Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 mars 2006

CPE - Exigeons le départ de Sarkozy et Villepin.

C'est une situation politique relativement compliquee qui se presente.

1 - On n'insistera par sur le bien fonde du mouvement des salaries et des etudiants : le rejet du CPE ne peut pas se negocier.

Le CPE est inadmissible :

- une période d'essai de deux ans n'a aucune raison d'exister, il ne faut pas deux ans - même à un patron mongolien - pour juger de la qualité du travail de son employé !

- le licenciement sans motifs est inacceptable, même les instances internationales comme le BIT exigent que les licenciements soient justifiees.

Le CPE, comme le CNE, ne sert qu'a installer davantage de précarité et d'arbitraire.

2 - Ce qui complique la situation du point de vue de la droite c'est que le conflit du CPE est instrumentalisé par Villepin pour servir ses ambitions présidentielles. Gagnant, il aura prouvé qu'il est bien le "chef" naturel de la droite capable d'imposer les pires derives ultrliberales, et donc le candidat non moins naturel pour 2007.

Perdant il fait chuter l'ensemble du gouvernement, Sarkozy compris !

Lequel Sarkozy commence a perdre les pedales. Il ne peut pas ne pas soutenir son rival. Tout en mesurant, comme ministre de l'interieur, le grave danger d'explosion sociale qui se profile.

Il soutient tout en critiquant mais en assurant de son soutien indefectible ... bref n'importe quoi :)

3 - Mais la situation n'est pas meilleure du point de vue de la gauche et des syndicats. Le PS ne pense qu'a une chose; surfer sur la vague du CPE pour atteindre peinardement 2007 !

Et surtout ne pas provoquer de crise politique. C'est que le PS a besoin de Villepin comme repoussoir. Une chute du gouvernement serait la pire des choses et tout doit etre fait pour l'eviter.

Et comment l'eviter si le CPE n'est pas retiré, ce que Villepin ne peut pas faire sans se suicider politiquement.

4 - Du cote des syndicats c'est le meme dilemme. La CFDT qui vient de perdre 10% des ses adherents depuis 2003 ne veut plus negocier unilateralement. Idem pour la CGT qui vient d'essuyer une serie de defaite et qui ne peut plus se permettre aucune compromission.

C'est ce qui explique le "front syndical" inhabituellement durable ...

La situation semble donc bloquée.

Il y aurait bien une solution : que tous les salaries descendent dans la rue avec les etudiants et imposent le retrait du CPE et de quelques lois anti salariees prises ces dernieres annees.

Tous dans la rue le 28 mars !!!

22:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

18 mars 2006

CPE - Vers la grève générale ?

Plus de un million de personnes sont descendues dans les rues pour s'opposer au CPE.

Les sondages montrent évidemment qu'une écrasante majorité des francais est contre le CPE.

Et comment en serait il autrement quand le gouvernement se propose de demanteler le Code du Travail pour faire de chaque salarie un precaire en sursis!


Dans une démocratie lorsque plus d'un million de citoyens donnent leur opinion le gouvernement ferait bien d'en tenir compte ...

Si le gouvernement s'entete il ne restera plus d'autre choix que de preparer la greve generale !!


Politiquement le MEDEF-UMP peut faire le choix de d'enteter, ce qui causera inevitablement la chute de Villepin. Cela n'inquiete pas trop les strateges patronaux qui ont en reserve un Sarkozy de choc pour faire passer l'ultra liberalisme ...

Mais le calcul pourrait s'averer perilleux si apres des decennies de foutage de gueule patronaux, les salaries se mettaient a l'idee de refaire 1936 ou 1968 ...

20:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

17 mars 2006

CPE : Non à la répression aveugle !!

Les incidents qui éclatent "spontanément" (suivez mon regard :) lors des manifestations anti CPE donnent l'occasion au gouvernement Villepin Sarkozy de ressortir le bon vieil "argument" du matraquage, des interpellations massives et des condamnations arbitraires qui s'ensuivent.

Non seulement le CPE doit etre retire immédiatement mais ce gouvernement devrait se rendre compte que ce serait de la folie de jeter de l'huile sur le feu en essayant l'intimidation, les menaces et la violence.

Le Contrat Esclavage que refusent les jeunes n'est que la partie émergée d'un véritable iceberg de lois, récentes et multiformes, destinées à détruire toutes les dispositions du Code du Travail qui sont favorables aux salariés.

C'est l'ensemble des salariés, et à tous les niveaux, qui sont menacés par les dispositions des textes comme le CPE.

"Tous ensemble" dans la rue le 18 mars !!

Pour exiger le retrait du CPE et le respect de la liberte de manifester pacifiquement.



