Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 février 2007

Segolene Royal.

Je n'ai pas d'affection particulière pour la candidate PS, énarque, bourgeoise, apparatchik du PS, et excellente manœuvrière. Pas davantage que pour Sarkozy, le politicien agité/surdoué de l'UMP !

Mais la récente vague de sondages qui semblent indiquer le naufrage de la campagne du PS amènent a se poser diverses questions. Et comme c'est MON blog je les pose ici !!

1 - Finalement il apparaît que le triomphe de Segolene Royal, fin 2006 lors des precandidatures au PS, a joue contre elle. Car les deux grands battus et une partie de leurs allies se sont mis au service minimum. C'est particulièrement vrai de Fabius dont le blog ne mentionne même pas les présidentielles. Quand a celui de DSK il "omet" de citer le site de Segolene Royal parmi sa liste de sites préférés. Lapsus revelateur !

Et si la contribution de DSK est avérée, notamment dans le domaine économique, elle est modeste. Celle de Fabius me semble inexistante.

Or des le début de la campagne présidentielle en 2006 on voyait bien que l'UMP comme le PS étaient profondément divises pour des raisons politiques ou personnelles. Et le parti qui réussirait a surmonter le mieux ses divisions aurait un avantage décisif.

Et sur ce plan la Sarkozy, après avoir isole Chirac, semble l'emporter. Un avantage non negligeable dans une campagne qui promet d'etre longue et severe.


2 - Il y a eu ensuite le choix de la campagne participative. En soi l'idée est excellente car de plus en plus de citoyens ont envie de se faire entendre. Mais cette longue suite de débats a eu l'inconvénient d'être un non evenement sur le plan médiatique. Et comme la candidate n'a pas aborde son programme cela e été percu comme un long silence politique.

La nature ayant horreur du vide, c'est Sarkozy l'agite (du bocal :) qui a remplit l'espace laisse vacant. Et mécaniquement il s'ensuit une hausse des intentions de votes en sa faveur.

Cela dit il faut relativiser. Les sondages actuels sont encore précoces et le très important pourcentage des indécis empêche toute conclusion sérieuse. Tout ce que l'on peut dire c'est que Sarkozy a fait le plus de bruit, qu'il est le plus visible et a donc mobilise davantage son électorat.


3 - Enfin, surtout depuis le pacte présidentiel, il y a la question du programme. Je veux dire de son contenu.

Rappelons brièvement la situation. L'UMP comme le PS proposent le même programme économique et social, a savoir la libéralisation a marche forcée de la société française. Et distinguer l'ultra libéralisme de Sarkozy du social libéralisme de Segolene Royal, qui se définit elle même comme "blairiste", est un exercice proche du débat théologique !

La différence principale est dans la manière. Sarkozy s'inspire du néoconservatisme américain - libéralisme/ répression/religion - tandis que SR reconnaît encore quelques valeurs sociales. Mais la différence est mince. L'electeur devra choisir entre Bush et Blair. La peste ou le choléra en quelque sorte.

Or sur le plan politique la notion de rupture ou de changement est essentielle. Les Francais ont tackles ce gouvernement a plusieurs reprises pour protester contre le liberalisme. Les electeurs veulent des propositions nouvelles, une autre politique.

Sarkozy ne s'y est pas trompe. Ses reformes liberales sont habilement maquillees. Les mots rupture et changement sont partout. Mais comment serait il credible ? Après des annees de destructions sociales operees par le gouvernement Chirac Villepin, auquel il appartient toujours !!

Mais la candidate PS n'a pas su utiliser ce boulevard politique. Son pacte propose un changement tellement leger qu'on a peine a imaginer qu'il mobilise le "peuple de gauche".

Segolene Royal va t-elle rectifier le tir ?

La suite des aventures de notre heroine lors de l'important debat du lundi 19 fevrier sur TF1 ...


Soit dit en passant, en cas de duel Sarkozy/Royal je crois que je voterais PS. Ce serait quand meme une revolution en France - avec sa classe politique aussi macho - que d'avoir une presidente.

