Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 février 2010

Licenciement des fonctionnaires.

Gros mensonge de la propagande sarkozyste : la loi sur la mobilite des fonctionnaires est un nouveau droit accorde aux employes publics !!

Et meme que la nouvelle loi offre des "garanties supplementaires aux fonctionnaires" (sic)

Alors certes c'est bien normal de mentir pour tenter de dissimuler que la loi mobilite permettra des le mois de mai 2010 de realiser des "plans sociaux" de fonctionnaires, dont le principal nouveau droit cela celui de rejoindre plus ou moins rapidement le Pole Emploi !

Le droit au chomage, c'etait en effet un "droit" dont les fonctionnaires etaient prives :)

Dans le meme temps la retraite des fonctionnaires va etre revisee pour en baisser le montant d'au moins 10% en modifiant le mode de calcul ... yen a qui aiment les fonctionnaires (ou devrais je dire les ex fonctionnaires !)

Le gouvernement ne reculant devant rien, ceux qui soutiennent que ces lois pulverisent le statut de fonctionnaire ... se font publiquement traiter de menteur !

On verra dans quelques mois de quel cote sont les menteurs professionnels !   (mais trop tard helas !)

En attendant retablissons la verite sur les faits :

1 - Situation actuelle.

Le fonctionnaire dont l'emploi est supprime (reellement supprime) se voit obligatoirement proposer un nouveau poste.

S'il refuse, c'est un abandon de poste passible du conseil de discipline et de la revocation in fine.

Dans la realite cela arrive rarement. Car l'administration propose souvent un poste qui tient compte de la situation familiale, geographique, etc. ... et puis sinon le fonctionnaire demenage en touchant une aide financiere pour les frais de demenagement.

 

2 - Situation prochaine. (mai 2010)

Le fonctionnaire dont l'emploi "est susceptible d'etre supprime" est place en reorientation. Loi du 2/8/2009

On lui propose successivement trois postes (possiblement le meme poste trois fois de suite !) et s'il refuse il est place en disponibilite sans salaire.

Sauf que ... on peut aussi ne pas lui proposer de poste !

Auquel cas l'interesse devra bosser la ou on lui dira d'aller par periode de 3 mois ... sans possibilite de refus cette fois !

Pour fixer les idees c'est un peu le systeme France Telecom qui permet soit de faire partir le fonctionnaire, soit de le conduire a la depression ce qui permettra aussi de s'en debarrasser !

 

On aura les details quand le decret d'application sera publie, vers mai 2010 et il est bien possible que ce soit encore pire que ce que l'on en connait actuellement.

En particulier, il n'existe aucune regle qui determine quel emploi est susceptible d'etre supprime, pratiquement tous les emplois des 2.5 millions de fonctionnaires sont concernes puisque toutes les administrations sont restructurees par la RGPP phase 2.

Et de plus il n'existe pas davantage de garantie concernant les postes offerts aux fonctionnaires "reorientes", ca peut dans n'importe quelle administration et a peu pres a n'importe quelle tache ... la loi n'accorde aucune garantie !

 

Avec ces elements il ne faut pas etre devin pour prevoir que chaque annee un bon contingent des fonctionnaires va se retrouver au bord de la precarite, et pour les plus malchanceux au chomage ou en depression ...

 

C'etait notre rubrique : Avec les "reformes" de Sarkozy bienvenue dans le 19eme siecle social !!

 

PS

Le plus paradoxal c'est que c'est notre systeme d'emploi public qui a permis a la France de traverser la crise de 2008 2009 sans trop de dommages. Les salaires garantis des fonctionnaires continuant a alimenter la machine economique ... et amortissant un peu la crise.

Avec 5 millions de consommateurs de plus rendus precaires (car la fonction publique territoriale va etre touchee bientot) la prochaine crise cyclique du capitalisme (et c'est dans pas longtemps) va etre desastreuse !

 

PPS

Pour faire passer la pillule des reformes neoliberales anti salaries le gouvernement essaye de diviser les travailleurs : par exemple francais/immigres au nom de l'identite nationale (curieux concept pour un Sarkozy qui se met au service des USA et de l'US Army :)

En tout cas pour diviser les salaries entre public/prive ca va devenir plus difficile, avec la nouvelle loi sur le licenciement des fonctionnaires ce sont les chomeurs du prive qui ont davantage de garanties !!

18:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

12 février 2010

Ou sont nos sous passés ?!

J'adore ce titre imprononcable :)

Cela dit l'episode de la "crise" economique de la Grece est tout a fait serieux.

