Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 mars 2007

Nicolas et la jeunesse !

Lu un chiffre effarant et a vrai dire peu credible : selon un institut de sondage 30% des jeunes envisagent de voter pour Sarkosy !

A croire que la politique anti jeune menee par ce gouvernement et confirmee par Sarkozy ne leur a rien appris.

On pense tous au jeunes de banlieues, certes ce sont des pauvres, mais le ministre de l'interieur a fait de la chasse au jeune deviant - mais alors meme le tout petit deviant - une veritable politique.

Et depuis la triste affaire du CPE tous les jeunes se sont rendus compte, de visu si j'ose ecrire, des degats considerables que peuvent faire les politiques neoliberales cheres a Sarkozy.

Quant au programme du candidat Sarkozy c'est carrement une provoc' anti jeunes.

Je passe sur le volet repressif ou l'adolescent qui commet une incartade va vite se retrouver cerne par les services sociaux et la police. Menace rapidement de finir en camp de travail ou quelque chose d'approchant.

Et l'ado qui se fait un joint c'est deja la grande delinquance et les gens comme Sarkozy ont peu d'etat d'ame pour les envoyer en prison et bousiller leur vie.

On aimerait voir Sarkozy aussi severe avec les delinquants financiers, ceux qui magouillent avec des promoteurs immobiliers en echange de pots de vins, par exemple ...

Mais rassurons nous il pourrait y avoir une legere tolerance pour ceux qui consomment de l'alcool, l'initiation au pinard dans les ecoles devenant obligatoire pour relancer l'industrie vinicole selon l'UMP :)

Ensuite nous avons l'allocation d'etude proposee par Sarkozy, peut etre 300 euros par mois en echange d'une surveillance administratico-policiere de tous les instants .. malheur au jeune politiquement incorrect !

Il lui restera le fameux pret a faible taux, ce qui permettra aux enfants de pauvres de commencer leur vie endettes jusqu'au cou !

Merci Sarkozy ! Tant d'ouverture d'esprit et de generosite ...


Bref avec Sarkozy les jeunes vont morfler un max ... ils aimeraient ca ??!!

Allez les jeunes tous aux urnes pour eliminer le cancer Sarko !!

15 mars 2007

Travailler plus .

Je voudrais revenir sur cette expression phare de Sarkozy, qu'il presente generalement enveloppee d'un gros bon sens :

"travailler plus pour gagner plus"

Soit dit en passant Nicolas Sarkozy vient d'inventer un nouveau concept : les heures supplementaires !!

Bravo, avec une intelligence aussi affinee, si il depasse le second tour, on en fera quelque chose de ce petit !!


Mais derriere la grosse connerie demagogique il y a un projet social extrement dangereux et qui fait de Sarkozy un danger mortel pour tous les salaries de ce pays.

Car seul le terme "travailler plus" est a prendre en consideration.

C'est une vieille revendication patronale : toujours augmenter le temps de travail. Pas par sadisme mais pour une bonne raison economique : il est toujours plus rentable de faire realiser le meme travail par un nombre moindre de salaries. C'est a la fois un gain financier (moins de charges salariales) et en productivite (plus de travail par salarie)

Bref augmenter le temps de travail c'est tout benefice pour la plupart des entreprises. Et d'ailleurs le passage au 35H s'est souvent fait par compensation, en baissant indirectement les salaires par exemple ...

Mais les lois du capitalisme depassent le cadre francais. L'Europe aussi envisage de dereglementer le temps de travail. Pendant un temps le debat faisait rage pour savoir si l'Europe devait s'aligner sur le modele "social" anglais, semaine de 48H avec possibilite de depassement ...

Et on n'en parle plus. Ce qui est plutot mauvais signe et signifie que l'idee de passer a 48H est en route ...

Et cela c'est exactement le contenu reel du programme de Sarkozy !

En route vers la semaine de 48H !

Quant à augmenter les salaires : entre un employeur en position de force et un salarie somme par l'Etat de trouver n'importe quel travail, je vous laisse imaginer la marge de maneouvre pour negocier un salaire decent.

De fait en Angleterre emaine de 48H et "working poors" vont ensemble ...


Savoir comprendre le projet de Sarkozy et en tirer les consequences avant qu'il ne soit trop tard !!

04 mars 2007

Entracte comique. (bis)

Allez je reconnais que c'est un gag facile mais ca me fait rire !!

Refaire la France avec Sarkozy !


:)

02 mars 2007

Sarkozy et les fonctionnaires.

Aujourd'hui j'ai envie de citer Sarkozy, mon idole comme chacun sait, et plus précisement la partie de son discours du 14 janvier 2006 dans lequel il explique - au moins en partie - sa "vision" des fonctionnaires. Le texte qui suit est un copier coller intégral, j'ai seulement séparé les paragraphes pour faciliter la lecture.

Citation.

Mais si l’école n’apprend plus la citoyenneté, ce n’est pas la faute des enseignants. Si l’Etat va mal ce n’est pas de la faute des fonctionnaires. C’est la politique qui est responsable.