Et par ailleurs je me sens pas pret spirituellement pour le neoconservatisme en France, sans doute j'ai pas assez frequente la catechese dans ma jeunesse egaree :)


En attendant je soutiens toujours mon candidat, le seul a proposer des idees simples et raisonnables pour engager une reelle rupture avec le liberalisme qui detruit notre societe.

Des propositions a etudier et a discuter et que meme parfois vous pourrez entendre 15 minutes sur TF1 vers 23H :)

Besancenot.

15 février 2007

Sarkozy : la haine tranquille !

En 2002 Le Pen faisait exploser les previsions des instituts de sondage et dejouait tous les pronostics politiques.

Sa methode etait simple et geniale : faire de l'immigre la source de tous nos maux.

- Le chomage ? C'est trop d'immigres en France.

- Le declin du systeme social ? Les immigres qui en abusent.

- L'insecurite ? Un exces d'immigration.

Avec Le Pen c'est : "à chaque probleme son immigre", pourrait on dire :)

Et tant pis si les faits et les chiffres infirment completement ces affirmations sommaires. Ce qui est important c'est de proposer un bouc emissaire et de susciter la haine d'une partie de la population contre l'autre.

Car pour nombre d'electeurs, la politique c'est 1/3 de reflexion et 2/3 d'emotion. Dechainer les passions, meme les plus bas instincts, c'est une recette politicienne eprouvee. On en parlait deja dans l'Antiquite !

En 2007 le discours Sarkozyste, pourtant soigneusement epure et de-karcherise, presente bien des ressemblances avec celui de Le Pen. Preuve que c'est la meme strategie qui est mise en oeuvre.

Le theme de l'immigre "bouc emissaire" est toujours l'une des bases du Sarkozysme, car on ne change pas une formule qui gagne. Immigration choisie, expulsions massives, discriminations revendiquees, on ne trouvera plus guere de differences avec le discours du FN (lire F. Haine !)

Jusque dans la denegation impudente : moi raciste ? jamais ! Et comme Le Pen, Sarkozy affiche son arabe de service pour bien montrer qu'il a l'esprit large.

J'evoque a peine le theme de l'insecurite tellement les gesticulations du ministre de l'interieur soulevent le coeur des honnetes gens, sans d'ailleurs ameliorer les choses ailleurs qu'a Neuilly Passy Auteuil ...

Dans la derniere loi securitaire, Sarkozy a recule sur la criminalisation des malades mentaux. Recul tactique sans doute. Les outrances securitaires de Sarkozy ecoeurent meme a droite.

Mais a mon avis Sarkozy est alle plus loin et generalise en quelque sorte la technique qui a fait la fortune politique de Le Pen. C'est dans chaque domaine, derriere chaque proposition, que le candidat UMP incite ouvertement a la haine, cherchant a opposer une partie de la population contre l'autre.

A une dame qui se plaint de sa retraite trop petite, Sarkozy en rend responsable les fonctionnaires.

A un chomeur qui se plaint de son sort, Sarkozy fustige les faineants qui refusent de travailler.

Dans les quartiers pauvres, ghettoises par le liberalisme, Sarkozy accuse les jeunes avec vulgarite.

La securite sociale, sabordee par le patronat, les coupables sont les salaries qui fraudent.

Les salaires trop faibles, c'est parce que certains ne travaillent pas assez.

La misere, c'est la faute de ceux qui abusent du RMI et de la CAF (sic)

etc.

L'astuce c'est de toujours melanger un fond de verite, oui il y a des fraudeurs et notamment dans le patronat. Mais les causes du chomage, de la misere des banlieues, du declin du systeme social, de la cherte de la vie, sont des consequences directes de la liberalisation/mondialisation sauvage de notre economie.

En cherchant a diviser et a dresser une partie des salaries contre l'autre, Sarkozy cherche d'abord a faire diversion et ensuite a exploiter le filon politique de la haine.

Et en politique la haine ca paye !!


Alors pour ceux qui ont envie de hair avec de bonnes raisons, quelques chiffres en vrac.

- exonerations pour le patronat : 65 milliards d'euros par an !

- profit du groupe Total en 2006 : 12 milliards d'euros !

- revenu 2006 d'un patron : 17500 fois le SMIC !

etc.