PS.
Les braves deputes UMP indignes par l'affaire Outreau ne voient pas d'objection a laisser faire des centaines de petits Outreau ? Arrestations arbitraires, mepris des droits de la defense, condamnations a la chaine ... pendant combien de temps devrons supporter que notre pays soit cite en permanence comme un exemple des violations des droits de l'homme ? Encore recemment la France vient de se faire epingler par Bruxelles a ce sujet ...

PPS Jeu-concours:

Parmi les dizaines de jeunes casseurs masques qui attaquent les manifestants et les policiers combien d'entre eux sont des delinquants chevronnes ayant touches quelques billets pour aller "animer" les manifestations etudiantes ?

Les meilleures reponses seront publiees ici :)

14:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

12 mars 2006

Special CPE.

Decidement le CPE n'a pas la cote. Apres le PS, le PC, les Verts et meme l'UDF (sic) voila que des deputes UMP emettent de pudiques reserves !

Il faut dire que trop c'est trop et que la mobilisation commence a prendre des proportions inquietantes, surtout quand on vise l'election presidentielle.

Qu'est ce que le CNE et le CPE ?

Techniquement il s'agit de contrats que les juristes qualifient parfois de "leonins": l'employe a le devoir de mendier un travail, il a le devoir de l'executer au mieux et il a le devoir d'accepter d'etre vire a tout moment ...

Symetriquement, si j'ose dire, l'employeur a le droit de selectionner impitoyablement son employe (quoi ?! seulement bac+4 pour faire vendeur de legumes ?! ), l'employeur a le droit d'exiger une dizaine d'heures de travail par jour (payee 7H30, 35H oblige ! :) et surtout il a le droit de licencier a tout moment et sans motif !

Accessoirement l'employeur a aussi le droit de payer des salaires alleges et de beneficier de toutes sortes d'exonerations fiscales et sociales, plus quelques subventions de temps a autres, en recompense de tant de magnanimite ...

Comme on peut le voir il ne s'agit pas vraiment d'un contrat equilibre. La loi moderne enonce les droits du patronat et les devoirs des salaries.

En bref le mot qui resume bien le CPE serait plutot "esclavage" ... encore que le negrier d'autrefois avait l'obligation de loger et nourrir ses esclaves, ce qui n'est plus le cas de nos modernes "entrepreneurs".

Mais ce qui est plus grave c'est que l'on offre a toute une partie de la jeunesse la perspective, immediate, reelle, concrete, de vivre durablement dans la precarite.

Pas de logement possible, pas de projet immobilier, pas de projet familiaux, meme pas de perspective de carriere et cela pendant des annees, peut etre meme des decennies ...

Les deputes UMP-MEDEF sont "graves" .... comme disent les jeunes.

Il serait plus que temps que l'ensemble des salaries rejoignent activement les etudiants. Dans la rue !!

Sinon bonjour le 19eme siècle !

16:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

11 mars 2006

Les chiens mordent Freche.

Les chiens. C'est ainsi que Francois Miterrand appelaient certains journalistes.

Aujourdhui il faudrait sans doute ajouter d'autres categories professionnelles.

La mise en examen de Georges Freche en est le plus bel exemple.

Pour s'etre interroge sur les methodes policieres le voila bientot juge et d'avance condamne sinon par la justice, au moins par une certaine presse.

La manoeuvre est cousue de fil Blanc, si j'ose employer le nom d'une personnalite de l'UMP dont le president est - oh surprise ! - Nicolas Sarkozy, l'initiateur de la plainte.

Mais en mettant en cause un notable et un Ministre, est ce que je ne risque pas d'etre inquiete par la Justice ?

Vaste probleme, dont les citoyens devraient s'inquieter un peu plus. Chaque jour qui passe nos libertes se reduisent comme peau de chagrin.

Et ce ne sont pas les internautes telechargeurs, bientot de futurs delinquants pour les troupes de Sarkozy, qui me contrediront ...

En attendant, en toute impartialite bien sur ;) je rapelle ce fait glorieux, un parmi tant d'autre, survenu dans les annees 78-79 au cours de manifestations de siderurgistes a Paris : le service d'ordre de la CGT a interpelle quelques jeunes casseurs et autres briseurs de vitrines (les ancetres de nos sauvageons) ...

Et parmi eux plusieurs policiers en civils qui avaient pour mission d'infiltrer la manif et de la faire degenerer ...

Mais rassurez vous ces casseurs la n'ont pas ete inquietes, ni meme traites de racailles !!

Je tiens a dire avec force et conviction que tout cela est - bien sur - inenvisageable de la part d'un politicien aussi respectueux et aussi vertueux que notre actuel Ministre de l'interieur ;-)

18:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)