller son langage plutôt que de lui inventer des arnaques minables.

Acte 0.

Pour se donner une image "peuple" et rafler les voix d'une partie des électeurs attirés par la gauche, le candidat Sarkozy avait lourdement pilonné le thème du pouvoir d'achat. Certes il ne s'était pas lancé dans une bien grande aventure anti capitaliste puisque derrière les slogans creux mais rutilants on ne trouvait guère que cette vérité de La Palisse :

"Si tu veux gagner plus, alors il faut que tu bosses pendant les week end et les vacances"

Mais enfin, présenté habilement, beaucoup ont cru qu'ils allaient enfin pouvoir mettre du beurre dans leurs épinards. Bien à tort. Comme ils sont en train de s'en apercevoir !


Acte 1.

Le "pouvoir d'achat" se définit économiquement par le rapport entre les prix et les salaires. Quand les prix augmentent et les salaires stagnent, mécaniquement on a moins de pouvoir d'achat etc.

Evidemment pour le candidat du patronat et des nantis, le salaire est intangible. Pas question de l'augmenter, et même, à la rigueur, pourrait on le diminuer un peu.

Il ne reste donc plus que les prix comme moyen d'action. Et avant même d'être candidat Sarkozy nous avait concocté un plan d'enfer avec la grande distribution. Les marges allaient baisser, les prix aussi et on allait voir ce que l'on allait voir.

Et ben on a vu : rien, néant, nada ! Pur bluff Sarkozyste dont on rit encore deux ans plus tard.


Acte 2.

Début 2008, rien ne va plus. Sarkozy, qui s'autoproclamait héros du prolétariat et pourfendeur des "capitalistes sans foi ni loi" aux bénéfices excessifs, ne convainc plus personne. Et encore pire, il commence a énerver la population. Que faire ? (Vieille question, avant même le livre éponyme de Lenine :)

Ses conseillers en communication ont une idée : relancer le thème du pouvoir d'achat, qui avait si bien marché en 2006 et 2007. Et zou un plan de campagne est mis en place minutieusement.


Acte 3.

La première scène est tragi comique. La revue 60 millions de con(sommateurs) publie une étude choc. Les prix ont augmenté de 40% depuis un mois. (notez que si c'était vrai je serais pas la a ratiociner mais je ferais la manche pour survivre, comme tous les autres :)

Faut préciser que la revue de l'INC est un organisme d'Etat, ou plus précisément un organisme contrôlé par milles canaux par l'Etat. Autant dire que dans 60 millions de consommateurs vous trouverez rarement des "révélations" fâcheuses pour la grande industrie et le patronat en général :)

Bref depuis ce matin c'est intense campagne médiatique qui débute pour dénoncer ces augmentations de prix scaaanndaaaleuses (si !)

La deuxième scène est plus habituelle. Ta da ! Sarko 1er réapparaît, le come back du héros anti capitaliste.

Tous les services de l'Etat vont être mobilisés pour des opérations "coup de poing" dans la distribution avec perquisitions, enquêtes, rapport, PV et plein de sanctions en perspectives. Bon on dit pas lesquelles, forcément.

La scène suivante va se passer dans les jours qui suivent et Bercy (comprenez la DGCCRF et une poignée de fonctionnaires financiers) vont faire du contrôle spectacle un peu partout en France.

Les braves gars de la DGCCRF, qui ont plus l'habitude de choper un épicier arabe en juillet pour montrer qu'ils "veillent" sur notre sécurité alimentaire, ne font pas le poids. Et de toutes façons leurs consignes sont de faire beaucoup de fumée mais pas d'allumer le feu :)


Acte 4.

Le dernier acte de cette comédie a de bonnes chances de se jouer avant les élections. Au moment ou Sarkozy, après une intense réflexion médiatisée, nous sort de son chapeau une nouvelle loi. Genre "contrat de confiance" qui va obliger les grandes surfaces à baisser leurs prix et à laisser jouer la concurrence. On est sauvés !! (et on vote pour qui maintenant ?! :)

C'est la que - mauvais esprit comme toujours - je me dois de rappeler deux trois vérités gênantes.

D'une part les fameux contrôles et les répressions des commerçants n'ont évidemment aucune base légale, puisque les prix sont libres en France. Si un hyper marché décide de passer la baguette à 10 euros, ce sera bien triste, mais il n'existe aucun moyen légal de l'en empêcher.

Même pas le boycott qui est illégal en France !!

Et par ailleurs il faut quand même être sacrement culotte, quand on est un neoliberal fanatique comme Sarkozy pour revendiquer le contrôle de l'Etat sur les prix.