PS.
Je sais que c'est pas beau de cafarder !
Mais c'est la faute de Sarkozy : c'est lui qui a commence :)

13 février 2007

Performance !

Je viens de visionner le discours de S. Royal le 11 fevrier.


Ségolène Royal : discours de Villepinte, 'Pacte présidentiel'
envoyé par segolene-video.org & segolene.tv

" target="_blank">dailymotion

Du grand art !

Il y aurait beaucoup a dire sur le programme propose, autant sur ce qui est dit que sur ce qui est pudiquement omis, mais ca merite le detour.

Decidement en comparaison des minables "travailler plus" et "la France on l'aime ou la quitte" dont nous abreuve Sarkozy a longueur de discours c'est nettement le niveau au dessus !

Ce qui ne m'empechera de voter pour mon candidat :)

Eh oui je suis tetu ! les interets des travailleurs d'abord !!


PS.

A la reflexion mon incrustation de dailymotion n'a pas l'air d'etre une reussite graphique ...
enfin voila l'adresse originale : dailymotion

Et pour comparer les programmes : site de campagne

09 février 2007

Le contrat de travail unique.

C'est l'une des propositions phares de Sarkozy. Il s'agit de supprimer tous les types de contrats de travail existant actuellement pour les remplacer par un contrat de travail unique (CTU) inspire du CNE.

Il est difficile d'avoir des détails précis. Car il est bien évident que si les électeurs - salaries - devinent la nature précise du CTU la carrière politique de Sarkozy en prendra un méchant coup !

Des que l'on demande des précisions à un responsable UMP il se décrie : mais non vous n'avez rien compris, et puis le CTU n'est pas encore défini car on en discutera avec les partenaires sociaux !!

On comprend surtout qu'il s'agit de noyer le poisson. En réalité le projet de CTU est clairement défini et fait suite aux propositions du MEDEF et aux rapports Camdessus, Virville, etc.. Quant à l'argument de la concertation syndicale obligatoire, venant d'un gouvernement UMP, chacun appréciera la plaisanterie :)

En recoupant les bribes d'informations lâchées - a grand peine - par Sarkozy et son staff, on peut déjà avoir une bonne idée du CTU. En voilà les principales caractéristiques connues :

- le salarié peut être licencié à tout moment et sans aucun motif

- une cause "réelle et sérieuse" de licenciement n'est plus nécessaire

- le salarié ne peut plus contester le motif de son licenciement en justice

- l'indemnisation du salarié sera fonction de son ancienneté dans l'entreprise

- l'employeur devra verser une taxe en fonction de l'ancienneté du salarié licencié

- (et peut être) une garantie de reclassement par l'ANPE serait proposée


Rappelons la situation actuelle du contrat de travail. Si l'on exclut les contrats exotiques (taxis, intermittents, marins, etc.) ainsi que le récent CNE et le cas de l'intérim, il existe deux grands types de contrats : le CDI et le CDD.

Dans les deux cas le contrat protège le salarié contre un licenciement arbitraire. Et dans le cas du CDD la législation encadre son utilisation pour éviter les abus. Ce sont de véritables "contrats" qui équilibrent la relation salarié-employeur.

Le CNE crée en 2005, et qui se voulait une première "brèche" dans le droit du travail qui protège le salarié, ne concerne actuellement que les entreprises de moins de 20 salaries. Le CTU est donc une généralisation du CNE a tous les salariés.

Les arguments qui sont mis en avant pour justifier cette incroyable dégradation des droits des travailleurs méritent d'être examinés en détails. Car cela fait plus de 20 ans que l'on rabâche les mêmes arguments éculés et que l'on nous somme d'être "modernes", c'est a dire flexibles/précaires.


1 - le CTU va faire reculer la précarité.

L'argumentaire sarkozyste commence toujours par un couplet sur la situation dramatique des pauvres travailleurs qui vivent dans la précarité. (Pourtant à Neuilly sur Seine les précaires et les SDF ne sont pas si nombreux :)

Alors d'un cote on fait le constat que 70% des embauches se font aujourd'hui en CDD et que la précarité se généralise et de l'autre on en déduit que le CDI est périmé.

Donc on nous propose de généraliser a tous les salaries un contrat de travail "précaire" !