 

Episode 1 : Les capitalistes (on dit "le marché" quand on est bien élevé, mais ce sont toujours les memes gens bourres de fric et leurs intermediaires financiers) ont specule comme des betes sur les produits derives.

Ce fut le krach, dont il faut toujours se souvenir de l'origine. Les banques ont vendu des maisons a des salaries pauvres, puis les ont mis en faillite et ont revendu la maison. L'affaire etait tellement juteuse que les creances hypothecaires ont ete titrisees c'est a dire transformee en marchandises pour les speculateurs.

La cupidite etant le seul et unique moteur du systeme capitaliste (apres tout etre cupide c'est aussi avoir une morale, celle d'un chacal :) les speculateurs se sont mutuellement escroques avec les titres reposant sur l'arnaque immobiliere.

A partir de la le systeme financier s'est inquiete et a menace tout le monde de faire faillite (et de nous pourrir la vie par exemple en confiscant le contenu de nos comptes bancaires ... ambiance !)

 

Episode 2 : Tous les gouvernements mondiaux se sont alors mobilises. Non pas pour arreter et punir les coupables (a partir d'un vol de 1 milliards on n'est plus un voleur mais un honorable financier bardé de diplomes :) mais pour puiser dans les caisses de tous les budgets des Etats industriels.

En France c'est Sarkozy qui a manoeuvre en promettant (puis en distribuant) au moins 300 milliards aux capitalistes necessiteux.

Ce qui etait, reconnaissons le, absolument indispensable pour sauver la societe ... des capitalistes !

 

Episode 3 : Comme cet argent il fallait bien le trouver quelque part, Sarkozy et ses amis du capitalisme international ont entrepris d'accelerer les "reformes" de nos pays dans le sens d'un gros tour de vis pour serrer la ceinture des simples salaries.

La nous y sommes. L'Etat rogne sur tout et en particulier sur les services publics et le systeme social.

Suppression d'hopitaux "inutiles", de dizaines de milliers d'enseignant, et meme de tribunaux (sans parler des reformes qui transformeront les juges en fonctionnaires aux ordres du ministre) ... et prochain licenciements des fonctionnaires !

En matiere sociale c'est pas mieux. Dans l'interet du capitalisme international et des "entreprises" (je mets entre guillemets car je pressens que le plombier de mon quartier avec son apprenti, il va pas vraiment beneficier du sauvetage !), nous devrons nous priver de la retraite, du systeme de sante, de l'assurance chomage, ...

Deja on avance le chiffre de 400.000 chomeurs qui vont se retrouver sans un rond ... et parfois meme pas avec le RSA qui de toute facon ne permet pas ET de manger ET de se loger !

 

Episode 4 : On pourrait se demander alors "Mais ou ils sont donc passes nos sous ?"

Eh bien les revoila !! Les speculateurs (et leurs intermediaires financiers) ont bien empoches des milliers de milliards a l'echelle planetaire.

Or tout ce bon argent ne demande qu'a fructifier ...

Alors en ce moment les capitalistes (euh "les marches") se servent de leur (notre) magot pour attaquer les Etats les plus faibles, rebaptises poetiquement PIGS (portugal italie grece spain)

Mecanisme classique. En jouant sur les mouvements de capitaux ils obligent le gouvernement grec a emprunter de plus en plus et surtout de plus en plus cher ... ce qui conduit inexorablement a la faillite du pays, ce qui l'oblige a emprunter encore et encore et toujours plus cher etc..

Une sorte de jeu toujours gagnant - finance avec l'argent confisque sur les retraites des salaries allemands ou francais - cool !

 

Bon sans etre devin, il est clair que cette affaire va tres mal se terminer.

Dans les PIGS les restrictions et les privations imposees aux salaries vont conduire a des situations d'instabilite qui seront resolues par des dictatures sanguinaires, comme d'hab.

Dans nos pays, nous prenons le chemin de la vie Made in USA (salaires de miseres, pas de soins de santes pour les pauvres, plus de retraites)

La seule solution c'est de stopper le capitalisme. Ou plus précisement de commencer par eliminer les forces politiques qui soutiennent les manoeuvres des capitalistes (En France surtout le PS et l'UMP)

En esperant que des forces politiques neuves (le NPA et al.) arriveront a imposer des lois pour limiter les pouvoirs illimites accordes au patronat et aux capitalistes ...

Vaste programme, mais c'est pourtant la seule solution qui nous evitera de revivre un mix entre Weimar et 1929 ...

 

16:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

06 février 2010

Voile musulman, Kipa et autres Cornettes ...