Je n’aime pas la manière dont on parle des fonctionnaires dans notre pays. Je n’aime pas la politique qui cherche à opposer les salariés du privé à ceux du public. Ils ont pour la plupart une haute idée de leur mission.

Les fonctionnaires sont démotivés parce que leur travail n’est pas reconnu, parce que ceux qui font le moins gagnent autant que ceux qui font le plus.

Ils sont démoralisés parce que les 35 heures ont tout compliqué. Il faut aller voir dans les hôpitaux le désarroi et la peine de
ces infirmières, de ces aides-soignantes aux prises avec la désorganisation et le manque de personnel que la réduction autoritaire du temps de travail a engendrés.

Je veux un Etat où les fonctionnaires seront moins nombreux mais mieux payés, où ils pourront gagner davantage quand ils travailleront plus, où les gains de productivité seront équitablement partagés, où le mérite individuel sera récompensé, où la promotion interne sera facilitée, où l’infirmière pourra devenir médecin, où le technicien pourra devenir ingénieur, où l’agent administratif pourra devenir Directeur, où la dignité et la protection des agents publics seront garanties.

Je veux que la fonction publique cesse d’être un refuge pour ceux qui ont peur de prendre des risques. Je veux qu’elle redevienne une vocation pour ceux qui ont le goût du bien commun et du service public



Commentaire.

Ja passe sur le petit coup de brosse a reluire. Ca ne coute rien, ca n'engage a rien, mais ca peut rapporter gros en periode electorale parce que des lois stupides accordent le droit de vote à tous les fonctionnaires depuis 1945 :)

Ensuite, conformément a une tactique bien rodée, c'est un constat accablant : tout va mal chez les fonctionnaires !!
Trompettes ! Heureusement, moi Sarkozy 1er, j'ai les solutions !

On notera tout de meme que la plupart des pays du monde ont une fonction publique inexistante, privatisee ou corrompue, et que notre administration publique est largement enviee. Il suffit de constater les incessantes visites en France des missions etrangeres qui viennent etudier chez nous comment batir une fonction publique efficace dans leur pays ...

Et par ailleurs si les fonctionnaires peuvent parfois se sentir las, il y a des raisons bien precises :

- accumulation des taches
- dimininution des effectifs
- salaires plus que modestes
- mepris par les politiques

Des raisons auxquelles Sarkozy, son gouvernement et son parti, ne sont pas etrangers. Suppression de milliers de postes, critiques injustes envers les fonctionnaires (meme les magistrats !), eloge dithyrambique des privatisations (electricite, telecoms, poste, etc.)

Mais pas du tout, nous dit Sarkozy, les fonctionnaires sont demotives parce que leur travail n'est pas reconnu.

Et il ajoute un petit commentaire qui fait froid dans le dos. Certains fonctionnaires travaillent insuffisamment et ils sont trop payes ! (La je dois dire que quand on voit le travail et les salaires de certains hauts fonctionnaires, no comment :)

Bref on devine que Sarkozy brule de "karcheriser" la fonction publique. Les bons fonctionnaires seront, par exemple, les copains de la politique qui beneficieront de sinecures tandis que les mauvais opposants politiques seront revoques. Et priere de ne pas rigoler, ca se passe comme cela aux States, l'ideal de M. Sarkozy.

On constate egalement que Sarkozy, comme le courant neoliberal, en est reste aux cliches du 19eme siecle : le fonctionnaire en blouse qui soigne son ecriture a la plume et qui travaille sans trop se presser.

Helas aujourd'hui les bureaux des fonctionnaires ce sont le plus souvent des rangees de "box" alignes, dans lequels defilent quotidiennement des centaines de personnes. Et l'ordinateur qui trone dans le bureau enregistre methodiquement toute l'activite du fonctionnaire. Afin que le soir venu, le "manager" puisse lui reprocher d'avoir passe 4 minutes 30 par client au lieu des 3 minutes 30 reglementaires :)

(eh oui, dans l'administration moderne Kafka sevit autant du cote des employes que du cote des clients !)

Et par ailleurs il me semble que la population francaise reconnait bien la valeur du travail des instits, des policiers, des infirmieres ou des pompiers ... meme si Sarkozy refuse de le voir !

Et Sarkozy insiste, les fonctionnaires sont de-mo-ra-li-ses ! Et pourquoi ils sont demoralises les fonctionnaires ? Par leurs petits salaires, par le boulot ingrat, par les injures des politiciens ?

Vous n'y etes pas du tout : c'est la faute aux 35 H ! Voila le coupable !!!

Et avec un culot incroyable il plaint les infirmieres, alors que son gouvernement a supprimé des milliers de postes !!

Et puisqu'il manque du personnel dans les hopitaux la solution de Sarkozy est toute trouvee : on va faire travailler plus ceux qui restent !! On imagine sans peine l'efficacité d'un interne ou d'une infirmiere enchainant plusieurs nuits de 10 ou 12H a la suite ... les propositions de Sarkozy seraient presque comique si au bout de la chaine il n'y avait pas des vies humaines en jeu !