Généraliser la précarité pour lutter contre la précarité, il fallait y penser !!


2 - les employeurs ont peur d'embaucher en CDI.

L'argument semble sérieux tellement il est ancien et constant dans les revendications patronales. Mais est il fonde ?

Un employeur embauche d'abord parce qu'il en a besoin. Certes il peut renoncer a embaucher et renoncer a un marche, mais il s'agit d'une décision de gestion qui ne repose pas uniquement sur le paramètre salaires.

Prenons l'exemple d'une entreprise qui doit développer une production nécessitant l'achat d'une nouvelle machine. L'employeur ne va pas aller trouver le fabricant de la machine et lui dire : je ne peux pas me développer car votre machine est trop coûteuse. Dans la vraie vie, il ira voir son comptable, son banquier et tous ensemble prendront une décision.

C'est exactement pareil pour une embauche. Et si un employeur ne veut pas s'engager dans un CDI alors il engage un CDD. Nul besoin de créer un contrat de travail supplémentaire.

Sauf en vue de généraliser la précarité afin de faire baisser les salaires. Mais la manoeuvre UMP/MEDEF est dangereuse pour la société car elle fait passer du contrat de travail au contrat de louage.


3 - le CTU créera de l'emploi.

Cet argument est étayé par les grands penseurs économiques de notre époque. Lorsque le salarie sera devenu précaire et licenciable a volonté ("separable" comme on dit au MEDEF :) les patrons pourront embaucher. D'ou la création estimée de centaines de milliers d'emplois.

Déjà le principe est bizarre : il faut licencier plus pour embaucher ?!

Or dans les années 70, l'ancêtre du MEDEF se battait pour obtenir la suppression de l'autorisation administrative de licenciement. Un archaïsme et un frein a l'embauche, disaient ils déjà !

En cas de suppression de l'autorisation administrative tous les économistes nous prédisaient au moins 300.000 emplois créés immédiatement !

Et ils ont obtenus satisfaction en 1986. Et que croyez vous qu'il advint ? Dans les années qui suivirent, le chômage augmenta de plus de 500.000 !!

Évidemment les mêmes nous rétorquent "le chômage augmente parce qu'on ne peut pas encore licencier assez" ... ben voyons ! :)


4 - les pays qui appliquent le CTU ont moins de chômage.

C'est un argument bateau utilisé a toutes les sauces. On nous montre régulièrement des pays dans lequel le patronat bénéficie de telle mesure et on nous raconte : voyez ce pays a moins de chômage que nous parce que le patronat a tel avantage !

Remarquons en passant qu'on pourrait tenir facilement l'argument inverse. Tel pays a moins de chômage parce que les salaries bénéficient de tel avantage. Bizarrement personne n'y a jamais pense !

Cela dit la comparaison du chômage entre deux pays devrait être prise avec des pincettes. Car le nombre de chômeurs officiels ne dépend pas uniquement du nombre des sans emplois. Il est aussi fonction de la méthode de calcul des chômeurs et de la législation sociale du pays concerne.

C'est ainsi qu'en France, malgré un vrai service public de l'emploi, les chiffres du chômage sont trafiques de manière éhontée par tous les gouvernements. Alors on imagine la véracité de ces chiffres dans des pays ou l'administration est défaillante ou privatisée.

Par ailleurs dans de nombreux pays la législation sociale est telle que les chômeurs dont dissuades de se déclarer officiellement. Si bien que l'écart des taux chômage entre pays est fortement pondéré par le différentiel de protection sociale. Même en France certaines catégories ne vont déjà plus a l'ANPE ...

Donc inutile de rêver. Multiplier les avantages et les passes droits pour le patronat ne fera pas baiser le chômage !!


5 - le CTU marque le passage de la sécurité de l'emploi a la sécurité du salarie.

C'est un voeux pieux. Selon l'UMP, dont on connaît les traditions anti-sociales, il s'agirait d'échanger la relative stabilité de l'emploi dont bénéficient les salaries actuellement en CDI/CDD contre une "sécurité professionnelle".

En gros le salarie aurait le droit de se former en cours de carrière, essentiellement a ses frais et pendant ses périodes de chômage. De plus l'ANPE assurerait son reclassement prioritaire, c'est a dire en pratique l'obligera fermement a prendre n'importe quel poste a n'importe quel salarie.