Il y a deux facons de concevoir un debat sur l'identite nationale :

- la naive :  qui consiste a evoquer les traditions francaises, les gaulois, la baguette et le gros rouge

- la brutale : qui consiste a stigmatiser tout ce qui est different

La presentation (faussement) naive c'est celle des faux culs comme le ministre de l'immigration qui s'affiche comme le champion de la moralite republicaine et qui se moque des lois en arretant illegalement des refugies ou en expulsant "en douce" dans des pays en guerre ...

Mais dans cette affaire c'est le debat ouvertement raciste qui a pris largement le dessus.

 

C'est vieux comme le monde. En periode de crise, les responsables du desastre (les patrons, les financiers, les politiques) cherchent toujours le bouc emissaire pour detourner la colere populaire ...

Et ca marche !

Les juifs, les arabes, les homosexuels, les communistes, ... il n'y a que l'embarras du choix et le reste est affaire d'une mega campagne de propagande aidee par des "intellectuels" toujours prompts a aller a la (bonne) soupe :)

 

Personnellement c'est l'affaire du voile islamiste qui m'a reveille. Un vieux debat qui dure depuis des annees et qui a vu tous les camps politiques s'affronter et le plus souvent pour en arriver a une conclusion : il faut interdire le port du voile, du foulard etc.

A priori on peut penser que c'est une bonne decision. Quoi de plus injuste, anti democratique, que ces femmes obligees de se singulariser et empechees de mener une vie normale !

Mais a la reflexion interdire le voile c'est quand meme inaceptable.

Deux evenements recents m'ont ouvert les yeux.

- l'un c'est la presence d'une etudiante voilee sur la liste du NPA aux regionales, ce qui prouve qu'on peut etre adepte d'une religion et en meme temps avoir des idees progressistes, tant l'etre humain est petri de contradictions !

- l'autre evenement c'est une enquete en GB ou l'idee meme de faire une loi pour obliger les citoyens a se vetir de telle ou telle ou telle facon leur parait etre une abomination, et il faut reconnaitre que l'opinion de nos voisins anglais se defend !

 

Deux minutes de reflexion plus tard, je me rend bien compte qu'en realite on melange deux choses tres differentes et que c'est volontairement que certains entretiennent cette confusion - et dans un but discriminatoire et raciste -

1 - il y a d'une part le fait que des femmes adherent volontairement a une religion et a ses preceptes, notamment vestimentaires

2 - il y le fait que certaines femmes sont obligees par la violence de s'habiller d'une certaine facon

Or il ne s'agit pas de tout melanger.

Contraindre par la force un adulte majeur a s'habiller de telle ou telle facon c'est un delit. Et il n'y a pas besoin d'une loi supplementaire. Notre Code penal punit severement intimidation, chantage, coups et blessures et autres formes de violences physique ou verbale

En revanche autoriser une personne qui a volontairement adhere a une religion - meme si on la reprouve - a porter un vetement rituel c'est tout simplement une liberte democratique, constitutionnelle

Et dans les faits notre pays a connu - et connait encore un peu - l'epoque du cure en soutane, du moine en robe et de la religieuse encore plus voilee qu'une musulmane, et personne n'a jamais rien trouve a y redire.

Et pour tout dire dans certains quartiers de grandes villes on voit regulierement des adeptes du judaisme defiler avec la kipa ou des tenues tres typiques sans que personne ne s'offusque non plus !

 

Alors pourquoi autoriser une religieuse en cornette (si si ! on en trouve encore) et vouloir interdire une femme voilee ?!

Si c'est pour preserver notre identite nationale laique, c'est loupé !

Ou alors il faut tous les reglementer : catholiques, protestants, juifs et musulmans (et krishna aussi :)

 

La seule explication qui me parait plausible c'est que, depuis des annees, des racistes habiles (les racistes et les fascistes sont toujours rusés !) ont exploites le filon du voile islamiste pour soutenir leurs idees politiques racistes

Avec un grand succes puisque le FN flirtait avec les 15% aux elections et a presque atteint la presidentielle !!

 

Ce qui est desolant c'est que d'authentiques democrates sont tombés dans le panneau et ont contribués a ces debats malsains.

 

Bref le NPA a pris la bonne decision.

Respecter la vie privee des gens c'est aussi une facon de montrer quelle societe on veut batir.

 

 

PS

Et par ailleurs j'ai une "sainte" horreur des religions en tous genres mais de la a faire des pogroms ...

 

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

09 janvier 2010

L'identité xénophobe.

Pour tenter de gagner les élections prochaines, Sarkozy et ses acolytes ont fait le choix de relancer la xenophobie afin de capter les voix des électeurs tentés par l'extreme droite.

Oh bien sur, l'UMP n'a pas directement mis en cause "les bougnouls qui viennent piquer le travail des Francais" !