Car pour la vulgate néolibérale le marché c'est leur Dieu. Laissez faire, laissez aller, laisser exploiter en paix et la "main invisible du marché" se chargera de guérir tous nos maux.

Je sais c'est une argumentation qui à l'air vraiment c... comme dirait Sarkozy, mais depuis deux siècles des générations d'intellectuels ont publié des montagnes de philosophie et de mathématique pour prouver que la "liberté du marché" résout tous les problèmes : argent, santé, amour, retour d'affection (euh non la je m'égare :)

Bref on va résumer. Ces voyous d'industriels et de commerçants s'entendent comme larrons en foire pour gruger le bon peuple. Mais grâce à Sarkozy une loi impitoyable sera mise en oeuvre pour protéger les travailleurs et les pauvres.


Et voila en résumé la nouvelle pièce qui va bouleverser la France et faire pleurer dans les chaumières, dans les semaines qui viennent !!



PS.
J'en vois qui rient au fond, c'est pas sérieux !


PPS.
Le député UMP qui touche encore les allocations chômage mérite un double coup de chapeau : il est membre de la commission parlementaire chargé d'enquêter sur les fraudes sociales.

Remarquez, au moins il connaît bien son sujet ... mdr

23:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

23 février 2008

Délations.

Le mot délation va redevenir un élément central de la vie quotidienne des français, pour la première fois depuis 1940 !!

En effet les différentes lois sécuritaires imposées par Sarkozy permettent désormais de condamner quelqu'un sans preuves mais sur la foi d'un témoignage anonyme.

Le cas s'est déjà présenté plusieurs fois ces derniers temps.

Et c'est exactement ce qui ce vient de se passer dans l'affaire des interpellations spectacles de Villiers le Bel.

En pleine chute de popularité et a l'approche d'élections délicates pour son parti, notre président bouffon a eu l'idée de se refaire un coup de publicité comme champion de l'ordre et de la sécurité.

D'ou les arrestations spectacles, ou un millier de policiers sont allés défoncer les portes des famille pauvres des HLM pour en extraire une trentaine d'ados, accusés en février 2008 (!!) d'avoir commis des actes de violences urbaines en novembre 2007

Aucun élément matériel n'a pu être retenus contre eux, pas d'empreintes ni de traces ADN, ni même de témoignages des victimes.

Si bien que la moitié des suspects ont du être relâchés et ceux qui ont été mis en examen le sont, comme le rapporte un journaliste AFP :

l'enquête s'est basée avant tout sur des témoignages anonymes, avec promesse de rétribution, émanant "de caïds"

A ce point on croit rêver. Non seulement des gens vont être envoyés en prison sur la foi de témoins dont ils ne connaîtront ni le nom ni le visage, et donc qu'ils seront bien en peine de contredire.

Mais en plus on apprend que les "témoins" sont des caids locaux qui ont acceptes de témoigner contre une prime !!

Des méthodes de république bananière, en France au 21ème siècle.

On peut aussi se demander pourquoi les officiers de police, qui sont des citoyens ordinaires, acceptent de participer a ces mascarades.

Mais il faut savoir que depuis que la LOLF impose à la police une culture de résultats chiffres, les dirigeants policiers sont prêts a toutes les bassesses pour obtenir des statistiques qui conditionnent directement leurs carrières et leurs salaires !

Quand le président ordonne que l'on arrête 15 "voyous" médiatiques, il n'y a pas d'autres solution que de trouver les 15 voyous, quitte a inculper une poignée de jeunes avec des témoins a gages anonymes !

Et les magistrats - qui obéissent a la même culture de résultats chiffres - seront sommés de condamner les "voyous" ainsi trouves ... c'est leur carrière qui est en jeu.


Après cet exposé effrayant j'aurais quand même une bonne nouvelle (si, si !)

Ces méthodes anti démocratiques (témoins anonymes, prime a la délation) sont rigoureusement interdites quand il s'agit d'affaires de fraudes fiscales ou financières.

Ce n'est pas en France que l'on verrait des hauts financiers et des politiciens fraudeurs inquiétés a la suite de la dénonciation, anonyme et rétribuée, d'un employé de banque du Lischenstein, comme cela se passe actuellement en Allemagne.

Chez nous en France, la délinquance politico financière et les pdg véreux n'ont plus de soucis a se faire depuis que Sarkzoy a été élu. (Il ne manquerait plus que la loi s'applique aux "gens bien" comme elle s'applique au "petit peuple" !! :)

Ouf !! Une bonne nouvelle donc. On a eu bien peur pour nos libertés !! (celles en $$$ :)


PS
D'ailleurs en ce moment même une commission nommée par Sarkozy est en train de travailler a la "dépénalisation du droit des affaires" et elle a déjà produit un rapport.