Ca vaut vraiment le coup d'abandonner le CDD/CDI pour un tel progrès social à la sauce UMP/MEDEF !!


Je ne doute pas que d'autre arguments non moins hétéroclites seront régulièrement avances, du moins jusqu'à la date des élections. Ensuite ce sera un autre discours. Apres les elections plus besoin de carotte, ce sera le baton ...

Car pour les idéologues du patronat le fond du problème c'est moins la question du chômage que la baisse des coûts du travail : salaire horaire, temps de travail et productivité du salarie.

Ils croient dur comme fer qu'un salarie protégé, par un CDD/CDI ou un statut, est un fainéant trop paye qui ne travaille pas au maximum. Alors qu'un précaire, qui peut être mis a la porte a tout moment, est un salarie oblige de se défoncer au travail et de tout donner ... s'il veut manger a la fin du mois.

D'ou cette hargne contre les salaries en CDI (trop couteux et responsables du chomage) et contre les salaries a statut protecteur (fonctionnaire = faineant c'est leur dogme !)

Cette prolétarisation insensée des salariés va leur causer bien des soucis. A commencer par le fait que le salarie jetable devient un mercenaire, peu soucieux des intérêts de son entreprise, avec les conséquences qu'on imagine ...

Et les consequences sociales de la precarite generalisee sont terribles. Il suffit de visiter des quartiers de villes americaines ou anglaises ... on dirait Beyrouth apres le passage des Israeliens !

Mais telle est la doctrine sociale de l'UMP et du MEDEF dont Sarkozy est le porte parole.

C'est pourquoi son élection en 2007 serait une catastrophe pour les travailleurs et pour notre pays en général.


Par contre, les 10% de Francais propriétaires de 60% des capitaux s'en régalent d'avance :)

08 février 2007

Banlieues.

Extraits d'une depeche AFP :

"ARGENTEUIL (AFP) - L'équipe de Nicolas Sarkozy multiplie les contacts avec les élus et les associations en banlieue pour préparer une série de déplacements du candidat de l'UMP, engranger des soutiens et faire oublier les "racailles" et "kärcher" qui avaient fait grincer des dents."

Le culot de Sarkozy est incroyable. Non seulement c'est lui qui a fait supprimer des postes de police en banlieue au motif que le role de la police c'est la repression et non la prevention, mais encore ses derapages verbaux et ses outrances ont largement contribue aux emeutes de 2005.

Malgre tout il essaye de racoler dans les banlieues !!

Ce serait meme comique si l'on pense que tandis que Sarkozy vidait les banlieues de leur services publics - trop de fonctionnaire - en meme temps les beaux quartiers ou habite Sarkozy n'ont jamais ete aussi bien dotes !!


Aujourdhui l'affaire de Clichy sous bois se termine par l'inculpation de deux lampistes et devrait rappeler a tous les electeurs ce que vaut la parole d'un Sarkozy.

Rappelons les mensonges enonces publiquement par Sarkozy pour salir la memoire des deux jeunes morts accidentellement a Clichy sous bois, il est vrai qu'ils avaient le tort d'avoir la mauvaise couleur et d'habiter un quartier pauvre, mais tout de meme tant de mauvaise foi ecoeure :

- contrairement a ce qu'a dit Sarkozy il n'y a pas eu de delit, ni de tentative de delit

- contrairement a ce qu'affirmait peremptoirement Sarkozy, il y a bien eu poursuite par la police

- et contrairement a ce que suggerait Sarkozy, ces jeunes n'etaient pas des repris de justice

Aujourdhui, apres un an d'enquete, la justice s'est prononcee. Le rapport de l'IGS est formel. De bout en bout Sarkozy a raconte n'importe quoi a la France entiere !!

Une telle serie de mensonge, qui restera impunie bien evidemment - ces gens la sont au dessus des lois - devraient faire reflechir ceux qui sont sensible au "dynamisme" du candidat.

C'est le dynamisme d'un dangereux charlatan !!

Rappelons cette vieille regle des presidentielles : Au premier tour on elimine !!

:)