Oh non ! On a utilisé une bonne grosse astuce : lancer un débat sur "l'identité nationale"

On discute doctement sur ce qui fait que l'on est Francais (un "vrai" francais :) et même - cela fait aussi partie du débat - on se chamaille pour savoir si l'on aurait du ou non lancer ce débat ...

Reste que dans les faits, le débat s'est tout de suite orienté vers le centre du sujet : l'identité nationale c'est ce qui fait que l'on est Francais, un "vrai" Francais, par rapports aux autres qui sont  "moins" francais (suivez mon regard vers les burquas et les kipas ...)

Bref si le débat intellectuel de haut vol sur l'identité francaise ne concerne qu'une poignée d'intellos, pour le reste de la population le débat porte essentiellement sur les immigrés

Et comme un bonne nouvelle xénophobe n'arrive jamais seule, on apprenait que la Suisse venait de voter - démocratiquement - l'interdiction des minarets  (c'est a dire en fait une mesure discriminatoire visant les étrangers musulmans, ceux qui n'ont pas la "bonne" identité nationale ... suisse )

Et aujourdhui je lis ceci : (extrait AFP)

Italie: craignant pour leur vie, des centaines d'immigrés quittent Rosarno

ROSARNO — "Si nous ne partons pas, nous mourrons", dit Francis, un Ghanéen de 25 ans, qui comme des centaines d'autres Africains venus récolter des agrumes en Calabre, dans le sud de l'Italie, a décidé de fuir, même sans avoir été payé, après les violences des derniers jours à Rosarno.

"Nous sommes venus pour travailler et, maintenant, on nous tire dessus", explique-t-il à l'AFP, peu avant de partir de son logement de fortune dans une usine désaffectée vers Naples, sans les 200 euros que son employeur lui doit.

Tout a commencé jeudi, apparemment par des tirs à la carabine à air comprimé sur des immigrés, qui ont été légèrement blessés. Des centaines d'étrangers, en majorité des Africains employés illégalement, sont alors descendus dans les rues de Rosarno et ont tout cassé sur leur passage, malmenant au moins une jeune femme et ses enfants.

La police a repris le contrôle de la situation, mais, vendredi, des groupes d'habitants de Rosarno ont décidé de se venger et ont procédé à une véritable chasse à l'étranger.

Bilan depuis jeudi: 67 blessés, soit 31 immigrés, dont 2 en état grave, 19 policiers et 17 habitants.

 

La raison de cette grande mobilisation xénophobe en Europe est facile à comprendre.

En période de crise, enfin de crise pour les travailleurs pas pour les capitalistes, les gens cherchent des boucs émissaires.

La logique et un peu de réflexion conduirait à se mobiliser contre le patronat qui empoche des bénéfices incroyables en ce moment, les seuls restaurateurs ont encaissés 3 milliards sans contrepartie, les grandes fortunes ont bénéficié d'allègements d'impots colossaux (bouclier fiscal, ISF, droits de sucession etc. ) et les organismes financiers de tous secteurs réalisent des profits non moins exceptionnels !

Mais voilà c'est assez difficile de se battre contre le patronat et c'est nettement plus facile de casser du "balayeur sénégalais à 900 euros par mois" ...

 

Alors répetons une Nième fois, la crise ce sont les industriels et les financiers qui l'ont provoquée et qui en profitent largement, pas les immigrés ...

C'est pourtant évident !

20:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

02 janvier 2010

Bonne année 2010 !!

Soyons positifs et commencons par les bonnes nouvelles :

La Bourse +43%

Les Banques +23%

(...)

Comme le disait un humouriste en parodiant les voeux de Sarkozy : (je cite de mémoire :)

"Chers Francaises, Francais je vous souhaite une bonne année 2010. Une année 2010 qui verra les francaises et les francais qui travaillent plus et qui gagnent plus. Sans doute vous demandez vous quels seront ces francais ? Eh bien je vais vous le dire. Ce ne seront pas les mêmes !"

 

La crise financière a surtout été l'occasion de réorienter encore davantage nos économies dans le sens d'un plus grand enrichissement d'une poignée de capitalistes au prix d'un appauvrissement d'un plus grand nombre de travailleurs.

D'ailleurs il est éclairant de revenir sur les grandes déclarations de fin 2008 quand les principaux pays néolibéraux ont entonné les grandes déclarations sur le "sauvetage" des économies à grand coup d'annonces spectaculaires en faveur des financiers :

Nous allons vous donner 1000 milliards (USA)
Nous allons vous donner 300 milliards (France)
Nous allons vous verser 200 milliards (GB)
etc.