Enfin on en arrive au coeur de la "vision" sarkozienne : Sarkozy veut moins de fonctionnaires.

Mais les fonctionnaires seront mieux payes, ils travailleront plus et ils auront plus de possibilites de promotion.

Sauf que depuis 20 ans les fonctionaires sont de moins en moins nombreux et qu'ils ont perdus au moins 10% de leur pouvoir d'achat !

Et que par ailleurs avec le statut actuel, que Sarkozy veut modifier drastiquement, un simple fonctionnaire qui bosse et qui passe des concours peut reellement devenir directeur !

Et a la fin de ses explications foireuses Sarkozy se lache : les fonctionnaires ? des minables qui ont peur de prendre des risques !!

Car il est bien connu que les gros nuls qui deviennent douaniers, flics ou pompiers, a se les geler au bord des routes dans la froidure du matin bleme, ce sont rien que des gros laches qui ont pas eu le courage de prendre une place de vendeur de superette ou de pompiste !!

Le discours de Sarkozy est a la fois ignoble et ridicule. Et ce mepris affiche envers les salaries, prives ou publics, est insuportable.

Derriere le discours creux, confus et ridicule, se dessine le veritable projet de Sarkozy qui vise a laminer la fonction publique et a privatiser tout ce qui pourra l'etre au nom du "moins d'Etat", pour imiter son modele americain.

Actuellement 15% des fonctionnaires sont des precaires et le mouvement s'accelere. Le recrutement par concours, c'est a dire au merite, diminue. L'objectif affiche c'est de casser la stabilite de l'emploi, de generaliser la precarite y compris dans les postes les plus sensibles.

La loi de modernisation de la fonction publique, n° 2007-148 du 2 février 2007, signee par Sarkozy, pose des jalons. Et pour que les choses soient bien claires son article 62 cree un nouveau "droit" pour les fonctionnaires : celui de devenir allocataires de l'Assedic ! (sic) :)

Et pour ceux qui resteront Sarkozy propose, des juin 2007, d'imposer la limitation du droit de greve en instaurant un service minimum et un long preavis obligatoire. Ce qui en pratique signifiera que les fonctionnaires peuvent faire greve, a condition de continuer a travailler ! :)

(et soit dit en passant ces dispositions ne tarderont pas a s'imposer dans le prive puisque nombre de services publics sont maintenant assures par le prive !)

Tel est est le projet de Sarkozy envers les fonctionnaires : davantage de precarite, davantage d'arbitraire, moins de libertes, et privatisations en masse ...

C'est aussi toute la societe francaise qui en sera victime par contre coup !!

Voila l'une des raisons pour laquelle il faut se mobiliser pour eliminer Sarkozy !!

28 février 2007

L'affaire Sarkozy.

C'est a Neuilly sur Seine que le maire Sarkozy bafoue allegrement la loi SRU et les 20% de logements sociaux sans se preoccuper davantage de tolerance zero et de chasse aux delinquants :)

C'est aussi a Neuilly sur Seine que le couple Sarkozy a choisi d'acquerir son petit nid douillet. Et douillet il doit l'etre, 200 m2, duplex et 600.000 FF d'amenagements de conforts ...

Cela dit chacun fait ce qu'il veut de son argent et Sarkozy, qui dirige un cabinet d'avocat d'affaire, n'est pas vraiment un des necessiteux qu'il complaint abondamment ... la veille des elections !

Mais les revelations du Canard Enchaine appellent trois remarques simples :


1 - Sarkozy n'a pas depose une plainte en calomnie ou en diffamation.


De la part d'un juriste professionnel c'est presque un aveu public.

Soit les allegations du Canard sont globalement justes, soit Sarkozy est soudain devenu bien timore ?

Bizarre !


2 - Sur le fond il s'agit d'une affaire trouble.

Pas tellement pour avoir acquis a un prix d'ami un logement somptueux, mais plutot parce qu'il subsiste une question lancinante :

Connaissant le milieu economico-politique on se demande bien quelles contreparties le maire-ministre a pu accorder pour beneficier d'un tel avantage.

Oui quelles contreparties ?


3 - L'affaire fait resurgir la question de l'ISF de Sarkozy.

Acquis en 1997 l'appartement depasse deja le seuil de l'ISF et surtout si l'on considere qu'il augmente de valeur d'annee en annee.

Par ailleurs meme si l'on deduit l'abattement de 20% et le credit d'acquisition, l'ensemble du patrimoine du menage peut difficilement etre inferieur au seuil d'imposition.

Or Sarkozy declare lui meme n'avoir paye l'ISF qu'en 2005.

Et la on se dit que le fisc est decidement peu curieux envers les Sarkozy !


Tout cela commence a faire un peu desordre pour le candidat de la loi et de l'ordre.