Rapport Coulon.

La commission n'a pas osé aller trop loin dans l'impunité accordée aux puissants, mais déjà l'abus de biens sociaux, principal délit financier, se voit modifié de manière insidieuse pour accorder plus d'impunité aux plus malins ...

On verra ce que contiendra la prochaine loi Sarkozy Dati à ce sujet ... mais nul doute qu'elle confirmera la tendance : développer ouvertement et légalement une justice de classe, impitoyable avec les faibles et tolérante avec les puissants

13:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

19 février 2008

Trente policiers.

Il était une fois trente policiers ...

Non ce n'est pas le début d'un conte de fées mais le récit de la dernière manipulation politique de Sarkozy !

Après seulement 8 mois de règne, Sarko 1er et sa petite cour sont déjà au bout du rouleau. Les réformes promises sont bien la mais sans produire d'autre résultat positif que d'enrichir davantage les nantis et d'appauvrir davantage les salariés

Pire ! Une élection à très hauts risques est en vue et les sondages connus donnent des résultats désastreux, qui en disent long sur l'estime que la population porte envers l'UMP et ses alliés.

Sans parler des sondages qui chutent dramatiquement malgré des coups médiatiques incessants - et qui commencent à énerver sérieusement le bon peuple de France :)

Bref la situation est grave pour l'énervé de l'Elysée.

Alors quelle est l'ultime arme des démagogues sans scrupules lorsqu'ils veulent redorer leur blason, c'est un truc vieux comme la politique, la manipulation sécuritaire.

Dans ce cas précis une poignée de jeunes, et sans doute pas tous des voyous, vient d'en faire les frais.

6H du matin.

Un millier de policier entreprend méthodiquement de défoncer les portes des appartements dans des HLM (de banlieue car à Neuilly ca se fait pas :), à réveiller les familles, les enfants, pour attraper quelque adolescent boutonneux qui aura voulu jouer au caid ...

Quand on rapporte le nombre des policiers, un millier, mobilisés à 6H du matin - une période de grand danger sans doute - au nombre des jeunes interpellés, une trentaine, on obtient ce ration incroyable :

30 policiers pour 1 jeune interpellé !!!

Ca c'est du sécuritaire ! même le RAID était de la partie. Et les caméras des télés avaient été convoquées "secrètement" (!) pour que tout la pays bénéficie des exploits de nos ninjas modernes.

Le badaud facétieux pourrait aussi remarquer qu'un tel déploiement n'est pas très glorieux pour la police nationale. Car s'il faut trente pandores pour arrêter un boutonneux on peut se demander ce qui se passera le jour ou ils seront confrontés a un authentique Capone ? Un dizaine de bataillon peut être ?!

Sérieusement. Cette manipulation policière devrait nous alerter.

La manœuvre politique est grossière et je ne suis même pas sur qu'elle arrive a convaincre les publics habituels de ce genre de spectacle que sont par exemple les jeunes fascisants ou les vieillards apeurés ...

Mais ce qui est inquiétant c'est que cette manipulation montre jusqu'à quelles extrémités Sarkozy, et plus généralement le clan néolibéral qui est derrière lui, sont près à aller pour garder leur place.

Ce n'est pas une exception. Partout dans le monde ou le libéralisme se trouve en difficulté il n'hésite jamais à recourir aux dictateurs, aux provocations policières, aux assassinats, aux attentats ...

Décidément le combat contre le néolibéralisme est plus que jamais un combat pour les libertés.



PS.

Et le coup de chapeau du jour pour ce député UMP qui a continué à percevoir le chômage après son élection en juin 2007 et qui semble encore continuer à toucher les allocations chômages.

Il plaide la "négligence", néanmoins il aurait été radié un mois pour ne pas s'être présenté au contrôles, et derechef réinscrit - sur demande spéciale de l'administration - aux allocations chômages !

Quand on pense que de nombreux chômeurs sont radies pour des motifs futiles ca laisse rêveur ... sur l'état de l'Etat UMP qui nous dirige sans scrupules aucuns

A moins qu'en devenant député et en constatant la mainmise de l'Élysée sur le Parlement, ce député a estimé - en conscience - qu'il était tombé au chômage, ce qui justifiait une allocation :)

Donc chapeau bas pour l'artiste UMP, presque aussi bon que son patron dans l'escroquerie !

20:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)