Ces gestes grandioses nous étaient présentés comme les ultimes recours destinés à nous sauver du naufrage collectif (soit dit en passant, naufrage provoqué par la cupidité et les spéculations imbéciles des mêmes qui recoivent l'argent public !)

En réalité ces dons gigantesques (et devinez qui les paiera :) étaient d'abord un signal envoyé aux capitalistes pour leur dire : "vous vous êtes mis dans la difficulté mais pas de panique, sachez que tous les gouvernements vont oeuvrer pour renflouer vos pertes .. et faire supporter la crise par les populations"

J'irais même jusqu'a prétendre que cette crise financière, certes involontaire, a tout de suite été percue comme une aubaine !

Une occasion d'exploiter la peur de la faillite financière - et le spectre d'une situation de type crise de 1929 - pour affoler les populations et pour imposer de nouvelles "réformes" néolibérales en faveur des nantis.

C'est en tout cas ce que nous avons vécu en France. Devant la crise, la décence élémentaire et le simple bon sens économique auraient exigés que l'on demande aux nantis de contribuer, même modestement, pour surmonter les difficultés économiques et sociales prévisibles.

Mais pas du tout. Le gouvernement Sarkozy a choisi de ne pas revenir sur les milliards de cadeaux accordés aux plus riches en 2007 - avec le succès que l'on sait en matière de croissance et d'emplois -

Le discours officiel tenu par Sarkozy et ses acolytes est presque schizoide : "Le libéralisme est en faillite partout dans le monde, alors nous allons faire encore plus de libéralisme !!"

C'est un programme qui a ses chances, puisque comme pour la grippe H1N1 "mortelle", une bonne propagande visant à affoler la population peut faire passer les pires mesures ultra libérales ... (quoique je me demande si ca durera tout le temps :)

Sur le plan politique nous verrons ce que cela donnera aux élections locales.

Dans ce domaine la réaction sera surtout symbolique. Car il n'existe que deux alternatives au vote sarkozyste/UMP :

- soit voter pour le PS son parti concurrent et néanmoins frère en néolibéralisme

- soit voter pour un petit parti opportuniste (vert ou modem par exemple)

Dans le premier cas, ce serait en effet une bonne baffe donnée au sarkozyste qui dévaste notre pays depuis deux ans, mais en proposant de remplacer le néolibéralisme UMP par le néolibéralisme PS ... on n'avance guère.

Et dans le second cas, un petit parti opportuniste a de bonnes chances de composer avec UMP et PS pour continuer largement sur le chemin désastreux du libéralisme quitte a le verdir légèrement.

 

Alors comme voeux 2010 je nous souhaite un parti de gauche (le NPA ou autre) qui propose des lois réellement sociales.

Le problème de nos sociétés c'est que le travail produit toujours plus de richesse et que ces richesses se concentrent de plus en plus en quelques mains, on va bientot atteindre le niveau des 1% de la populations qui détiendront 80% des richesses si on continue dans la voie ultra libérale ...

Il serait un peu compliqué d'examiner en détail comment sortir du système capitaliste et pour quel modèle. Mais c'est évidemment possible bien qu'un peu laborieux :)

En attendant il nous reste à proposer des "réformes" suffisamment efficaces pour constituer des premières mesures d'urgence sociale et de "rupture" avec un système économique en faillite totale.

 

L'une d'entre elle sera donc mon voeux 2010 : une loi unique sur la protection des travailleurs.

Le principe est d'une simplicité biblique :

Toute personne qui travaille 7H par jour doit percevoir un revenu qui permette de manger ET de se loger.

Je laisse les détails pratiques aux juristes, à condition de faire simple et efficace. Sans discriminations aucunes. Et par ailleurs, une telle loi devrait à mon avis être inscrite "en dur" dans notre Constitution.

Quand au financement, il n'y a guère d'hésitation à avoir : il faut un prélèvement supplémentaire sur les très hauts revenus et plus spécialement sur les revenus de capitaux.

Et dernière précision, une telle loi suppose des mesures énergiques contre toutes les formes de chantage : "si je suis taxé je pars à l'étranger ou je délocalise ou je licencie ..."

Le chantage n'étant pas admis par la loi dans la vie courante, il n'est pas admissible non plus de le favoriser dans l'économie !

 

Bon ben maintenant tout le monde connait mon (petit) voeux pour 2010 : la fin de la misère des salariés, tout simplement (les "working poors" comme on dit de nos jours !)

Un tout petit voeux mais qui bouscule des tonnes d'idéologie néolibérale et qui nécessitera une petite révolution !

 

Et Bonne année 2010 !!

 

 

PS

Et à bientot pour les régionales :)

 

 

18:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)